Guadeloupe. Sécheresse : la Présidente du Conseil départemental demande une réunion en urgence du Comité sécheresse

0
214

Pointe-à-Pitre. Vendredi 28 mai 2021. CCN. Face à la grave sécheresse qui frappe actuellement l’agriculture guadeloupéenne et qui se traduit par une baisse importante du volume d’eau agricole produit, la Présidente du Conseil départemental, Josette BOREL-LINCERTIN, demande au préfet, tout comme en 2020, de réunir en urgence le comité sécheresse placé sous sa responsabilité.

En effet, l’Exécutif départemental souhaite dresser un état de la situation (météo prévisionnelle des prochaines semaines, état des nappes et cours d’eau…) et envisager avec les autres membres du Comité – services de l’Etat, Conseil régional, chambres consulaires, établissements publics, maîtres d’ouvrage, exploitants et usagers – les solutions qui peuvent être apportées très rapidement aux agriculteurs et éleveurs.

La Présidente de la Collectivité départementale rappelle que depuis le début de la sécheresse, le Département a demandé à son délégataire d’eau agricole, la société Karukér’ô, de tout mettre en œuvre pour fournir de l’eau aux agriculteurs notamment par des transferts de productions entre secteurs, par l’optimisation de la desserte des usines de production d’eau potable et par l’augmentation des pompages sur les barrages de Gaschet, à Port-Louis, et de Letaye, au Moule.

Si la Collectivité départementale continuera à rechercher toutes les solutions techniques à travers son délégataire, Josette BOREL-LINCERTIN souhaite, à travers la réunion en urgence du Comité sécheresse, que la problématique de la sécheresse soit traitée de manière plus globale pour apporter toutes les réponses possibles aux agriculteurs et éleveurs.