Venezuela : 72 familles déplacées par les bandes criminelles de la Côte 905

0
138

Caracas. Jeudi 15 juillet 2021. CCN/Bolivarinfos/Françoise Lopez. 72 familles ont été déplacées par des membres de la bande criminelle qui a dominé la Côte 905 jusqu’à la semaine dernière, selon les organismes de sécurité.

Il y a 4 ans environ, les chefs du groupe criminel fondé par Carlos Calderón (El Vampi) se sont appropriés la Côte 905, ce qui inclut les programmes sociaux mis en place par le Gouvernement comme les caisses CLAP qu’il répartissait à partir de la base des missions installée dans le secteur et ils ont obligé les familles qui n’étaient pas d’accord avec leurs méthodes à quitter la zone.

C’est ce qui s’est passé dans le quartier El Naranjal où les autorités ont trouvé 37 logmeents abandonnés à cause de déplacement forcé.

C’edst la minsitre de l’Intérieur, de la Justice et de la Paix, Carmen Meléndez, qui a donné cette information lors d’un bilan de l’opération Grand Cacique Indio Guaicaipuro.

On a appris par d’autres sources que 35 familles avaient également dû quitter leurs foyers dans plusieurs secteurs de La Vega. Des résidents ont raconté qu’entre avril et mai, un groupe d’hommes armés à l’accent colombien parcourrait La Vega pour faire une sorte de recensement. Ils tofrappaient à la porte et demandaient combien de personnes vivaient dans la maison, combien elle avait de chambres et ce que faisaient les résidents. S’ils se rendaient compte qu’un policier ou un membre de la famille d’un policier vivait là, ils l’obligeaient à quitter le quartier, selon des témoins.

A ce sujet, la vice-présidente Delcy Rodríguez a déclaré samedi dernier que ce groupe criminel cherchait à exercer « un contrôle multi-territorial » dans le cadre d’un paln à long terme destiné à affaiblir l’Etat.

traduction Françoise Lopez pour Bolivar Infos