Guadeloupe. Le Soul Funk Concept by Stéphane Castry – un son Absoluty Funk and Soul !

0
148

Baie-Mahault. Lundi 8 Février 2021. CCN.Stéphane Castry et son Concept Soul Funk revient sur la scène de l’Appart’, après 8 mois d’absence. Né le 14 juillet dernier ce nouveau concept a pour vocation de revisiter le répertoire musical des années 60 à 90 dans tout ce qu’il y a de plus soul et de plus funk !

Le Soul Funk Concept est de retour, à raison d’une fois par mois, si le sponsor désormais imposé pour tous les évènements – COVID 19 –, nous le permet…

C’était le vendredi 22 janvier dernier à l’Appart’ 971, Stéphane Castry, concepteur et directeur musical de la formule recevait avec ses musiciens, la talentueuse Meemee Nelzy, et le grand Stephan Filey représentant incontestable de la scène soul française.

Dans un cadre qui oblige le gérant de l’établissement à respecter les gestes barrières que nous impose la crise sanitaire, ce n’est pas moins d’une bonne centaine de personnes qui ont pu vivre ce grand moment, où l’espace d’un instant il est possible de replonger dans une époque où la musique avait toute sa place.

De « Sweet Blue » ( Cleo Soul) à « Too Young to die » ( Jamiroquaï) en passant par « Come with me » (Tania Maria) ou encore à « Is it the way » ( Jill Scott)  , c’est avec une grande sincérité que Meemee Nelzy a interprété de sa voix chaude et soul tous le répertoire de la première partie.

Très connue aux Antilles pour accompagner notre Dominik Coco national entre autres, Meemee Nelzy a en réalité toujours bercé dans ce mouvement soul and groove. Et malgré son jeune âge, elle affectionne particulièrement ses femmes de caractères dont les voix en disent long sur leurs personnalités et leurs expériences professionnelles. Meemee Nelzy possède cette voix qui vous fait hérisser le poil… Elle détient le talent et la sensibilité pour se perfectionner sur ce registre qui l’obligerait à sortir davantage de sa zone de confort.

En deuxième partie, est arrivé sur la pointe des pieds avec sa discrétion habituelle,

Stephan Filey – grand défenseur de la Soul française- pour interpréter en duo avec la jeune femme, « Mercy, Mercy me ». Cette chanson des années 70 composée et interprétée par l’inoubliable Marvin Gaye, très avant-gardiste d’ailleurs pour l’époque, puisqu’il dénonçait déjà dans ce texte la pollution des mers. Force est de constater que cela ne s’est malheureusement pas arrangé, bien au contraire.

Mais, si à cette époque, Outre-Atlantique nombreux sont ceux qui n’avaient pas cerné le sens et la portée de ses paroles, la musique n’a laissé personne insensible. Et encore moins Stephan Filey dont la voix est souvent comparée à celle du maître Marvin.

Bercé par des airs de Gospel et de Soul depuis sa plus tendre enfance, c’est presque naturellement qu’il monte dans les aigus avec une aisance surprenante.

Il reprendra au cours de cette deuxième partie, plusieurs titres du célèbre groupe Earth Wind and Fire , mais également de quelques titres de D Angelo qu’il affectionne particulièrement, sans oublier le cher regretté Prince.

Le public s’est pris au jeu, en reprenant en chœur les refrains avec lui, sans qu’il n’ait vraiment eu besoin de le demander.

Le concept Soul Funk plait et fonctionne ! C’est indéniable. Et même si 8 mois se sont écoulés depuis la première édition qui avait donné lieu à 4 concerts en juillet dernier, le public n’a pas oublié la qualité musicale du socle de musiciens professionnels qui constitue ce concept.

Il est important de le souligner, et de les citer, car ils font un travail extraordinaire, sachant qu’ils n’ont qu’une seule répétition avec les artistes, qui se joue juste la veille du concert. Alors me direz-vous, ils sont professionnels ou pas ?

Oui, ils le sont ! Au clavier, Audray Clodion dont toute la silhouette en désarticulation constante n’est que le reflet des vibrations qui l’habitent quand ses doigts frappent les touches de l’instrument. Grégory Louis batteur de Calypso Rose qu’on ne présente plus, maître du temps dont les solos de batteries et parfois la conclusion des morceaux – quand il se laisse déborder par l’émotion de l’instant – sont particulièrement acrobatiques. Philippe Beauregard et Joël Bourasseau, respectivement à la trompette et au saxophone font la paire indissociable de l’absolue nécessité d’une section cuivre dans ce merveilleux concept, et enfin Stéphane Castry directeur musical et bassiste, dont le talent et la signature s’expriment aussi au travers de son art à revisiter les standards.

Le public a répondu fortement présent à cette nouvelle édition, et ce, malgré le contexte sanitaire actuel.

Le prochain concert Concept Soul Funk, se tiendra le vendredi 19 février, toujours à l’Appart rue Becquerel à Jarry. Les invitées attendues sont Céline Languedoc et les Nubians ! Un beau concert en perspective de femmes très talentueuses !

Pensez à réserver tôt car les places seront limitées !

 Photos : @Labise