Argentine : Restructuration de 99% de la dette avec les créanciers privés

0
35

Buenos Aires. Mardi 1 Septembre 2020. CCN/Bolivarinfos/Françoise Lopez. Le ministre de l’économie de l’Argentine, Martín Guzmán, a confirmé lundi la clôture du processus de 99% de la restructuration de la dette du pays envers les créanciers privés.

Lors d’une réunion à la Maison Rose avec le président Alberto Fernández, le ministre a indiqué que depuis le Jour 1, le Gouvernement a mis en place plusieurs stratégies pour arriver à un accord avec les créanciers privés, « fruit du processus de dialogue, 99% de la dette publique en monnaie étrangère a été restructurée, cela conduit à une adhésion de 93, 5%, » a-t-il ajouté.

« Cet accord met l’Argentine dans une position saine et solide (…) Le pays aura un allégement de la dette de 37.700 millions de $ dans les 10 prochaines années et le taux d’intérêt baisse de 7% à 3,07%, a indiqué le ministre Guzmán.

Il a aussi signalé que l’allègement du taux d’intérêt permet au secteur public de mettre en place des politiques destinées à favoriser le développement du pays : « Cela nous donne de l’air pour les 10 prochaines années pendant lesquelles nous pouvons mettre en place des politiques destinées à améliorer la santé et l’éducation, » a-t-il affirmé.

Pour sa part, le chef de l’Etat a appelé instamment les Argentins à ne pas oublier le niveau de dette qu’a laissé le Gouvernement précédent présidé par Mauricio Macri : « Je ne veux plus que cela arrive. Je demande que nous enregistrions dans notre mémoire ce qui nous a fait mal pour que cela ne se reproduise pas, » a-t-il déclaré.

Dès le 4 août dernier, le Gouvernement avait annoncé un accord sur le change de la dette avec 3 groupes de créanciers possesseurs de plus de 66 000 000 000 de bons sous législation étrangère. C’est pourquoi le Gouvernement a émis 13 bons en $ et en euros qui arriveront à échéance en 2028 et 2046.

Les bons émis s’échangeront contre les 21 titres argentins en circulation choisis pour l’opération. Avec cette méthode, le président Fernández a réussi à retarder l’échéance de 2020 à 2024 pour 63 664 000 000 cde $.

Traduction Françoise Lopez pour Bolivar Infos