Colombie : Rupture des négociations à Cali

0
204

Bogota. Vendredi 14 mai 2021. CCN/Bolivarinfos/Françoise Lopez. Pendant que se déroulait une ronde de négociations avec le maire de Cali dans la ville de Buga, l’ESMAD a monté une embuscade contre les colonnes indigènes mobilisées. Avant cela, les négociations avaient été rompues.

De Colombie, Jenny fait savoir à La Izquierda Diario que « la table de négociations a fini par être annulée et ce qui se passe maintenant, c’est qu’il y a une embuscade de la police et de l’ESMAD à plusieurs endroits du département. »

Dans la matinée de jeudi on a rapporté des affrontements entre l’ESMAD de la police et des manifestants qui, au milieu de la protestation sociale, bloquaient la route panaméricaine, sur le tronçon Buga-Cali.

Le ministre de la défense Diego Molano a donné des informations sur l’opération à laquelle participent 250 membres qui retirent les blocages de la route.

Maria Paula, l’une des manifestantes , a déclaré à la presse que l’ESMA est arrivé à 5h du matin au blocage du pont de Séna et 2 heures après a commencé à lancer des gaz lacrymogènes et des bombes assourdissantes.

La manifestante affirme que l’intervention de l’ESMA a fait environ 20 blessés.

« Non sommes restés 12 jours à cette endroit, le pont de Sena, et c’est la troisième attaque que nous subissons. Nous, nous avons permis l’installation du corridor humanitaire pour le passage des aliments et des médicaments mais ils continuent à nous réprimer. »

Le secrétaire à la sécurité et à la coexistence du gouvernement de la vallée del Cauca , Walter Murcia, a fait savoir que « les corridors d’ordre national sont d’ordre public et par conséquent, doivent être gérés par la force publique. » Quand on lui a demandé si cette opération avait fait des blessés, Murcia a répondu : « nous attendons le rapport officiel sur l’intervention que la force publique va nous remettre. »

Traduction Françoise Lopez pour Bolivar infos