Guadeloupe. Politique. Vote ethnique et liberté d’expression

0
1396

Pointe-à-Pitre. Mercredi 16 juin 2021. CCN. La candidate officielle du Front National en Guadeloupe pour tenter de faire un bad buzz a publié un CP où elle se plaint du « racisme « suite a une émission d’analyse politique faite dans le cadre du #ZCLNEWS sur canal 10 lundi 7 juin a 12:30 avec Rozan Mounien (émission  visible sur le facebook de canal10). En réalité la députée chargée de mission du Front National en Gwadloup n’accepte pas que nous mettions en lumière  son populisme de très bas niveau et l’incohérence de son discours.
Le responsable du Gopio guadeloupe (association internationale pour les personnes de la diaspora indienne) soutien du FN à chaque élection va dans le même sens et tente de stigmatiser un édito d’analyse publié par #CCN. Mais un élu de Port-Louis tres vigilant gwadloupeyen d’origine indienne nous a soumis lui son analyse très correcte et il remet chacun à la place méritée.

Dans une de ses récentes publications, sur son site CNN, Danik Zandronis écrit ceci: « Il est certain que Pirbakas, compte à la fois sur un vote – qu’elle veut communautarisme – celui d’une frange d’indo-guadeloupéens mal informés, et aussi fédérer le vote de tous ces Français néo-colons et résidents qui ne souhaitent qu’une chose que la Gwadloup demeure dans le giron de la France coloniale. Ces Français néo-colons résidents et installés, n’hésiteront pas un seul instant à venir conforter la liste Pirbakas.
C’est pour eux , une manière pragmatique de pérenniser la présence française dans notre pays : une Gwadloup où “l’envahissement” progresse silencieusement alors que notre jeunesse est contrainte à l’exil et que le vieillissement de notre peuple s’accélère ».

Pour ma part, guadeloupéen d’origine indienne, militant et élu politique, j’aurais ajouté « ainsi qu’une frange importante de la population afro-guadeloupéenne, mal informée qui elle aussi constitue un vivier électoral non négligeable… ».

Car, s’il est injuste de laisser entendre que les indo guadeloupéens seraient les électeurs par excellence du FN et de sa Maxette, il n’est pas forcément faux de croire que cette dernière ferait tout pour attirer vers elle un vote ethnique.
Je me rappelle les élections législatives de juin 1981 où je n’étais pas encore électeur et où Ernest Moutoussamy était candidat.

Là aussi, autant que je me souvienne, ses soutiens n’hésitaient pas à solliciter un vote communautaire dans une circonscription où les guadeloupéens d’origine indienne pouvaient constituer une force électorale pouvant faire pencher la balance.

Mais il faut aussi rappeler que l’homme était membre d’un parti, le PCG, bien implanté dans la circonscription avec des électeurs fidèles et disciplinés.
De plus ses qualités d’orateur, sa maîtrise des dossiers reconnues de tous, sa vision de l’avenir de la Guadeloupe constituaient un atout non négligeable.

Èwnès pa Maksèt!
I pa té ka fè nou hont !

Aujourd’hui en 2021, à l’occasion de ces élections régionales, certains voudraient faire diversion afin de cacher leur vrai visage !
La Maxette, tout comme ses colistiers Nèg, Zendyen et Blan, sont les représentants de l’extrême droite raciste FN/RN, un point c’est tout !
Le prétendu « localisme »AIRG n’est qu’une couverture pour tromper le peuple !
Le RG serait à mon avis, une déclinaison locale de RN…
De plus, depuis le début de la campagne, les nombreuses interventions de leur tête de liste démontrent les unes après les autres , sa méconnaissance des dossiers et son incompétence !
Je ne parle pas de son expression, de son français….
Je parle du fond et non de la forme !
« Palé fransé pa vlé di lèspri » et on peut très bien exposer son programme en créole !
Mme Pirbakas doit être vue comme la candidate du FN/RN et non pas comme celle des guadeloupéens d’origine indienne!!!!
Par ailleurs, je trouve extrêmement grave, voire dangereux, que des individus qui prétendent défendre la culture indo guadeloupéenne puisse voler au secours de la Maxette …. A moins que leur appartenance idéologique prenne le dessus…..J’ai du mal à comprendre
que des individus qui prônent à longueur de journée le vivre ensemble, qui organisent des marches entre les statues de Luther King et de Ganghi, puissent déclarer que la phrase de Danik Zandronis « est blessante, méprisante et présente un caractère raciste à l’égard de cette composante de la population guadeloupéenne », au point de réclamer des « excuses à cette
population suffisamment méprisée, dénigrée, humiliée hier et encore aujourd’hui… ». Défendre les « zendyen Gwadloup » n’est pas approuver systématiquement des dérives dangereuses, sur le simple fait que leurs auteurs seraient des « zendyen Gwadloup ». Ce n’est pas parce que je désapprouve des propos ou comportements de certains « nèg Gwadloup » que je deviens un anti « nèg » qui blesse, méprise, dénigre, humilie tous les « nèg Gwadloup » !

Olivier Mounsamy