Venezuela : L’opposition souhaite participer aux élections régionales

0
210

Caracas. Mercredi 12 mai 2021. CCN/Bolivarinfos/Françoise Lopez. Le président Nicolás Maduro a répondu mardi à la vidéo diffusée quelques heures plus tôt sur les réseaux sociaux par l’ex-député de l’Assemblée Nationale Juan Guaidó dans laquelle il annonçait un soi-disant « accord de sauvetage du pays » qui prévoyait une « négociation » entre l’opposition dirigée par Guaidó, le Gouvernement vénézuélien et les « puissances internationales. » Maduro a fait savoir que vendredi dernier, l’ex-député d’opposition Freddy Guevara l’avait contacté pour demander une réunion car leur intention réelle est de participer aux élections régionales.

Ce nouvel « accord » proposé par Guaidó, un de plus, représente une « innovation » qui permettrait au chavisme de participer aux négociations, quelque chose qu’il lui avait refusé dans le passé après avoir participé à plusieurs tentatives violentes de renversement du Gouvernement de Nicolás Maduro dont un coup d’Etat, le 30 avril 2019, une incursion maritime avec des paramilitaires en mai 2020 et une tentative d’introduction de forces paramilitaires dans le pays déguisées en « aide humanitaire, » en février 2019.

Le président Nicolás Maduro a affirmé que « ceux qui ont refusé le dialogue et sont restés en-dehors, isolés et vaincus, maintenant, viennent demander le dialogue » dans l’intention de participer aux élections régionales de cette année.

Il a précisé que vendredi 7 mai, l’ex-député d’opposition Freddy Guevara avait parlé au parlementaire Francisco Torrealba, du Parti Socialiste Uni du Venezuela (PSUV), pour avoir un contact avec lui et avec le Parti et qu’en outre, ils voudraient participer aux élections des gouverneurs et des maires.

A propos de Juan Guaidó, le Président Maduro a dit : « Il vient dire aujourd’hui qu’il veut le dialogue parce qu’il est resté en dehors de tout, isolé et vaincu. Personne ne le cosnulte sur rien alors que le tournant du pays va être déterminé par une énorme élection. »

Et il a ajouté : « S’il veut s’incorporer aux dialogues qui sont déjà en cours sur tous les sujets, qu’il soit le bienvenu pour intégrer les dialogues qui existent déjà mais qu’il ne croit pas être le chef suprême d’un pays qui ne lle reconnaît pas. »

Il a précisé que la réunion avec Torrealba avait eu lieu : « Et Guevara lui a dit que ce groupe du monstre de Madrid, Leopoldo López, Juan Guiadó et eux étaient restés en dehors de tout, qu’ils voulaient avoir un contact avec le Parti Socialiste Uni du Venezuela et avec Maduro et que, dcfe plus, ils voulaient participer aux élections des gouverneurs et des maires. Torrealba lui a souhaité la bienvenue, il m’a transmis l’information et je lui ai dit : « Bienvenue ! »

Le chef de l’Etat a réaffirmé qu’il aurait un dialogue avec tou sles secteurs parce qu’il est un homme de dialogue : « Je lui ai dit : le contact est autorisé, la relation est autorisée et nous continuons à discuter. Eux, ce qu’ils veulent, c’est voir comment participer à l’énorme élection des gouverneurs et des maires. »

Et il a ajouté : « S’ils veulent le dialogue, ici, nous sommes prêts pour le dialogue sur le sujet qu’ils veulent quand isl veulent. Nous sommes nous sommes habitués au dialogue politique, diplomatique et souverain entre Vénézuéliens, au dialogue pour la paix, au dialogue pour faire lever les sanctions contre le Venezuela, au dialogue de réconciliation entre Vénézuéliens. Nous sommes des gens de dialogue, nous sommes des guerriers de la Patrie forgés dans la démocratie, la liberté et le dialogue. »

traduction Françoise Lopez pour Bolivar Infos