Venezuela : Nouvelle ingérence de l’OEA

0
164

Caracas. Mardi 3 aout 2021. CCN/Bolivarinfos/Françoise Lopez/RHC. Le ministre des Affaires Étrangères Jorge Arreaza a rejeté aujourd’hui les tentatives de l’Organisation des États américains (OEA) de s’immiscer dans les affaires intérieures du Venezuela, dans le cadre de la politique hostile des États-Unis contre la nation sud-américaine.

Dans un message sur Twitter, le ministre des Affaires étrangères a rejeté la proposition d’un groupe d’experts de cet organisme régional sur l’urgence d’une enquête de la Cour pénale internationale sur les crimes contre l’humanité qui auraient été commis dans ce pays.

A l’OEA, sous la conduite de son actuel ‘Sicaire General’ (secrétaire général Luis Almagro), il y a trop d’experts en coups d’Etat, invasions, ingérence, promotion de conflits, soumission à Washington et corruption multilatérale’, a déclaré le chef de la diplomatie vénézuélienne sur le réseau social.

Le Venezuela a récemment réaffirmé sa volonté de prendre de nouvelles mesures en vue d’un dialogue efficace avec la Cour pénale internationale, dans le cadre de la coopération établie dans le contexte de l’examen préliminaire de la nation sud-américaine.

Le ministère public aspire dans le cadre de la coopération effective requise par la Chambre préliminaire de la CPI et également démontrée par le procureur Karim Khan : de nouvelles étapes vers un dialogue constructif et efficace’,1 a indiqué à ce propos dans un communiqué, le procureur général Tarek William Saab.

Saab a dénoncé à plusieurs reprises l’absence de réponse de la Cour internationale de Justice au Venezuela concernant les informations relatives aux droits de l’homme fournies par le pays aux fins de l’examen préliminaire en cours par cet organisme.

Source Prensa Latina

NOTE de Bolivar Infos:

1Cette phrase n’a pas de sens ou il en manque un morceau !…