Martinique. Bilan 2020 de la CTM : Intervention d’Alfred Marie-Jeanne, Président de la Collectivité Territoriale de Martinique

0
191

Fort-de-France. Vendredi 18 décembre 2020. CCN. Chers Collègues, Chers Collaboratrices et Collaborateurs Martiniquaises, Martiniquais, Présenter le bilan de la  Collectivité Territoriale de Martinique pour l’année 2020 revêt un caractère particulier. Nous avions balisé un parcours à réaliser et défini des objectifs à atteindre. L’irruption avec fracas du COVID 19 a chamboulé la donne en modifiant nos méthodes et moyens d’actions ainsi que nos critères d’évaluation.

Collectivement, nous avons été mis à l’épreuve, ce qui a permis de mesurer notre  capacité de réaction et la ductilité de nos réalisations antérieures.

La crise sanitaire a révélé nos capacités et nos potentiels en termes d’adaptation et la CTM a tenu son rôle de guidance.

De mars ànovembre, nous avons connu une succession d’évènements inédits dans leur ampleur et leur conséquence. A chaque fois des réponses adaptées ont été fournies dans les domaines de la santé et du social, de l’économie, de l’aménagement du territoire.

Nos chantiers ont connu de forts ralentissements voire des interruptions.

De tels avatars ont conforté les prémices de la refondation que nous souhaitions déjà mettre en place.

La structure et l’organisation de la CTM lui ont permis de s’adapter et de répondre àchacun de ces évènements majeurs.

Chemin faisant, nous avons tiré les leçons et nous nous sommes adaptés en provoquant la mise en œuvre accélérée de méthodes qui jusque-là n’étaient que testées, tels le travail à distance et la dématérialisation de nos process.

Chaque fois des avancées ont été réalisées par la mobilisation des élus et des personnels.

Ainsi en 2020, c’est avant tout la gestion maitrisée de multiples crises inédites (COVID-19, Dengue, Sécheresse extrême et Pluies diluviennes). Il faut aussi noter entre autres :

  •   la fin du chantier de re?habilitation de l’ex maternité Victor Fouche,
  •   la poursuite du projet de Musée d’Art Contemporain,
  •   les travaux de modernisation et d’équipement conséquents sur les bâtiments scolaires avec notamment la reconstruction des collège et lycée de Sainte Marie et le plan d’équipement numérique,
  •   la fin du chantier de Fonds St Jacques,
  •   l’adoption d’un dispositif d’aide à la numérisation des entreprises,
  •  les actions de promotion de la Destination Martinique et de structuration de l’offre touristique,
  •   le lancement d’un appel à projets visant à soutenir financièrement 5 doctorants dont le sujet de thèse porte sur des questions prioritaires d’intérêt territorial,
  •  la montée en performance et en innovation managériale de l’ensemble de l’encadrement de la CTM, la seule Collectivité fusionnée ayant réussi à aller au terme d’une telle démarche,
  •  l’accueil d’une brigade médicale Henry Reeve de Cuba pour renforcer les équipes médicale du CHUM et de la Clinique Saint Paul dans la lutte contre le COVID-19, le lancement du dialogue entre Collectivités à Statuts Spécifiques dans le cadre des discussions préalables à la mise en place de la loi 4 D.

Mesdames et Messieurs, nul n’ignore que je porte au quotidien la volonté d’une ouverture au monde de la Martinique comme pilier de notre attractivité et de notre développement.
La crise n’a pas permis de faire aboutir les démarches d’adhésion de la Martinique à la CARICOM. J’ai reçu l’assurance du Secrétaire Général que son aboutissement serait proche.

Cette ouverture au monde s’exprime aussi dans la strate?gie d’influence aupre?s de l’Union Europe?enne, afin de de?fendre les inte?re?ts et les spe?cificite?s de la Martinique.

En ce qui concerne la gestion des fonds europe?ens, les repre?sentants de la Commission Europe?enne, lors du dernier Comite? de Suivi, le 03 De?cembre dernier ont reconnu l’ampleur de la ta?che accomplie : le bilan est je cite « remarquable, malgre? les circonstances exceptionnelles ».

Tous fonds confondus ce sont 210 Millions € qui ont e?te? programme?s en 2020.
J’ai le plaisir d’annoncer que la CTM a atteint et voire de?passe?, ses objectifs pour e?viter le De?gagement d’Office ; il revient maintenant a? la Direction des finances Publiques, la DRFIP, de valider le volume des de?penses transmis.

Cependant il nous faut redoubler d’efforts et de vigilance, car en 2021, nous devons assurer a? la fois, la bonne clo?ture du programme actuel et le lancement des nouveaux programmes 2021-2027.

Toutes ces actions rele?vent d’une trame strate?gique qui se poursuivra en 2021.

A ce titre, je remercie :

  •  tous les agents qui s’impliquent loyalement dans leurs missions de service public.
  •  tous les prestataires et entreprises qui contribuent largement a? la re?ussite de nos actions et projets
  •  tous les e?lus.es, qui au-dela? des diffe?rences et divergences, participent a? l’e?dification d’une Martinique plus responsable.Mesdames, Messieurs,

    La Collectivite? unique avait e?te? souhaite?e pour plus de cohe?rence d’actions et d’efficacite? financie?re.

    Les Martiniquais ont vote? cette solution lors du re?fe?rendum du 24 janvier 2010 et la loi instituant cette Collectivite? Unique a e?te? promulgue?e le 27 juillet 2011

    Toutefois, la Collectivite? Unique n’a e?te? mise en place que 5 ans plus tard.

    A son installation au 1er janvier 2016, force est de reconnaitre une large impre?paration pour son imple?mentation tant au niveau de l’ade?quation des moyens que de l’organisation des personnels.

    La priorite? a donc e?te? de mettre en place une administration nouvelle, de restructurer une inge?nierie financie?re capable de redresser et d’assainir les comptes, de cre?er une gestion des fonds europe?ens donnant la mai?trise des de?cisions aux e?lus, de relier les approches e?conomique et sociale.

    Entre 2016 et 2019, n’en de?plaise aux mauvais plaisants, les progre?s re?alise?s ont e?te? constants et se sont traduits par une ame?lioration des indicateurs dans nombre de secteurs d’activite?s. Je vous re?fe?re aux publications de l’INSEE sur ce sujet.

    Des politiques nouvelles et des outils spe?cifiques ont e?te? cre?e?s pour re?pondre aux besoins re?els exprime?s par les Martiniquais.

C’est ainsi qu’ont e?te? conc?us, notamment

  • la Convention de Territoire Nord Carai?be,
  • le Sche?ma Territorial de De?veloppement Economique, d’internationalisation et d’innovation,
  • le Sche?ma de l’Autonomie des personnes a?ge?es et des personnes en situation de handicap,
  • le Plan de lutte contre la Pauvrete?, le Sche?ma sur l’Economie circulaire,
  • les Programmes de Mai?trise de l’Energie et de Traitement des De?chetsCes cinq anne?es ont e?te? celles de l’assainissement et de la performance au niveau financier, de la structuration de politiques adapte?es aussi bien pour la commande publique que pour le soutien aux principaux secteurs de de?veloppement.

    Des transformations majeures souvent silencieuses ont e?te? ope?re?es, de investissements conse?quents ont e?te? re?alise?s, tels :

  • Le de?ploiement de la fibre pour le THD ;
  • L’investissement dans l’intelligence avec la re?alisation du Lyce?e Schœlcher, de la cite? scolaire de Trinite? ;
  •  Le pari de la culture pour la reconnaissance de notre histoire et pour l’e?panouissement des talents artistiques ;
  •  La promotion de nos atouts naturels et touristiques ;
  •  La mise aux normes des infrastructures routie?res ;
  •  La mise en place d’un syste?me de mobilite? avec un mode?le de transport (terrestre et maritime) optimise? ;
  •  Le choix d’e?quipements de sante?, avec le financement d’un cyclotron dernier cri, implante? au sein d’un Centre d’imagerie me?dicale de?die?, la construction du Po?le universitaire de sante? pour accueillir les formations para me?dicales et favoriser l’installation du cycle complet d’e?tudes me?dicales.

Cet engagement volontariste a renforce? l’ancrage institutionnel de la CTM, qu’il faudra renouveler dans le cadre du dialogue entre Collectivite?s a? statuts spe?cifiques sur l’approfondissement de la de?centralisation.

L’e?cosyste?me a e?te? re?ge?ne?re? et l’assainissement du syste?me est en cours.

Notre strate?gie diversifie?e a? l’international a renforce? notre visibilite? et notre attractivite?, car nous avons privile?gie? le multilate?ral pour ge?ne?rer des partenariats a? long terme plus inte?grants.

L’irruption des crises sanitaires (COVID-19 et Dengue) et climatiques (se?cheresse extre?me et pluies diluviennes) en 2020, nous oblige a? une re?vision de nos me?thodes et a? acce?le?rer les transformations souhaite?es.

L’e?mergence d’un mode?le de de?veloppement plus autonome, plus durable, a pris forme ; il permettra d’inte?grer les transitions a? venir :

Au plan environnemental, en re?conciliant croissance et durabilite? ;

Dans le domaine e?conomique, en faisant passer au premier rang le bien-e?tre de la population et la re?duction de la pauvrete?

Au niveau social, en renouvelant les re?ponses au vieillissement et les actions de solidarite? ;

Dans le cadre socie?tal, avec un syste?me plus axe? sur l’humain et le de?veloppement de ses capacite?s.

A travers toutes les politiques mene?es et les actions re?alise?es, des bases plus solides sont e?tablies. Les conditions pour la Martinique de relever ces de?fis, sont donc bien re?elles.

Cette mise en perspective de?montre que nous avons construit une voie d’avenir plus stable ; ce sont la?, des acquis qu’il ne faut ni dilapider ni laisser choir.

Mesdames et Messieurs,

2016 a e?te? l’anne?e du diagnostic territorial et des premiers grands chantiers.

2017, celle de l’affermissement des compe?tences et de la planification strate?gique.

2018, une anne?e charnie?re marque?e par la monte?e en puissance de la Collectivite?.

2019, est pour nous l’anne?e d’une volonte? assume?e pour une action consolide?e.

2020, est l’anne?e de la mise en place de strate?gies en re?ponse a? l’urgence et a? l’inconnu, celle de la gestion de crises multiples.

En 5 ans, ce sont au total :

Plus de 84 millions d’euros en soutien constant aux communes

Plus de 560 millions d’euros pour le de?ploiement de politiques spe?cifiques a? travers les satellites de?die?s a? des secteurs cle?s

Plus de 663 millions d’euros de fonds europe?ens en faveur du de?veloppement du territoire

Plus de 3 841 Milliards d’exe?cution budge?taire.

Au vu et au su de ce bilan prometteur, quand on incite a? bafouer ou a? destituer le Pre?sident que je suis, sur des pre?textes fallacieux, je dis que les manipulations bassement politiciennes de?shonorent celles et ceux qui les propagent.

Bonnes fe?tes de fin d’anne?e a? toutes et a? tous

Lamen dan Lamen pou Matinik vanse? ek re?te? doubout.

Me?si An Pil, Me?si An Chay

Alfred MARIE-JEANNE

Pre?sident de la Collectivite? Territoriale de Martinique