Guadeloupe. COVID-19 Très forte augmentation du nombre de cas en une semaine

0
28

Gourbeyre. Vendredi 21 aout 2020. CCN. Les indicateurs de suivi et de surveillance du territoire sont fortement orientés à la hausse, ce qui conduit l’archipel à passer de faible vulnérabilité à un niveau de vulnérabilité modéré dans le classement de Santé Publique France (cf. bulletin de suivi). Une des raisons en est le relâchement des mesures de distanciation sociale et physique constaté les semaines précédentes.

Le préfet a décidé de mobiliser tous les services de l’Etat pour s’assurer du port du masque là où il est obligatoire et la distance de 1 m entre chaque personne en tous lieux et toutes circonstances (article 1 du décret n° 2020-860 du 10 juillet 2020) :

  • la direction de l’alimentation, de l’agriculture et de la forêt sur les marchés ;
  • la direction de la mer sur les embarcadères et les navettes maritimes ;
  • la direction de la jeunesse, des sports et de la cohésion sociale pour la pratique des activitésphysiques et sportives ou la location de matériel nautique ou de plage ;
  • l’office national des forêts dans les espaces naturels et aux abords des rivières, en partenariatavec le parc national de la Guadeloupe ;
  • la police aux frontières sur les zones portuaires et aéroportuaires ;
  • ainsi que les forces de l’ordre, en lien avec les polices municipales, sur l’ensemble du territoire.S’agissant du port du masque à l’extérieur, le préfet, en concertation avec les maires, a pris des arrêtés préfectoraux pour imposer le port du masque dans certains lieux de fréquentation dans les communes suivantes :
    > Pointe-Noire

Les Abymes
> Saint-Claude
> Terre-de-Haut
> Grand-Bourg
> Capesterre de Marie-Galante > Saint-Louis
> Saint-François
> Bouillante
> Capesterre Belle-Eau
> La Désirade
> Le Gosier
> Le Moule
> Basse-Terre
> Pointe-à-Pitre
> Deshaies
> Sainte-Anne
> Morne-à-l’Eau

En outre, les maires des communes de Sainte-Rose, Anse-Bertrand, et de Baie-Mahault envisagent également de faire de même très prochainement sur des périmètres en cours de définition (étals à poissons, rues commerçantes, marchés non couverts,…).

Les autorités conseillent fortement d’éviter les rassemblements de masse, qu’ils soient festifs ou culturels.
De nombreuses manifestations ont été reportées par les organisateurs ou interdites par le préfet :

  • 36 déclarations de manifestations ont été reçues,
  • 16 ont été reportées ou annulées par les organisateurs,
  • 1 fait l’objet d’un arrêté d’interdiction.Le préfet salue le sens des responsabilités des organisateurs publics et privés qui ont renoncé à l’organisation de leurs rassemblements et manifestations.2 établissements de restauration qui ne respectaient pas les règles pourtant connues font l’objet de fermetures administratives, l’une à Gosier, l’autre à Terre-de-Haut.

    Les autorités religieuses ont par ailleurs été invitées à envisager le report des rassemblements et réunions de masse et à veiller scrupuleusement au respect des gestes barrières (distance physique, port du masque,…) pour les évènements qui seraient maintenues.

    Enfin, le préfet réunira dès ce mardi 25 août après-midi en visio-conférence, le comité de suivi Covid-19 (parlementaires, présidents du conseil régional, du conseil départemental, des établissements publics de coopération intercommunale, de l’association des maires de Guadeloupe, les maires de Guadeloupe), en présence de la directrice générale de l’ARS et la rectrice de région académique.

    Cette réunion permettra de tirer les enseignements des mesures déjà prises, de la situation sanitaire et de dresser des perspectives pour les semaines à venir.

    Ensemble, faisons bloc contre le virus et plus que jamais limitons les comportements à risque pour inverser la tendance, préserver le bien-vivre ensemble et éviter d’envisager un reconfinement.