CCN – Caraib Creole News l L'actualité en Guadeloupe, Martinique et Guyane

16ème congrès de la CGTG

Déclaration de Jocelyn Sapotille

Refusons d’être réduits à la misère, répondons par la lutte massive des travailleurs

4/5

À l’occasion de son 16ème Congrès, la Confédération Générale du Travail de la Guadeloupe convie l’ensemble des professionnels et acteurs de l’information à une conférence de presse

Vendredi 18 novembre 2022 à 10h00 au siège de la CGTG à Bergevin Pointe-à-Pitre

Ce sera l’occasion d’un échange avec un ensemble d’organisations syndicales caribéennes, françaises et guadeloupéennes sur la situation sociale et économique de plus en plus alarmante, ici et ailleurs.

La situation sociale, en effet, se dégrade de plus en plus et semble atteindre dans plusieurs secteurs socioéconomiques des points de non-retour. La CGTG n’entend pas laisser cette dégradation affecter plus encore la vie et l’existence de milliers de travailleurs de Guadeloupe. Fidèle à ses engagements, la CGTG qui, depuis plus 60 ans, lutte et contribue à toutes les luttes des masses, continuera à porter cette parole et ce combat permanent pour l’égalité et la justice sociales.

Ce congrès qui verra l’élection d’une nouvelle mandature à la direction de notre syndicat représente aussi un espace d’échanges, d’ouverture, de réaffirmation de nos engagements ainsi que de renforcement de nos liens avec les luttes des travailleurs et des peuples opprimés de par le monde.

Nous vous attendons le vendredi 18 novembre à10h00 au siège de la CGTG à Bergevin Pointe-à-Pitre pour une conférence de presse préalable au XVIème Congrès en présence de dirigeants des syndicats ouvriers de Cuba, France, Martinique, Guyane, Mayotte.

À propos de la CGTG

CGTG Plus de 60 ans de lutte

C’est le 26 octobre 1961 que l’Union départementale CGT devint la Confédération Générale du Travail de la Guadeloupe. Elle se sépara donc de la CGT française, avec laquelle elle entretient jusqu’à nos jours, un rapport de coopération et d’entraide qui fut réaffirmé publiquement à plusieurs reprises, et notamment à l’occasion du 1er mai 2001 à Marie-Galante, en présence de camarades de la CGT.

Le premier secrétaire général de la CGTG fut Nicolas Ludger qui quitta la confédération en 1967 pour créer la CGTU. Il fut alors remplacé par le secrétaire adjoint, Herman Songeons, lui-même remplacé en 1975 par Claude Morvan. Ce camarade resta à ce poste jusqu’au 18 Janvier 2002. Il se retira alors et fut remplacé au poste de secrétaire général par Jean Marie Nomertin, ouvrier agricole de la banane, qui est le secrétaire général actuel. Claude Morvan continue cependant de militer au sein de la Fédération du bâtiment, dont il est le secrétaire général.

Une autre personnalité marquante de la CGTG fut Albert Leroy, venu en Guadeloupe en 1966 pour diriger une école syndicale du soir. À partir de 1972, il s’établit en Guadeloupe et exerça la fonction de Secrétaire Confédéral.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0