Guadeloupe. Pôle Caraibes : trafic toujours en hausse à fin novembre 2019.

0
36

Les Abymes. Lundi 30 décembre 2020. CCN. Avec 2 260 352 passagers (transit compris), le trafic cumulé à fin novembre 2019 del’aéroport « Guadeloupe Pôle Caraïbes » a progressé de 2,2% par rapport aux 11 premiers mois de l’année 2018.

La France hexagonale toujours dynamique avec 4,3% de progression à fin novembre 2019

Le faisceau « France hexagonale » enregistre 4,3% de croissance pour atteindre 1 363 150 passagers à fin novembre 2019. Cette croissance est principalement portée par les compagnies Corsair (+3,96%), Air Caraïbes (+1,8%) et LEVEL qui a débuté ses opérations en juillet 2018 et a transporté plus de 107 000 passagers depuis le début de l’année 2019. L’arrêt des opérations estivales de la compagnie XL Airways, par rapport à l’été 2018, a entrainé une diminution de 24 000 passagers. Il est à noter une diminution de trafic pour la compagnie Air France, expliquée par le repositionnement, à Pointe à Pitre, pendant les 3 premiers mois d’année 2018, de l’appareil qui opérait entre Roissy CDG et Saint Martin Princess Juliana (SXM). Ce repositionnement avait virtuellement accru le trafic de la compagnie sur la plateforme guadeloupéenne au début de l’année 2018.

La croissance est portée par l’augmentation de l’offre des compagnies, dont la capacité déployée progresse de 1,8%, et par un coefficient de remplissage en progression de 2,3 points pour atteindre 88,2% sur ce faisceau.

Faisceau Amérique du Nord : Performance stable au global, malgré l’impact du retrait de Norwegian

En forte progression sur les 10 premiers mois de l’année, le faisceau « Amérique du Nord » subit, en novembre, l’effet de l’arrêt des opérations de la compagnie Norwegian, qui avait transporté plus de 17 000 passagers en novembre 2018 sur ce réseau. La très bonne progression de trafic enregistrée par Air Canada (+18,7%, soit plus de 5 000 passagers supplémentaires) ne permet cependant pas de compenser totalement la perte sèche de cet axe.

Le trafic, qui a bénéficié d’une très forte progression sur toute la durée de la saison hivernale (novembre à mars) affiche, à fin Novembre 2019, près de 127 000 passagers contre un peu plus de 126 000 en 2018 à la même période, soit une légère progression de 0,6%, qui devrait s’inverser en décembre 2019, toujours sous l’effet de l’arrêt de Norwegian.
A fin novembre 2019, le nombre de passagers ayant voyagé entre Pointe à Pitre et Montréal s’élève à plus de 55 000.

Evolutions contrastées mais stabilité globale sur les faisceaux « régionaux »

Avec plus de 90 000 passagers, le faisceau « Caraïbe » (hors Antilles Françaises), enregistre une progression de 3,6% sur les 11 premiers mois de l’année. Elle est principalement imputable l’augmentation de fréquentation de la liaison vers Saint Martin Princess Juliana (+3 000 passagers), la Barbade (+2 000 passagers), Cuba (+1 800 passagers) et la Dominique (+1 500 passagers). La liaison vers Port au Prince enregistre en revanche une baisse significative du trafic, de plus de 7 000 passagers, en raison des troubles qui ont secoué le pays à plusieurs reprises au long de l’année 2019.

Vers la Martinique et la Guyane, le trafic est en recul de 1,5% à fin Novembre 2019. Il est pénalisé par la baisse du trafic entre Pointe à Pitre et Fort de France qui perd plus de 12 000 passagers (-3,6%), concurrencé par une offre maritime accrue. Le trafic direct vers Cayenne, qui progresse pourtant de 14,7%, ne compense pas cette diminution puisqu’il apporte seulement 6 700 passagers supplémentaire sur le réseau.

Au global, l’axe Martinique-Guyane enregistre 398 086 passagers à fin novembre 2019 contre 403 930 à la même période de l’année précédente, soit une diminution d’un peu moins de 6 000 passagers, malgré une offre de sièges globalement stable.

Le trafic vers les Iles du Nord – Saint Martin/Saint Barthélémy – est en progression de 2 % avec plus de 177 000 passagers transportés en 2019 contre un peu moins de 174 000 sur la même période 2018, mais présente des situations différentes selon les destinations. Le trafic vers Saint Martin Grand Case enregistre 5,5% de croissance (+7 500 passagers) alors celui vers Saint Barthélémy diminue de 11,3 % (-3 900 passagers).

Le fret en recul par rapport à 2018

Le transport de fret est en recul de 7,6%, en cumul, par rapport à l’an passé. Cela s’explique par un début de saison des melons moins bon que l’an dernier et par le fait qu’en début d’année 2018 il y avait eu un acheminement exceptionnel de fret à destination des îles touchées par les phénomènes cycloniques. Depuis janvier 2019, 10 138 tonnes de marchandises ont transité par l’aéroport « Guadeloupe Pôle Caraïbes » contre 10 977 en 2018 sur la même période.

Hors transit, le trafic progresse de +2,6%, au cumul, à fin novembre 2019

Au cumul, le trafic à l’aéroport « Guadeloupe Pôle Caraïbes », hors transit enregistre une progression de 2,6% sur les 11 premiers mois de 2019 par rapport à la même période en 2018. Transit inclus, il atteint un nouveau record historique de 2 260 352 passagers.

Le 19/12/2019, la SAGPC (Société aéroportuaire Guadeloupe Pôle Caraïbes) a fêté ses cinq premières années d’existence.
Si la progression du trafic enregistrée depuis le début de l’année 2019 semaintient au mois de Décembre, nous devrions être très proche de l’objectif de notre plan stratégique « ENVOL 2020 », de 2.500.000 passagers traités par an.

**************

Pour rappel, la concession de l’aéroport de Pointe à Pitre/Le Raizet est détenue depuis décembre 2014 par la Société aéroportuaire « Guadeloupe Pôle Caraïbes » qui est une société anonyme de droit privé à actionnariat public composé comme suit : 60% Etat, 25% CCIIG et 15% collectivités locales (Région 6%, Département 4% et Cap Excellence 5%). Elle est dirigée par un Directoire présidé par Alain BIEVRE, avec Daisy ADELAIDE et Jérôme SIOBUD, et un conseil de surveillance de 15 membres présidé par Pierre CAUSSADE.