Guadeloupe. Trafic passagers : – 81% en avril 2021 par rapport à 2019

0
34

Les Abymes Mardi 25 mai 2021. CCN. La baisse du trafic s’accentue en avril, accusant 81% de recul par rapport à l’année 2019, en raison du maintien des restrictions affectant le transport aérien, tous réseaux confondus.

Ainsi, avec 43 436 passagers (transit inclus) en avril 2021 contre 223 344 en avril 2019, le mois d’avril 2021 confirme la tendance baissière appréhendée en ce début d’année suite à l’instauration des motifs impérieux de voyage et le durcissement des mesures de prévention sanitaires.

Le trafic vers la France hexagonale en baisse de 84%.

La forte baisse que subit le trafic global est directement corrélée à la diminution de la fréquentation de l’axe Paris-Pointe à Pitre, qui perd, entre avril 2019 et avril 2021, 120 000 passagers soit 84% de son trafic. L’imposition de motifs impérieux pour les déplacements entre Paris et la Guadeloupe, dans les 2 sens, ainsi que pour les déplacements inter- régionaux sur le territoire hexagonal, continuent de peser implacablement sur la fréquentation touristique et les flux de voyageurs.

Le réseau régional à perd 70% de son trafic avant COVID

Le trafic vers les Iles du Nord (Saint Martin Grand Case et Saint Barthélémy) est en baisse de 70%, avec un peu plus de 6 500 passagers contre plus de 18 000 en 2019, à la même période. Les disparités observées sur les mois précédents se sont effacées, et les 2 destinations, soumises désormais aux mêmes restrictions, enregistrent des baisses comparables.

Vers la Martinique et la Guyane, le trafic poursuit sa baisse accusant 72% de repli (avec un peu moins de 11 000 passagers transportés contre près de 40 000 en 2019), le transport de passagers vers ces départements étant soumis aux mêmes restrictions que les autres axes. Les mesures de prévention sanitaire drastiques adoptées par les autorités martiniquaises depuis le mois de mars ont accentué la tendance déjà observée en février dernier.

Vers l’Amérique du Nord et la Caraïbe, le trafic reste au point mort.

Les fréquentations des lignes, vers les iles de la Caraïbe (hors Antilles Françaises) et l’Amérique du Nord, sont toujours au point mort, en raison des fermetures de frontières des pays concernés, toujours en vigueur en ce début d’année 2021.

A fin avril, le trafic est toujours inexistant vers ces destinations et les mesures de restriction, à l’entrée ou en provenance de ces pays, ne devraient pas permettre d’envisager une reprise des liaisons avant l’été, dans le meilleur des cas.

L’absence de vols sur ce réseau représente une perte de plus de 16 000 passagers, générant, ainsi, 10% de la baisse globale du trafic au mois d’avril.

L’Europe également au point mort, trafic nul en avril.

L’absence de tourisme de croisière, et les restrictions de déplacement en vigueur en Belgique maintiennent le faisceau « Europe » à zéro en avril 2021, ce qui représente une perte de 1 000 passagers par rapport à mars 2019.

Plus de 50% de baisse cumulée depuis janvier 2021 par rapport à 2020 et 67% par rapport à 2019

Au cumul, ce sont 318 592 passagers qui sont passés par l’aéroport Guadeloupe Pôle Caraïbes depuis janvier 2021, contre 642 548 en 2020 et 979 811 en 2019 à la même période, soit une baisse de plus de 324 000 passagers par rapport à 2020 (et 661 000 par rapport à 2019). Avec un trafic en retrait de plus de 50% par rapport à 2020 (et 67% par rapport à 2019) sur les 4 premiers mois et une tendance baissière qui, malgré l’annonce d’une prochaine levée partielle des restrictions affectant le transport aérien, devrait se confirmer sur le second trimestre, l’année 2021 se poursuit sur une tendance de trafic inférieure à celle de l’année 2020.