Suivez-nous sur les réseaux sociaux :
MENU
VOS COMMENTAIRES SUR L'ARTICLE
manglous
24 / 8 / 2010
GUADELOUPE : l'immobilier de mal en pis depuis l'avénement du LKP!
Le marché de l'immobilier ne cesse d'aller de mal en pis en guadeloupe conjugué a un éffondrement du BTP, ont révélé des chiffres publiés mardi par l'insee, et pèse de multiples façons sur la relance de l'économie .
Mais cette crise s'étire, au grand dam des agences immobiliées .
Le neuf s'étant raréfié, l'ancien représente actuellement entre 90 et 95% du marché immobilier en guadeloupe.
Ce mois de juillet avait tout pour être une catastrophe. L'Etat a mis un terme à un crédit d'impôt a taux zero pour inciter à l'achat d'un logement, qui supposait d'avoir signé un compromis de vente avant le 30 avril. Ce coup de pouce disparu, le marché est retourné à des profondeurs qu'il n'avait plus connues depuis 1995.
En juillet, les ménages ont assisté à une dégradation manifeste des indicateurs économiques. Et le mois d'août a l'air encore plus mal parti. Au vu des chiffres hebdomadaires des inscriptions au chômage, l'insee estime "imaginable que le taux de chômage puisse atteindre 30% dans quelques mois", contre 24,5% aujourd'hui.
Le marasme du secteur qui a provoqué une crise financière et une récession mondiales a de multiples conséquences.
Il a dévasté un autre secteur, le BTP, qui a supprimé plus de 4000 d'emplois depuis deux ans. Selon des chiffres de la FNAIM, il n'y avait jamais eu aussi peu de logements en construction depuis au moins vingt ans .
La crise de l'immobilier se traduit aussi dans les prix. Depuis mars 2009 date de la crise LKP, le communiqué de l'insee mentionne systématiquement la "baisse de la valeur du patrimoine immobilier" comme l'un des problèmes lancinants de l'économie de la guadeloupe.
L'expression populaire veut en effet que les ménages "se servent de leur maison comme d'un distributeur de billets" quand les prix de l'immobilier augmentent. En clair, ils consomment grâce à des crédits où elle est présentée comme garantie a la banque pour un nouvel investissement .

Le marché de l'immobilier en Guadeloupe réagit plutôt mal à depuis la crise financière et surtout a la crise LKP qui a fait fuir les investisseurs extérieurs au département. Il suit l'humeur plutôt morose de la population, qui semble attendre la fin de l'année 2010 avant d'investir.
« On est sur un marché où les investisseurs potentiels ont une posture d'attente. » C'est le commentaire de Danielle Ramlall, directrice de la franchise locale Meilleurtaux.com, courtier en crédit immobilier installé à Jarry depuis trois ans. Elle voit juste, car tous les acteurs du secteur ont les mêmes mots. Cette ancienne cadre de banque reconvertie en « chasseur » de meilleurs taux pour ses clients, constate un retrait de la demande depuis dix huit mois. « 40% d'affaires en moins. Nous n'avions jamais observé une telle baisse depuis l'ouverture de notre enseigne en Guadeloupe. »
Les biens sont là, les projets existent, mais on réfléchit à deux fois avant d'investir dans la pierre, pourtant réputée comme valeur sûre. L'avenir à court terme fait-il peur ?
« Les sollicitations des investisseurs extérieurs au département ont largement diminué, poursuit Mme Ramlall. A contrario, j'ai noté depuis quelques semaines, une nette progression des dossiers de défiscalisation pour un achat en Métropole. »
L'offre immobilière regresse surtout dans le neuf .
Un an après le déclenchement de la crise mondiale et dix huit mois après la mise en léthargie de la Guadeloupe par le blocage du LKP, le marché de l'immobilier est contraint de faire le dos rond.
Aucun mouvement d'affolement, mais l'heure est à l'attente… que les prix du foncier cessent de s'envoler et ceux de l'immobilier se tassent. Une perspective que tempère Me Sylvain Tantin, notaire. Aucune raison objective ne peut commander un fort mouvement baissier, d'après l'officier public.
Chez les notaires, les clients viennent s'assurer et se faire confirmer que la pierre est encore le meilleur refuge. Une valeur qui, dans le temps, résiste à la dépréciation de l'économie.
Nawar Khoury, responsable du pôle immobilier à la BDAF, est catégorique. « La crise sociale de 44 jours en Guadeloupe semble avoir fait beaucoup plus de mal au secteur bancaire que la crise mondiale, dont les effets ont été moins ressentis. »
En fait, à la Banque des Antilles françaises, comme dans d'autres organismes concurrents, on fait grise mine. « Les gens sont désormais plus méfiants quant à l'avenir. Certains ont même peur d'investir. Nous constatons un net recul des demandes de crédits immobiliers » , confirme M. Khoury, qui souligne que sa banque n'a pourtant pas changé sa politique commerciale : prêt sans hypothèque avec 0% d'apport personnel… À la BNP au Crédit agricole, à la Bred, à la SGBA, à la BFC et ailleurs, la tendance est la même. Dans certaines banques, les demandes de prêt connaissent une chute de 45%. En réalité, l'offre immobilière dans l'ancien progresse, alors même que la demande (donc les achats) s'effondre.
Les taux baissent…
Face à un marché immobilier presque immobile, les banques historiquement sévères et tatillonnes se seraient-elles adoucies ? « Nous faisons notre travail avec la même rigueur et avec autant de transparence » , assure un responsable de banque.
Jean-René, enseignant et primo-accédant à la propriété, raconte : « J'ai sollicité auprès de ma banque, à la fin du mois de juin, un prêt d'un montant de 192000 euros pour acheter un terrain et construire (budget : 240000 euros). Je m'attendais à plus de difficultés. Mon dossier a été accepté sans difficultés en moins d'un mois. Il faut dire que j'apportais un capital de plus de 20%. Je ne sais pas si c'est de la chance, mais… »
Tout le monde n'a pas cette chance. « Rien ne bouge. J'ai essayé par tous les moyens d'avoir un prêt pour acheter une maison ; ça met du temps à aboutir, alors que je présente un bon taux de solvabilité, j'ai un emploi stable, et un reste à vivre équivalent à ce qu'exige la réglementation en termes de crédit… Je pense que je vais laisser passer la crise avant de me lancer à nouveau dans la recherche de crédit » , raconte pour sa part un employé de commerce.
Il peut attendre tranquillement, d'après une responsable commerciale d'une agence immobilière de Jarry, car « les biens prennent beaucoup plus de temps à partir. Ce constat est fait depuis le début de 2008… » Bien avant la crise.
ME ALEXANDRE KACY PRÉSIDENT DE LA CHAMBRE DES NOTAIRES« Une hausse des ventes d'appartements »
« Le volume des transactions a baissé de 30%. Les mesures prises par le gouvernement pour combattre les niches fiscales ont jeté un certain flou dans la tête des gens. Ceux qui étaient prêts à investir dans l'immobilier en Guadeloupe (résidences touristiques, ou autres opérations pour la location), attendent. D'ailleurs, je n'ai pas noté, ici, la sortie de terre de grands projets immobiliers cette année.
Néanmoins, les transactions entre particuliers ou agences continuent. Il n'y a pas eu plus de ventes, occasionnées par des départs précipités après la crise sociale LKP , mais le marché s'est figé depuis .
Les personnes qui veulent construire ou acheter pour se loger n'ont pas abandonné. Nous avons surtout relevé une augmentations des libéralités, des actes par lesquels les parents donnent un bien à leurs enfants.
Quant à la balance entre l'offre et la demande, nous relevons une augmentation dans les ventes d'appartements (plus que pour les villas). Ce n'est pas forcément lié au climat social, mais aux difficultés rencontrées parfois dans le fonctionnement des copropriétés, ou aux impayés. Les propriétaires, étant de plus en plus affaiblis face aux locataires, préfèrent vendre.
Globalement, je pense que si la confiance revient, les choses peuvent repartir l'an prochain. »
JEAN-PIERRE LÉONCÉDIS PRÉSIDENT DE LA CHAMBRE RÉGIONALE DE LA FNAIM« Je demeure nuancé… »
« Généralement on achète chez nous un bien pour la vie et pour y habiter. Il est vrai qu'avec la défiscalisation on a vu des gens changer de comportement (acheter pour revendre ou pour louer), mais le primo-accédant achète et continuera d'acheter un bien immobilier pour se loger. C'est vrai que les 44 JOURS de crise sociale LKP ont ralenti les affaires, mais l'attitude d'attentistes de certains candidats à l'achat peut paraître inexplicable. Je vois mal les gens qui ont une garantie d'emploi et les moyens d'accéder à la propriété arrêter d'investir d'un coup.
Sur la réaction du marché immobilier chez nous, en cette période, je demeure nuancé. Je dis que cet épisode de l'économie va permettre d'assainir le marché. L'on devrait, à terme, se retrouver dans des proportions plus réfléchies avec des biens correspondant en termes de prix et de qualité, à leur vraie valeur marchande.
Les prix des biens sont en baisse. Ceux qui sont surévalués par les propriétaires prendront toujours autant de temps à être vendus. La crise a du bon. Elle permet à l'offre d'être plus raisonnable. Les professionnels immobiliers se doivent ainsi d'être plus pointus dans leurs conseils… »
- VICTORIN LUREL, PRÉSIDENT DU CONSEIL RÉGIONAL : « Les Guadeloupéens n'arrivent plus à acheter »
Au début de l'année Victorin Lurel, président du conseil régional, s'était ému.
« Les prix de l'immobilier sont devenus inabordables. Imaginez, 890 000 euros pour une maison avec un terrain à Vieux-Habitants. J'ai lu cela dans les Nouvelles de l'Immobilier.
J'en ai parlé au préfet, qui en a convenu, il faut faire quelque chose, ce n'est plus tenable. Les ménages moyens ne peuvent plus acheter ni construire. C'est impossible! »
REPONDRE
manglous
24 / 8 / 2010
Manger local coute deux foix plus cher depuis le LKP !
Selon une étude de la fédération Familles de guadeloupe, le budget des fruits et légumes a atteint 156 euros par mois pour un ménage type comportant deux enfants de plus de 10 ans, soit 15% de plus que l'an dernier.Tous les analystes économiques avaient prevu cette hausse du cout de la vie du fait de la répercussion du cout des 200 euros sur le consommateur final .

Malgré la campagne de communication visant à «redonner l'envie» de manger des fruits et légumes locaux, les guadeloupéens boudent de nouveau ces aliments. Mais, plus que l'envie d'en manger, c'est aussi la capacité à en acheter qui manque pour certains ménages. Selon l'association Familles Rurales de guadeloupe , qui a mis en place l'an dernier un observatoire sur les produits frais, les prix des légumes ont augmenté de 20.5% et ceux des fruits de 15.14% en un an. Le prix moyen d'un kilo de légumes s'établit à 3,21 euros contre 2 euros l'an dernier et celui d'un kilo de fruits à 4,65 euros contre 3,17 euros en 2008. Cette année, pour un couple avec deux enfants de plus de 10 ans, le budget pour les fruits et légumes s'élève à 156,04 euros chaque mois, soit 14,6% du smic (1).
L'opacité des marges des intermédiaires
«Comment expliquer qu'un kg de tomates vendu 4.29 euro sur le marché soit vendu 3.25 euros dans les supermarchés ?», s'interroge le président de Familles rurales. «Aujourd'hui, nous n'avons pas les moyens de savoir qui est responsable. Tout le monde est pénalisé par le climat de suspicion introduit par le LKP , aussi bien les producteurs que les intermédiaires, et le consommateur en pâtit au final», regrette cette organisation. Pour elle, l'augmentation de l'énergie n'explique pas l'ampleur des hausses de prix. «Les hausses du coût de l'énergie( essence et électricité ) et les incidences climatiques ne suffisent pas à expliquer les niveaux de hausses des prix. Sur les 15% d'augmentation, seulement 5 à 6% relève des ces facteurs ». L'association demande au gouvernement de mettre fin à l'opacité sur les prix pour que les consommateurs sachent précisément combien chaque intermédiaire gagne.
Des prix DE NOUVEAU orientés à la hausse depuis la crise LKP
Si le budget consacré à l'achat de fruits et légumes est plus important pour les ménages qu'il y a un an, l'étude met cependant en évidence une forte progression des prix entre juin 2009 et juillet 2010. Sur cette période, les prix évoluent à la hausse, de l'ordre de 15% pour les fruits et de 10% pour les légumes pour les zones concernées par l'étude de Familles rurales de guadeloupe.
Cette hausse est d'autant plus regrettable que, parallèlement, la qualité des produits s'est réduite, note une autre association de consommateurs, la CLCV vient aussi de publier une enquête sur le «goût des fruits et légumes». Elle révèle un taux de satisfaction assez moyen des consommateurs : si les melons locaux s'en sortent plutôt bien avec 80% d'avis favorables, les autres fruits ont nettement moins la côte. L La faute cette fois-ci aux grandes surfaces qui proposent des produits pas assez mûrs et surtout stockés dans de mauvaises conditions, notamment à des mauvaises températures trop froides ou trop chaudes, pour permettre une conservation plus longue et réduire les pertes. Au détriment des saveurs.
Et la note grimpe encore bien plus vite si l'on préfère les produits bio. Pour la première fois l'association s'est intéressée à ce marché neuf en guadeloupe et ses conclusions sont édifiantes. Les fruits et légumes bio sont en moyenne 90% plus chers que les produits classiques contre 70 % en france. Les legumes bio atteignent même des records. A 7,67 euros le kilo, elles sont 121% plus chères que les autres, et inabordables pour la majorité des familles . Un kilo de fruits bio revient en moyenne à 5,54 euros contre 3,29 euros.
c'est dire la duplicité d'un individu comme BANDOU pérorant sans vergogne a viard sur la vie chére alors qu'il est le principal responsable de la baisse du pouvoir d"achat en guadeloupe des ménages pour avoir sabordé l'économie de notre pays .
REPONDRE
makaire
24 / 8 / 2010
manglous UN SEUL MOT pour toi
continu à discuter avec le prefet et demande lui à quelle date l'etat compte rembourser les 5 cts/lites prélevé sur les carburants (route) à partir de 2006.

ensuite ton baratin est connu et plus demago que toi c'est pas permis

alors je te le dis continu à bla blater et lecher le cul d'un prefet qui est je te le rappel aux ordres.

allez là j'ai ma dose avec toi

tu es vraiment trop con tu n'a qu'une seule chance c'est que l'on ne se voient pas en direct parce que je crois que je m'occuperais de tes puces à grands coups de pompes dans l'arrière train histoire de te remettre les idées en place

Après avoir tout tenter en terme de dialogue, maintenant je vais passer avec toi à une étape bien moins cordiale



REPONDRE
manglous
25 / 8 / 2010
Ce makaire est decidemment trop cretin pour etre objectif et répondre a des arguments irréfragables! idiot va poster sur bondamanjak ??
Cet individu qui se fait appeler makaire est un abruti de premiere de la meme veine que son maitre DOMOTA et qui ne mérite aucune attention quant a sa prose débile.Il ne réponds a aucun argument si ce n'est par l'invective , aussi pas de temps a perdre avec ce crétin ......................!
il y a quelquesjours de cela sur canal 10 le lkp était invité ,bon pas tout vu car redite et propagande stérile et soporifique ,mais il y a eu une dame qui a apelé et qui disait a domota d'arreter d'embeter la guadeloupe ,d'arreter avec toutes ces conneries.
L'envoyé de "dieu " "elie" ,a répondu que cette dame c'est quelqu'un qui la mandate pour appeler et a dire cela ,qu'on l'avait payé.
J'ai été estomaqué ,car étant donné que je ne suis pas de son avis et que je fais des commentaires contre sa façon de penser on m'a payé !!!!!! lol.
Toujours selon l'envoyé ,car il est le seul a détenir la bonne parole , s'il y a autant de violence ben tout simplement c'est de la faute de l'etat et de LUREL ,qui doit veiller a l'éducation et a la formation de chaque enfant .
Bref un tissu de conneries comme d'hab et une pensée qui frise le zéro degré . Le LKP a pris un coup au moral, et il est quasiment mort, il est comme F.O soutenue par les petits patrons gpéens, et une bande de bons à rien qui sont toujours prêts pour mettre le désordre et les barrages en laissant les idiots porter le chapeau.
Le porte parole auto-proclamé à vie est un disque rayé, il n'a aucune responsabilité dans les licenciements et les fermetures d'entreprises.
Heureusement que certains bons marcheurs du mouvement LKP et AKYO ont perdu leur boulot cela permet de démentir les parolesdu prophète Elie DOMOTA.
La défense de la retraite le 07 sept 2010 n'intéresse pas le LKP, l'objectif c'est toujours le boycott de la route du rhum, l'essence même de la médiocrité.
Bref peut t on encore accorder du credit a des gens qui déblatérent dans le vide et n'ont plus aucune audiance car vu a la télé canal 10 a peine 80 personnes présentes a VIARD au lieu des milliers que zandwo mentionne dans son article de propagande.



REPONDRE
manglous
25 / 8 / 2010
Apré ri sé pléré..............?
Voila un dicton créole que l’on pourrait bien appliquer aux premiers effets du bilan des 44 jours de grève menés par le LKP.
En guadeloupéen averti, favorable à l’épanouissement de mon peuple, par la dignité, le travail, la compétence et l’avènement d’un tissu économique guadeloupéen fort et organisé je ne peux être que triste devant les résultats et les conséquences du mouvement LKP.
Qui ne pouvait pas être d’accord avec le constat ? Tout le monde partage l’idée qu’il y a une situation économique et sociale très difficiles en Guadeloupe et que les inégalités face à l’hexagone démontrent bien une politique nationale non favorable à notre développement endogène.
Maintenant que c’est dit, que fait on ? Faut-il entrer dans cette logique de « y a qu’à, faut qu’on » ou comme dit le leader du LKP «organizé-w é ègzijé».
Ce serait facile, nous n’aurions plus besoin d’envoyer nos enfants dans les grandes écoles apprendre les sciences économiques, juridiques et autres. Et puis nous n’aurions qu’à confier au LKP le sort de la planète et il le réglerait, on entendait son leader souvent dire : «sa pa konpliké, il sifi de … Et puis vous me direz qu’il n’y a pas que le LKP qui a échoué, (parce qu’il s’agit bien d’un échec économique), les politiques et dirigeants de la france aussi ont échoué. Ce n’est pas une raison pour ajouter à la bêtise des autres en se mettant en plus une corde au cou.
Ce que je reproche au LKP c’est d’avoir exigé dans l’urgence de mauvaises solutions, sur la pression d’un mouvement de rue ( la piétaille ), plus poussé par l’euphorie, l’enthousiasme, et le sentiment collectif de la force de l’union, que la réflexion.
Je situe le LKP au même niveau que les piètres politiciens qui n’ont jamais su prendre une certaine dimension et hauteur politique pour offrir de vraies opportunités de développement à ce pays. Le LKP a manqué de vision à long terme comme il en manque à beaucoup de nos dirigeants. Le LKP tout en posant des problèmes sérieux et de fond, réclamait des solutions immédiates, matérielles et catégorielles, bien souvent antagonistes et socialement injustes et totalement assimilationistes.
Embarqué dans la danse de la revendication personne ne s’est posée la question de la portée économique générale des revendications, chacun est resté enfermé dans sa bulle catégorielle. En fait il y avait une plateforme de revendications qui n’était qu’une addition de revendications catégorielles, il n’y avait aucune logique de projet de société harmonisée.
Pour gagner 200 euros et 19 emplois à l’éducation nationale nous avons accepté d’en perdre plusieurs milliers ( 18000 chomeurs de plus en 2009/2010 du seul fait de la crise LKP ). Où est la logique sociétale de la rencontre de VIARD ?
REPONDRE
Shaka Zulu
25 / 8 / 2010
Que fais-tu de mieux?
Au moins le manglous-tif reconnait que le LKP posait des problèmes sérieux et de fond. Manglous-tif, les solutions sont à court, moyen et long terme. Voilà encore une méconnaissance du mouvement LKP! Pour les revendications catégorielle qui selon manglous-tif n'ont aucune logique d'harmonisation de société. Alors manglous-tif, que proposes-tu de mieux? C'est tellement facile de tirer à boulet rouge mais que proposes-tu en réalité?
Pour moi la plate forme de revendication du Lyannaj Kont Pwofiatsyon aboutit inévitablement à un projet de société. Les 148 points de revendications nous montrent quelque chose de fondamentale. La remise en cause de la présence française en Guadeloupe.
REPONDRE
KevinD
25 / 8 / 2010
On n'est pas con tout de même !
Les 3/4 des revendications du LKP impliquent une intervention de l'Etat. Une bonne partie implique de changer les lois de la République qui valent pourtant pour tout le territoire français. Alors dire que ces revendications remettent en cause la présence de la France est comique.

Même Ti-Fabrice à son heure de gloire n'aurait pas pu faire plus comique...
REPONDRE
Shaka Zulu
25 / 8 / 2010
Le LKP, un modèle
Ah kévind qui revient de domactu! Il faut dire que dialoguer avec des personnes qui crachent à longueur de journée sur le LKP, bref des clones comme kévind, ça doit finir par devenir lassant! Et surtout kévind et ses clones se rendent compte que contrairement à domactu, il n'y a pas sur CCN de CENSURE de posts divergents. Alors qui défend la démocratie? Je vous le demande!

Pour revenir à notre sujet! J'ai parlé pour la Guadeloupe, les revendications posées remettent en question la présence de la France chez nous. Le LKP ne se mobilise pas pour le peuple français qui à mon sens est assez grand pour lutter contre son gouvernement. Par contre le mouvement LKP inspire les syndicats en France et c'est un paramètre à prendre en compte.

SHAKA (Gwakafwika)
REPONDRE
Shaka Zulu
25 / 8 / 2010
Le LKP est INCONTOURNABLE!
Manglous-tif, tu t'es bien défoulé? Ca va? Moi j'y étais à Viard! Malheureusement je n'ai pas pu me rendre le matin mais j'ai pu m'y rendre à 14 heures pour les contre-rendus des différents ateliers. Je ne me suis pas amusé à compter le monde qu'il y avait mais je peux affirmer qu'il y avait effectivement beaucoup de monde autour des différents ateliers. Donc Zandwonis est plus proche de la vérité que ce manglous-tif parce que moi je ne me suis pas contenté de regarder les images tv, j'y étais en direct!

La défense de la retraite n'intéresse pas le LKP selon manglous-tif. Ah,ah,ah! Quand on a rien d'intéressant à dire il vaut mieux aller déconner sur "fwansmanti" ou "domactu" car c'est ta place! Je pense en effet, il est plus valorisant pour un individu de poster sur "Bondamanjak" que sur des sites où des gens ne font que vociférer leur haine anti-LKP.

Au moins certains qui roulent leur bosse à "France-Antilles" ou "RFO" ne sont pas tous contaminés. Tous ne sont pas complètement soumis au pouvoir français, au pouvoir capitalo-colonialiste. "France-Antilles" et "RFO" sont obligés de reconnaitre aujourd'hui que le LKP est désormais INCONTOURNABLE. Tellement incontournable que les différents films sur le mouvement social sont projetés dans un festival cinématographique en France dont l'émission "La Guadeloupe, une colonie française?" que les gens ont pu découvrir sur internet.

Franchement que rapporte la route du rhum pour la Guadeloupe? Des gens venus d'ailleurs qui organisent une course de bateaux pour leur profit où certains en profitent également pour faire rentrer davantage la cocaïne chez nous, sans compter les armes qui vont avec. En Guadeloupe, nous n'avons pas d'usines d'armes et de cocaïne. Nous savons aussi que la jeunesse est l'avenir d'un pays donc ce n'est pas un hasard si cette jeunesse tombe dans la délinquance.

SHAKA (Gwakafwika)
REPONDRE
25 / 8 / 2010
On peut aussi se poser d'autres questions
Franchement, que rapporte LKP pour la Guadeloupe ? Hausse des prix, hausse du chômage, fermeture d'entreprises, grèves, baisse de la fréquentation touristique, baisse des investissements...
REPONDRE
Shaka Zulu
25 / 8 / 2010
Des patrons qui ne paient pas les cotisations
Par contre le manglous-tif ne fait pas mention de patrons qui ne paient pas leur cotisation sociale. Il y en a pour UN MILLIARD D'EURO d'impayés! Moi qui suis un travailleur indépendant, moi qui suis un petit comparé à ces messieurs de Jarry, j'ai payé en Régime Sociale des Indépendants (RSI) près de 800 euros de cotisation. Mais ces messieurs de Jarry qui font des millions en chiffres d'affaires refusent obstinément de payer leur charge.

Les entreprises qui ont fermé, étaient bien avant le mouvement LKP en difficulté! Il y en a même qui ont profité du mouvement LKP pour licencier.

Baisse de la fréquentation touristique? Ah bon? Je suppose aussi que la dengue est du fait du LKP aussi, manglous-tif.

Baisse des investissements? Il suffit que l'Etat français respecte ses engagements vis à vis du LKP.

Mais on sait que l'Etat colonial français avec Lurel ont torpillé le comité de suivi afin de pourrir la situation et de tenter de monter le peuple contre le LKP. C'est une méthode vieille comme le mode. La France a des années et des années d'expérience pour la manipulation, pour dresser les uns contre les autres.

Mais, mais la France aura fort à faire avec le LKP et le peuple guadeloupéen!

SHAKA (Gwakafwika)
REPONDRE
KevinD
25 / 8 / 2010
LKP : désillusion et décadence
La seule force du LKP, c'était des gens qui défilaient pour leur poche (200 €, ça motive !). Domota et ses comparses malfaisants n'ayant plus rien à proposer, les guadeloupéens se sont rapidement détourné de cette organisation qui en réalité est sous la botte exclusive de l'UGTG dont on connait les désirs indépendantistes.

S'étant aperçu du médiocre résultat des 44 jours de grève, et même d'une situation encore plus catastrophique qu'auparavant (augmentation des prix, augmentation du chômage, ralentissement de l'activité touristique, investissement en baisse...), le peuple ne fait plus confiance au LKP pour les amener vers un avenir meilleur. Gardons en mémoire l'échec lamentable des pontes du LKP aux dernières élections régionales.

Bref ! Le LKP ne mobilise plus que quelques guignols illuminés qui croient encore à la parole du guru Domota dont la spécialité est le mensonge et la manipulation. Le LKP en voulant se dédouaner de toute responsabilité (tout ce qui arrive est de la faute de l'Etat et du patronnât) a largement montré aux guadeloupéens son degré d'immaturité et de malhonnêteté. Le LKP paie le prix de sa forfaiture, et Domota dont les bas instincts ont été révélés, passe pour un pantin qui vocifère dans le vide.

REPONDRE
Shaka Zulu
25 / 8 / 2010
Les guadeloupéens sont debouts!
Ah kévind se déchaine! Continues mon petit! A défaut d'arguments sérieux, on traite les membres du LKP de tous les noms. En tous cas, ce que j'ai vu à Viard Petit-Bourg me conforte dans l'idée que plus que jamais les guadeloupéens sont DEBOUTS!

SHAKA (Gwakafwika)
REPONDRE
KevinD
25 / 8 / 2010
L'espoir fait vivre !
Une bande d'illuminés à la plage (les bronzés à la plage ça sonne bien non ?) et tu appelles ça des guadeloupéens debout ? Il faudrait que tu arrêtes de prendre tes désirs pour la réalité.

Le LKP devrait arrêter de regarder son nombril. Les guadeloupéens dans leur immense majorité n'ont que faire du LKP. C'est fini Shaka !!!! Il serait temps d'accepter la défaite...
REPONDRE
ArYbLaK97.1
25 / 8 / 2010
LKP : AN KONSYANS !
La véritable force du LKP:
C EST DE RASSEMBLER
c'est des gens qui adorent "déboulé" pour leur "péyi gwadloup" (je comprend tout à fait leur motivation) Elie Domota et ses "kanmarad" ont suffisament de choses à proposer(notament les ACCORDS du 4 mars 2009) pour que les Guadeloupéens renforçent rapidement et massivement cette organisation qui en réalité le fils caché de l'UGTG dont on connait les désirs d'améliorer comme il se doit le quotidien de tout a chacun.

S'étant aperçu du très honorable résultat des 44 jours de grève, et même d'une situation moins alarmante qu'auparavant (prix, chômage, activité touristique,dépressions cycloniques ...), le peuple de la Guadeloupe fait plus que jamais confiance au LKP pour les amener vers un avenir meilleur contrairement à la vie qu'il subit actuellement concocté par le front national...Oops...l'UMP et relayé par le fameux Bwabwa président du conseil régional lui aussi adhérant de l'UMP...REoOps...du parti socialiste évidement de gauche...désolé (enfin ce qu'il dit !).

Gardons en mémoire "le manjé kochon" des dernières élections régionales.

LKP é Pèp Gwadloup ont choisi la rue pour s'exprimer et faire s'agenouiller l'impéralisme français.

Bref ! Le LKP continue de mobiliser derrière son leader et "Poto Mitan e. Domota dont la spécialité est la vérité et fourni des preuves a l'appui.
Le LKP en prenant ses responsabilités ne fait porter le chapeau ni a l'état français ni au patronnât et a largement montré aux Guadeloupéens sa force indiscutable et sa présence incontournable en harmonie avec son peuple.
Le LKP frappera bientôt et e. Domota annonce dores et déjà qu'il y aura des "Liyannaj a pawôl" dans les communes et bons nombres de meetings pour le "bokantaj".

Le LKP prend rendez-vous avec tout ce beau monde le plus vite possible(pour tout renseignement complémentaire écoutez : RADYO TANBOU la 105 fm ou Radyo Tanbou.net

A Bientôt...

ArYbLaK...
REPONDRE
ArYbLaK97.1
25 / 8 / 2010
PEP GWADLOUP JA WOUVE ZYE
Sé padavwa nou dézenfowmé
Nou ka valé tou sa léta fwansé
ka fè nou gouté

Sa fondamantal rété véyatif
Pou kanna pa pran nou pou rim

Fè nou chèché sa ki pasé
Fouyé dan lè pasé
E sav sa ka pasé
Avan yo kriyé nou kwata

Yo pé ké ban nou bwè
Dlo mousach pou lèt
Pou nou pa rété èstèbèkwé
E vlé rakonté diabésékôn

Yo faltifyé listwa
Fè on pakèt asimilé
On pakèt alyéné
Mé tout nèg pa nèg

Lagwadloup sé tan-nou
A pa ta yo
Yo péké fè sa yo vlé
Adan péyi an-nou

Sèlman yo mélé
Davwa LKP mèt an wout oséryé
Pou déchouké pwofitasyon an péyi-lasa

ArYbLaK...
REPONDRE
ArYbLaK97.1
25 / 8 / 2010
LKP an péyi-ay GWADLOUP ki ta-y
LKP an péyi-ay GWADLOUP ki ta-y

Ils ne seront jamais tranquilles
Ces réactionnaires que le LKP dérange !

Tant qu'ils auront le LKP dans le viseur
Qui n'a pas ressuscité, existe plus que jamais
Pour dénoncer avec preuves a l'appui
MAGOUY, PWOFITASYON, EXPLWATASYON
Non respect des engagements
Envers les travailleurs guadeloupéens
Et le peuple de la guadeloupe

Liyannaj Kont Pwofitasyon
Tiens à améliorer le quotidien de son peuple
Avec les ACCORDS DU 26 février et du 4 MARS 2009

Konba-la ka kontinyé an-nou sanblé !

SI
C'est grace aux rassemblements
Qu'on arrache nos revandications
KA NOU KA Fè ?
alô nou ka déboulé jantiman !

ayen pé ké kon avan...

Ps: manblo a yo pa ka fè nou pè !

ArYbLaK...
REPONDRE
ArYbLaK97.1
25 / 8 / 2010
MI FOTO-AY MI !
Signature du protocole d’accord entre le LKP, l’état et l’ensemble des partenaires sociaux. Ce protocole d’accord comporte 165 clauses.
Les signataires du protocole sont : Elie Domota pour le LKP, Jacques Gillot pour le département Guadeloupe, Victorin Lurel pour la région Guadeloupe et Nicolas Desforges pour l’état (alè sé gouvènè Fabre kè prézidan fwansé mèt pou kontinyé volé gwadloupéyen an péyi LKP)

LE TEXTE I"NTEGRAL" DE L'ACCORD

NIVEAU DE VIE ET POUVOIR D'ACHAT
1. Prestations sociales, minima sociaux et salaires.
1. L'Etat s'engage à revaloriser de 20% la Prestation de Restauration Scolaire (PARS) en contrepartie d'un engagement des cantines à offrir aux élèves plus de 50% de produits issus de l'agriculture locale et à réduire les tarifs supportés par les familles. L'Etat formalisera, avec toutes les collectivités bénéficiaires de ce dispositif et avec la Chambre d'Agriculture, une convention permettant de vérifier la bonne répercussion de cet engagement sur le pouvoir d'achat des Guadeloupéens et sur l'économie agricole.
2. La Région s'engage à réduire le prix des repas des lycéens (50 euros par lycéen et par an) à compter du mois d'avril 2009-03- 03.
3. Une prime de solidarité active de 200 euros sera versée de façon exceptionnelle par l'Etat au mois d'avril 2009 aux 51 000 foyers guadeloupéens qui perçoivent les plus bas revenus.
4. Les partenaires sociaux ont signé le 26 février 2009 un accord régional interprofessionnel sur les salaires du secteur privé, « accord Jacques BINO » joint en annexe du présent protocole.
5. Un revenu supplémentaire temporaire d'activité (RSTA) sera servi à compter du 1er mars 2009 pour une période de 36 mois à l'ensemble des salariés du privé jusqu'à 1,4 SMIC inclus.
Dans l'attente de la mise en place du RSA de droit commun, une enveloppe complémentaire sera mobilisée pour les personnes qui auraient été éligibles au RSA de droit commun et non
bénéficiaires du RSTA.
6. Le Conseil général et la Région s'engagent à verser, à compter du 1 er mars 2009, chacun pour sa part, une prime exceptionnelle de 25 euros par mois sur 12 mois pour un montant total de 24 MEuros aux salariés dont la rémunération est comprise entre 1 et 1,4 SMIC inclus (accord BINO).
7. L'Etat s'engage à créer un fonds de soutien exceptionnel de 3 ME au bénéfice des 17 000 allocataires du minimum vieillesse et des 7 000 allocataires de l'allocation adulte handicapé qui aura pour vocation d'allouer des primes de vie chère et d'aider à l'entretien et à l'aménagement du domicile. La mise en oeuvre de ces crédit s'effectuera à travers le FSL et le fonds de compensation du handicap de la MDPH.
Le LKP réaffirme sa demande de revalorisation des minima sociaux et particulièrement de l'AAH.
8. La Région s'engage à verser au plus tard le 30 juin 2009 une prime exceptionnelle de 100 Euros aux 80 000 foyers qui perçoivent les plus bas revenus (base IR).
9. La Région s'engage à augmenter de 200Euros les bourses régionales accordées aux étudiants poursuivant des études supérieures en Guadeloupe à compter de la rentrée universitaire 2009-2010.
10. Le conseil général décidera en 2009 d'une diminution de la taxe d'habitation de 9% et de la taxe sur le foncier bâti de 7% dès 2009, applicable en 2010.
11. L'association des maires de Guadeloupe s'engage à sensibiliser les maires à l'amélioration de l'adressage afin d'élargir l'assiette de l'imposition.
12. La création d'un salaire minimum guadeloupéen sera examinée dans le cadre des cycles de négociations collectives interprofessionnelles dont l'Etat propose qu'ils se déroulent tout au long
de l'année 2009.
2. Baisse des prix des produits de première nécessité
13.L'Etat et la Région soutiendront les initiatives de la grande et moyenne distribution et des importateurs grossistes visant à établir avant la fin du mois de mars 2009, en liaison avec les
associations agréées de consommateurs regroupées au sein du LKP ou non, une liste de produits de première nécessité les plus vendus au sein de 100 familles de produits, par enseigne,
repérables par les consommateurs, qui seront commercialisés à des prix les plus proches de ceux de l'hexagone. Aucun produit de cette liste ne devra concurrencer les productions locales
(produits agricoles, produits d'agro-transformation, produits de la mer...). Une première rencontre entre les parties a eu lieu le lundi 2 mars 2009.
A ce « chariot de la ménagère » , il sera ajouté une liste de 50 produits usuels choisis dans les catégories suivantes : appareillage pour personnes handicapées, fournitures scolaires, électroménager, matériaux de construction et pièces automobiles...
Les produits du « chariot de la ménagère » devront être accessibles aux petits commerces de proximité, en particulier dans les zones rurales, à Marie-Galante, aux Saintes et à la Désirade.La liste du « chariot de la ménagère » indiquera, d'une part, les prix des produits TTC à la sortie de la douane et, d'autre part, les prix des mêmes produits à la vente en magasin.
14. La Région s'engage à baisser de 28% à 100% l'octroi de mer sur la liste de produits de première nécessité jointe en annexe.
15. Les signataires prennent acte des engagements de la grande et moyenne distribution à répercuter immédiatement dans le prix de vente toute baisse de taxes.....................................
REPONDRE
nezauvent971
25 / 8 / 2010
Le rappel de quoi ?
Quand on a un tel bilan on ne fait pas de rappel.

Seuls les bons comédiens ont des rappels, les autres ont des tomates et des poireaux !

Le théâtre est fini.

2009 vous nous avez divertis ? enfin une partie.

Maintenant que les chiffres de la recettes sont connus en chômeurs et entreprises fermées, vous avez même le culot d'appeller les chefs d'entreprises pour que l'on enbauche vos enfants ou qu'on leur trouve un stage en alternance.

Adressez vous à Besancenot et Domotha messieurs.

Vous marchiez et criez et bien expliquez à vos enfants les lendemains de la révolution à 2 balles.

Expliquez que vous êtes des révolutionnaires du Statut quo !

surtout ne rien changer et laisser la génération suivante payer deux fois !

Rideau - adieu !

Voyez le décompte de vos membres par lutte ouvriére en france - 500 et combien de touristes sur la plage de viard ?

http://www.lutte-ouvriere-journal.org/?act=artl&num=2195&id=22

Et maitenant car il faut agir et ne plus parler, on organise un grennelle social local ?

on bosse ensemble pour l'emploi des jeunes ?

on donne des fonds aux associations caritatives pour les miséreux au lieu de dépenser de l 'argent pour des congrés et des réunions à la c...

Car la responsabilité sociétale chez les patrons c'est ça !

vivre ensemble - dans nos entreprises
travailler ensemble - au quotidien sur les projets
débattre ensemble dans les commissions paritaires

et la citoyenneté c'est pas ça alors ?

exit la révolution du "touchez pas à notre statut" et au boulot pour le social, le vrai, la création d'emploi, le partage de projet, la recherche d'emploi, la création d'entreprise.

par ce que ce coup ci avec la crise des finances publique la tyranie de la pénitence, ça va pas marcher......

Va falloir bosser et tomber les lunettes dolcé gabana.

Il n'y a qu'une valeur, c'est celle de la sueur !

au boulot !

nezauvent - celui qui regarde devant !
REPONDRE
Shaka Zulu
25 / 8 / 2010
La mobilisation profite à tous
nezauvent je ne sais quoi, tu y étais à Viard pour raconter qu'il y avait 500 personnes? Moi j'y étais!

Mon vieux si tu es bosseur, tant mieux pour toi mais ne donnes pas de leçons aux travailleurs qui défendent l'intérêt de la masse car tout ce que ces travailleurs-là gagnent par la mobilisation, nous tous nous en profitons, les pro et les anti-LKP.

SHAKA (Gwakafwika)
REPONDRE
Shaka Zulu
25 / 8 / 2010
LKP, on zouti filé
Sa an pé di pèp Gwadloup, fò pa nou jen pèd fwa. Chonjé kon Eli té ka di-y, pannan lèsklavaj, lè nèg té ka mawon é blan té rivé kenbé yo, yo té ka koupé jaré a sé nèg-la é poutan nèg toujou kontinyé mawon, menné gawoulé kont sistenm èsklavajis-la jistan yo libéré.
E ben, an ka di zòt, sé menm biten-la. Fwansé, gouvèlman fwansé èvè bannélo a-y fè tout posib a-y pou fè pèp Gwadloup viré LKP do mé yo pa rivé padavwa plis ki janmen gwadloupéyen doubout oka dèyè LKP. Konba-la rèd mé fò nou kontinyé menné-y. Nou tini dèvwa-lasa parapòt a timoun an-nou! LKP ké kontinyé fè yo chyé mé an ka di zòt pli LKP ka fè yo chyé pli an kontan davwa LKP ka ban nou prèv-la i sé on zouti filé!

SHAKA (Gwakafwika)
REPONDRE
KevinD
25 / 8 / 2010
LKP : la méthode kwé
Aryblack et Shaka sont de grands fans de la méthode Coué. Même si le monde s'écroulait à leur pied, ils continueraient de le voir debout.

Les malheureux croient dur comme fer que le LKP va les sauver du grand méchant pouvoir impérialiste colonialiste capitaliste.

Mais l'histoire a déjà tranché. Le LKP n'est plus qu'un repère d'illuminés à la solde de Domota, qui répètent sans cesse le même discours en espérant qu'un jour peut-être, le ciel les aidera.
REPONDRE
ArYbLaK97.1
25 / 8 / 2010
Sé padavwa zyé-ay fèmé si-y ka mandé...

- ?
Franchement, que rapporte LKP pour la Guadeloupe ?
- aryblak
C'est quand même curieux de ne pas tenir les rènes d'une colonie et d'être responsable de sa situation économique, de son taux de chômage, des fermeture d'entreprises, des multiples grèves, de la baisse de la fréquentation touristique......

Ceci explique cela asiré pa pétèt :
-?
Hausse des prix,
- Aryblak : La profitation est le fléau Numéro 1 en guadeloupe d'ou la présence très utile du LKP pour le combattre.
-?
hausse du chômage,
- Aryblak : An vant a bèt-la la an ka viv chômaj ka fè ravaj et jamais j'ai entendu dire ni lu dans les colonnes des journaux français que c'est la faute des syndicalis qui militent pour le droit des travailleurs.
-?.
fermeture d'entreprises,
-moi : pendant que les patrons voyoux oublient de payer leurs charges d'autres entreprises qui battent de l'aile ont trouvé comme bouc émissaire la grève du LKP pour baisser rideaux.
-?
grèves,
- moi : faudrait peut être que les patrons pensent à respecter les engagements pris,non ?
-?
baisse de la fréquentation touristique,
-moi: la crise mondiale a touché de plein fouet le budjet de nombreuses familles qui souhaiteraient partir lors des beaux jours.
Moi, qui avait projeter de venir me ressourcer dans ma colonie a été contrains de repousser mon voyage.

ArYbLaK...-
REPONDRE
ArYbLaK97.1
25 / 8 / 2010
Sé padavwa zyé-ay fèmé si-y ka mandé...

- ?
Franchement, que rapporte LKP pour la Guadeloupe ?
- aryblak
C'est quand même curieux de ne pas tenir les rènes d'une colonie et d'être responsable de sa situation économique, de son taux de chômage, des fermeture d'entreprises, des multiples grèves, de la baisse de la fréquentation touristique......

Ceci explique cela asiré pa pétèt :
-?
Hausse des prix,
- Aryblak : La profitation est le fléau Numéro 1 en guadeloupe d'ou la présence très utile du LKP pour le combattre.
-?
hausse du chômage,
- Aryblak : An vant a bèt-la la an ka viv chômaj ka fè ravaj et jamais j'ai entendu dire ni lu dans les colonnes des journaux français que c'est la faute des syndicalis qui militent pour le droit des travailleurs.
-?.
fermeture d'entreprises,
-moi : pendant que les patrons voyoux oublient de payer leurs charges d'autres entreprises qui battent de l'aile ont trouvé comme bouc émissaire la grève du LKP pour baisser rideaux.
-?
grèves,
- moi : faudrait peut être que les patrons pensent à respecter les engagements pris,non ?
-?
baisse de la fréquentation touristique,
-moi: la crise mondiale a touché de plein fouet le budjet de nombreuses familles qui souhaiteraient partir lors des beaux jours.
Moi, qui avait projeter de venir me ressourcer dans ma colonie a été contrains de repousser mon voyage.

ArYbLaK...-
REPONDRE
Shaka Zulu
26 / 8 / 2010
Le LKP est vivant et bien vivant!
Hé kévin le blanc, tu devrais arrêter de prendre tes désirs pour des réalités. Le LKP n'est pas mort puisqu'il EXISTE toujours! "Les bronzés à la plage". Hé kévin prétend qu'il n'est pas un blanc mais personne ne voit kévin derrière son ordinateur. Mais qu'importe c'est l'état d'esprit qu'il faut combattre, un état d'esprit de blancs racistes, de colons racistes. Pour eux, il faut que la majorité qui compose ce pays, les kémites et les indiens soient toujours dans la soumission. Le bon nègre souriant, docile, du style "ya bon baniania". C'est FINI ça!

Et pour finir, je crois que ta place est chez "domactu".

SHAKA (Gwakafwika)
REPONDRE
KevinD
26 / 8 / 2010
Minable raciste
Imbécile ! Comme si être blanc était un déshonneur !
REPONDRE
Shaka Zulu
26 / 8 / 2010
LKP pé ké jen moli!
LKP pé ké jen moli douvan sé mésyé! Sé pwofitan-la fè tout sa yo té pé pou fè gwadloupéyen kyoulé mé yo pa rivé. Sé dèyè bwa ki tini bwa! An mwa òktòb-la ka vini la, nou ké an lyannaj èvè Matnik é Giyàn pou on sèl gawoulé kont pwofitasyon. Sé pwofitan-la anrajé mé pli yo anrajé pli yo ka di bétiz. Kabèch a yo ka pété padavwa yo pa ka konpwann mouvman-la, sé on mouvman ki two fò ba yo. Dapré-yo èvè zafè a élèksyon, yo té ké pété fyèl a LKP mé yo pèd fil a yo! LKP plis ki janmen doubout é fò pèp-la kontinyé doubout oka davwa sé NOU LKP!

"Lagwadloup sé tan-nou! Lagwadloup a pa ta yo! Yo pé ké fè sa yo vlé adan péyi an-nou!"

SHAKA (Gwakafwika)
REPONDRE
manglous
26 / 8 / 2010
HARO SUR LES RACISTES DE CCN COMME SHAKA ZULU !
Les problèmes sociaux-économiques que rencontrent notre île sont visiblement loin de se résoudre avec l'extrémisme du lkp !
Je crois qu'il me faut un bon livre d'histoire et de sociologie pour mieux comprendre ce qui anime ce mouvement du LKP.
Objectivement, parler d'avenir sans cesser de rabâcher le passé me semble fort contradictoire mais bon, il semble que chacun arrange l'histoire à sa sauce.

Plus prosaiquement, je crois que M. DOMOTA discrédite son discours ainsi que le débat en guadeloupe par sa paranoia aigue , il y a beaucoup de constats mais force est de constater que seule la cause des noirs antillais ( les indiens cités par shaka zulu n'étant qu'un faire valoir a des fins de propagande ) est plaidée alors que nous ne sommes plus sous un régime colonialiste.
Consternant tous ces suiveurs ( la piétaille LKP ) qui s'imaginent que leur mouvement aboutira à faire changer quelque chose si ce n'est attiser la haine, faire augmenter la violence , le chomage, et le racisme.hein shaka traiter quelqu'un de blanc sans le connaitre est un signe de profonde aliénation mentale etde mépris envers le débat d'idée comme si etre blanc en guadeloupe est un signe honteux alors que ce se sont les plus vieux originaires de cette ile cosmopolite .décidemment shaka zulu nous offre de plus en plus sa facette de petit négrillon méprisable et indigne d'etre considéré comme un vrai guadeloupéen et c'est un noir pur peau qui le dit !je n'ai que du mépris pour ce genre d'individu raciste en guadeloupe qui accuse tous les autres de racistes (blancs ) alors qu'ils sont les pires des racistes qui attisent la haine raciale en guadeloupe , unpays ou chaque guadeloupéen compte plusieurs blancs dans sa famille en france ou aux antilles .



REPONDRE
wenyji
26 / 8 / 2010
manglous ou mimie97119
commentaire laissé sur franceantilles.fr:
"La naïveté des suiveurs ....

Les problèmes sociaux-économiques que rencontrent notre île est visiblement loin de se résoudre !
Je crois qu'il me faut un bon livre d'histoire pour mieux comprendre ce qui anime ce mouvement du LKP.
Objectivement, parler d'avenir sans cesser de rabâcher le passé me semble fort contradictoire mais bon, il semble que chacun arrange l'histoire à sa sauce.

Plus sérieusement, je crois que M. DOMOTA discrédite son discours ainsi que son débat, il y a beaucoup de constats mais forcée de constater que seule la cause des noirs antillais est plaidée alors que nous ne sommes plus sous un régime colonialiste.
Consternant tous ces suiveurs qui s'imaginent que leur mouvement aboutira à faire changer quelque chose si ce n'est attiser la haine, faire augmenter la violence et le racisme."
http://www.guadeloupe.franceantilles.fr/actualite/politique/grand-lyannaj-a-pawol-du-lkp-sur-la-plage-de-viard-23-08-2010-91353.php
REPONDRE
manglous
26 / 8 / 2010
Le racisme des lkapistes est insupportable !
je m'inscrit en faux contre les declarations de domota concernant l'absence des cadres antillais dans les entreprises et la fonction publique , car la tres grosse majorité de cadres sont véritablement guadeloupéens , il faudrait dire à ce débile mental ainsi qu'à shaka zulu que ce n'est pas en faisant une fixation sur les noirs et les indiens et tout ce que ça sous entend comme racisme éculé des nationalistes ( souvent marié avec des blanches d'ailleurs ) qu'ils vont retenir les jeunes cadres antillais qui partent tous a l'étranger éceuré par le climat délétére qui régne en guadeloupe depuis le LKP et j'en connais pas mal qui ne veulent plus revenir travailler en guadeloupe alors qu'ils occupent de hauts postes a l'étranger ............. et en FRANCE alors à bon entendeur salut .

REPONDRE
gadedzafé
26 / 8 / 2010
NON a l'haitisation de la guadeloupe §
René beauchamp le blanc gaché du LKP , quand il faisait de temps en temps son boulot refusait de parler en Français à ses élèves ... On imagine les dégâts dans ses classes. Alors ses "projets" pour l"école on imagine le niveau !
Là il doit vouloir dire qu'il veut une école avec bourrage de crânes des "bons" antillais préoccupés avant tout de propagande nationalistes et marxistes et féru d'histoire de l'esclavage . c'est vrai qu'il faut les éduquer dans le "bon sens" comme le faisait les ex communistes en bourrant les bibliothèques de Pwent de livres marxistes. On les connait les braves lkapistes tous fonctionnaires de l'etat francais et crachant sans cesse dans la soupe.
Que voulez-vous espérer de bougres comme ça ?
ils sont désespérants de bétise et pourtant la presse locale comme rfo et france antilles leur tend les colonnes dés qu'ils veulent pousser un soupir de stupidités affligeantes.
Comment voulez-vous élever le niveau ici quand ce sont toujours des imbéciles qui monopolisent la parole en créole et qui veulent ni plus ni moins une situation a l'haitienne en guadeloupe , pays pourtant creolophone le plus pauvre et le plus illétré au monde !

REPONDRE
manglous
26 / 8 / 2010
LE trust raciste du LKP et de shaka zulu ne prendront pas en guadeloupe !.
Et que penser de ce discours d’Elie Domota qui clame «La Guadeloupe aux endogènes noirs et indiens excluant les blancs premiers habitants de la guadeloupe apres les caraibes et awaraks !» qui n’est pas sans rappeler «La France aux Français du FN», à la différence près que le discours de Domota soulève l’enthousiasme de nos gauchos, alter-mondialistes et autres antiracistes labellisés comme shaka zulu , tandis que si vous vous avisiez à défiler banderoles déployées et drapeaux tricolores au vent pour clamer «La France aux Français», vous seriez immanquablement taxés de racistes xénophobes et seriez poursuivis par les associations antiracistes subventionnées par l’Etat. Et qu’en serait-il si les manifestants clamaient «La France aux Français blancs» ? Je ne m’y associerais pas mais bon sang, quels sont ces connards, ces salopards qui s’associent aux slogans racistes d’Outre Mer ? L’Hexagone compte presque autant de Français d’origine antillaise que les Antilles. Nul ne s’en plaint, il s’ajoutent aux Bretons, Auvergnats, Provençaux, Chtimis, Alsaciens et autres. Ils étaient Français avant les Savoyards par exemple et si leur Histoire est parfois douloureuse, il faut se rappeler que chaque peuple, chaque collectivité ethnique ou culturelle porte dans son Histoire, à un moment plus ou moins proche, sa part de douleurs, de souffrances qui pèsent sur la mémoire collective.

Le mot «esclavage»ressacé a souhait par le LKP refait chaque fois surface dans la mémoire collective des Antillais. Mais l’esclavage, le servage ont fait également des ravages dans la mémoire des peuples européens. Des Européens, des Européennes furent capturés comme esclaves par des Barbaresques et des Barbaresques furent à l’inverse capturés par des Européens. Les serfs «blancs» et chrétiens furent asservis, méprisés et humiliés par les seigneurs non moins blancs et non moins chrétiens. Mais si nous entretenons des monuments du passé pour illustrer notre Histoire, nous ne construirons jamais un avenir commun sur des soubassements faits de récriminations, alors que «nous», Blancs, Noirs, Jaunes d’aujourd’hui, issus de maîtres, d’ouvriers libres, de serfs ou d’esclaves n’étions pas nés à l’époque. Quand je vois dans une école maternelle de baie - mahault des enfants de toutes les couleurs jouer ensemble, que peuvent-ils se reprocher mutuellement si on ne les endoctrine pas les uns contre les autres comme le fait les sbires du LKP ?

Alors l’emploi du terme «endogène» par Elie Domota serait délirant s’il n’était pas sciemment ajouté aux impostures de l’agitprop marxisante. En quoi les Békés sont-ils moins «endogènes» que les Noirs et Créoles ? Les uns et les autres sont les descendants d’immigrés, de gré ou de force, qui ont pris la place des «endogènes» caraïbes. D’autres «immigrés» forcés ont créé des Etats et des nations. Ce sont par exemple des forçats «blancs» déportés qui constituèrent le premier peuplement de l’Australie, au détriment des Aborigènes «endogènes», ce sont des femmes «de mauvaise vie», en réalité des pauvresses sans défense, qui furent déportées au Québec pour assurer la multiplication des colons français. Dans ces deux régions, la page des récriminations fut vite tournée au profit de la construction d’un avenir prospère. Les Créoles, Antillais, pas plus que les Québécois ou les Australiens, ne peuvent se proclamer «endogènes». Sauf que derrière cette appropriation d’un brevet d’authenticité se dissimule une idéologie raciste «de couleur» qui n’est pas moins dégueulasse mais certainement plus perverse et hypocrite que le racisme blanc. Le socialisme du parti d’Elie Domota est bien le cousin «germain» du National Socialisme aryen quelque peu métissé de trotskisme. Ce n’est pas incompatible, ils ont en commun des gènes du totalitarisme.

Le LKP est fait de racisme qui l'apparente au National socialisme aryen, de méthodes musclées pour obliger les commerçants à fermer sous la menace, d’agitprop et recours à l'imposture qui l'apparentent au marxisme léniniste, trotskiste et stalinien. Pas de doute, les Antilles sont bien les terres de tous les métissages… idéologiques, mais surement pas de totalismes racistes noiristes.

REPONDRE
wenyji
26 / 8 / 2010
yo a konmin?
ils utilisent plusieurs pseudo pour faire le nombre
REPONDRE
wenyji
26 / 8 / 2010
manglous ou mimie97119
commentaire laissé sur franceantilles.fr:
"La naïveté des suiveurs ....

Les problèmes sociaux-économiques que rencontrent notre île est visiblement loin de se résoudre !
Je crois qu'il me faut un bon livre d'histoire pour mieux comprendre ce qui anime ce mouvement du LKP.
Objectivement, parler d'avenir sans cesser de rabâcher le passé me semble fort contradictoire mais bon, il semble que chacun arrange l'histoire à sa sauce.

Plus sérieusement, je crois que M. DOMOTA discrédite son discours ainsi que son débat, il y a beaucoup de constats mais forcée de constater que seule la cause des noirs antillais est plaidée alors que nous ne sommes plus sous un régime colonialiste.
Consternant tous ces suiveurs qui s'imaginent que leur mouvement aboutira à faire changer quelque chose si ce n'est attiser la haine, faire augmenter la violence et le racisme." relisez le post 18 du manglous
http://www.guadeloupe.franceantilles.fr/actualite/politique/grand-lyannaj-a-pawol-du-lkp-sur-la-plage-de-viard-23-08-2010-91353.php
REPONDRE
gadedzafé
26 / 8 / 2010
LE LKP a fait exploser le chomage et cassé la croissance en guadeloupe
Le nombre de demandeurs d'emploi inscrits à Pôle emploi de catégorie A est de 54 111 à fin juillet 2010. Il est en augmentation de 3,6% par rapport à la fin juin 2010, soit 661 demandeurs de plus. Sur un an, il est en hausse de 6,9%.
Pour comparaison, en France entière, le nombre de demandeurs d'emploi inscrits en catégorie A est en baisse de 0,4% par rapport à la fin juin 2010 (+5,8% sur un an). Et le nombre de demandeurs d'emploi inscrits en catégories A, B, C augmente de 0,2% par rapport à la fin juin 2010 (+8,2% sur un an)."L' augmentation du revenu de 200 euros des ménages a été effacée par l'inflation", affirme l'insee, qui chiffre à 150 euros la perte de pouvoir d'achat mensuel des ménages en guadeloupe depuis un an .
Selon les calculs effectués par l'insee, sur la période allant de juin 2009 à juin 2010, les hausses des prix les plus fortes concernent l'énergie, l'entretien automobile et les fruits et légumes.
La facture pour le carburant a bondi de 22% sur un an . Celle des réparations automobile a grimpé de 13% et celle des fruits et légumes de 15%.
L'évolution du pouvoir d'achat est calculée sur la base du revenu médian mensuel disponible par ménage en juin, soit 1.628 euros, et tiennent compte de l'évolution des prix, du nombre de ménages et de leurs dépenses effectives.
La hausse de 200 euros du revenu mensuel a été anihilée par l'inflation, que l'INC établit à 147 euros. La perte de revenu mensuel est donc de 150 euros.
Du côté des baisses, l'association des consommateurs de guadeloupe relève celles des médicaments et produits pharmaceutiques (-7%), des voitures (-2%), des téléviseurs (-11%), du matériel informatique (-7%) et du lait, fromages et oeufs (-2%).
L'Insee, qui a calculé l'évolution du pouvoir d'achat sur l'ensemble des années 2009 /2010, estime que ce dernier a baissé de 3,6% sur un an.
REPONDRE
Shaka Zulu
26 / 8 / 2010
Des franco-colons-racistes!
Remarquez quand gadèdzafè traite les créolophones d'imbéciles. Alors gadèdzafè, pourquoi avoir choisi un pseudo en créole? Donc toi-même tu es un imbécile sans le savoir!
Vous avez des pays comme l'île Maurice ou les Seychelles, pays indépendants et...créolophones qui ne sont ni pauvres ni illettrés. Comme si pour ce gadèdzafè bidon, être créolophone c'est être illettrés. Un gadèdzafè qui ne se rend même pas compte que c'est lui-même il diminue. Comme si la langue guadeloupéenne ne saurait être une langue. Un éminent chercheur linguiste français avait déclaré il n'y a pas si longtemps que la langue française est...le CREOLE du latin! Qu'est-ce que vous dites de ça? Alors si le français est lui-même du créole, les gens qui l'utilisent sont des illettrés? Alors rabaisser des gens parlant créole, c'est se rabaisser soit-même, gadèdzafè bidon!

Merci pour l'info Wenyji, ce manglous-tif utilisant plusieurs pseudos, on connait ça! Les manglous-tif, les gadèdzaè bidon, les kévin le blanc, des envoyés au service de leur maître. Des pseudo-guadeloupéens qui ne sont en réalité que des franco-colons-racistes qui passent leur temps à cracher sur un mouvement qui dérange leur DESORDRE ETABLI!

SHAKA (Gwakafwika)
REPONDRE
gadedzafé
26 / 8 / 2010
La problematique du Creole Haitien dans l'enseignement en Haiti
En depit des crises qui sevissent en Haiti, la crise linguistique pose un probleme qui necessite de longues reflexions. Parmi les pays creolophones ou le Creole connait une certaine extension dans le systeme educatif, Haiti est le pays qui a une longue avance sur les autres pays ou le Creole et le Francais coexistent.

La cohabitation du Francais et du Creole comme deux langues officielles dans l'enseignement en Haiti cree une certaine pratique langagiere ou le francais joue un role preponderant comme une langue assurant une certaine promotion sociale.

Bien avant l'integration du Creole haitien dans l'enseignement comme une langue ecrite, le creole haitien etait considere comme un patois n'ayant aucune valeur educative. Avec l'implantation du Creole dans l'enseignement par le biais de la reforme appliquee par Me. Joseph C. Bernard, cette langue a connu une ascension graduelle. Le Creole haitien devient une langue ecrite ou les etudiants apprennent a lire et a l'ecrire.

Le Creole haitien a connu une longue evolution et il ne cesse pas encore d'evoluer. L'evolution du creole haitien a commence depuis la decouverte d'Haiti par Christophe Colomb, le 5 Decembre 1492. Avec cette decouverte, Haiti a connu une succession de civilisation qui a marque son histoire. La disparution des premiers habitants de l'ile qui etaient les indiens donna suite a la presence des europeens tel que les anglais ,les espagnols, les francais qui etaient les maitres du pays; et ensuite on a eu la traite des noirs.

Avec ces evenements, le creole haitien a pris naissance et depuis lors il n'a pas cesse d'evoluer. Le creole haitien a connu bien des revers et des critiques qui ne cessent de le crucifier. Le creole haitien est une melange de plusieurs langues, telles que: le caraibe, l'espagnol, le francais, l'anglais, l'africain.

Le Caraibe
Le Caraibe etait une langue parlee par les habitants qui vivaient dans ces iles bien avant 1492. Avant l'arrivee de Christophe Colomb, ces habitants n'avaient pas vraiment aucune interaction avec d'autres civilizations. Ils parlaient leur propre langue, le caraibe n'etait pas une langue ecrite, c'etait seulement une langue parlee.

Pour qu'une langue survive, il faut bien qu'elle soit une langue ecrite. Nous savons tres peu de mots du Caraibe, tels que: Ayiti, Kiskeya, Kwi, mayi.

L'Espagnol (1492-1697)
A cette epoque, l'espagnol avait une grande influence dans l'ile d'Ayiti. Les Espagnols n'avaient pas l'intention d'occuper cet ile, ils voulaient tout juste accaparer l'or de l'ile. Les Espagnols s'etablissaient dans la partie Est de l'ile. Aujourd'hui l'espagnol est la langue officielle parlee en Dominicanie.

Le Francais ( De 1503 jusqu'a nos jours)
La presence francaise dans l'ile remonte a 1503. Bien avant l'occupation officielle d'Haiti par la France en 1697, il y avait les boucaniers et les flibustiers qui occupaient l'ile de la Tortue donc ils utilisaient l'ile comme une base afin d'attaquer les bateaux anglais et espagnols. Apres le depart des espagnols, Haiti devenait une colonie francaise qui a pris fin avec l'independence d'Haiti le premier Janvier 1804 mais l'influence francaise a demeure et demeure encore.

L'Anglais
Les Anglais occupaient l'ile de 1791 a 1801 pour une courte duree. Ils s'etablissaient dans le Nord du pays dans l'Artibonite, et aussi dans plusieurs parties du Departement de l'Ouest. Avec l'influence anglaise en Haiti durant cette courte periode, le creole haitien a herite quelque mots anglais: bak, foutbol, fok, babay.

L'Africain
A partir de 1503, les esclaves africains se deversaient a grand flot dans l'ile. Ces africains venaient de differentes regions de l'Afrique et ils parlaient la langue de l'ile. Le creole etait l'unique instrument de communication utilise par les esclaves et ils ont integre aussi des mots africains dans la structure du creole. Nous retrouvons la majorite de ces mots dans la eligion vodoue: houngan, bobori, govi, griot, ason.

En Haiti, 90% de la population ne parlent que le creole et 10% sont bilingues, il n'existe aucun haitien qui ne connaisse pas le creole. Le francais connait une place preponderante dans l'education en Haiti. Dans certaines institutions en Haiti, il y a une certaine alternance du francais et du creole dans l'enseignement. Les professeurs utilisent le creole pour se faire comprendre parfois. Les eleves haitiens eprouvent des difficultes d'apprentissage a cause de la langue francaise qu'ils ne maitrisent pas.

Tres souvent on rencontre des etudiants assis sur les places publiques ils essaient de comprendre une leçon qu'ils etudient en francais. D'apres ce que me rapporte un etudiant en Sciences Economiques, pour retenir son cours d'economie, il lit le chapitre, le traduit mentalement en creole afin de comprendre le contenu et ensuite il le memorise. Il y a donc une multitude d'exemples de ce genre. Les victimes de cette situation sont pourtant les enfants de la classe moyenne, plus specialement ceux qui appartiennent a un milieu defavorise.

La situation a legerement ameliore declare Alix Bertin, un etudiant en deuxieme annee a la Faculte de Droit, le creole est utilise conjointement avec le francais dans l'enseignement en Haiti dans la majorite des ecoles privees dirigees par des laics haitiens et meme aussi au niveau des institutions scolaires publiques mais les texts utilisés par les eleves sont publies en francais, la grande difference c’est qu'on peut apprendre le creole, il est donc maintenant une langue parlee et ecrite ayant sa grammaire et son dictionnaire.

Mais le mythe de la superiorite de l'etranger demeure encore vivace dans la societe haitienne. Le creole est juge vulgaire, inutile, impropre aux besoins de la societe, mais le francais est a l'abri de toutes critiques." Ernest Douyon , dans la preface de Faine declare que " si le francais est la langue d'affaires des haitiens, la langue officielle du pays, la vraie langue des habitants, celle qu'ils balbutient depuis leur enfance , est le creole."

Ne parler que le creole en Haiti est donc sujet d'appartenance au peuple, a une classe sociale inferieure mais s'exprimer en francais est synonyme d'appartenance a la Haute societe, disent Andre Ambroise, un professeur de Mathematiques dans l'une des institutions prieées en Haiti.

Les parents haitiens provenant d'un milieu moyen nourrissent toujours le desir a ce que leurs enfants s'expriment bien en francais afin qu'ils aient la chance d'acceder a un statut social superieur. Le francais demeure encore la langue de prestige en Haiti, celle qui relie Haiti au reste du monde. Ce qui est important d'accomplir ce n'est pas de chercher a eliminer cette langue des institutions scolaires mais plutot d'aider les étudiants a s'adapter a la societe dans laquelle ils sont appeles a vivre.

En effet, ne parler que le creole pour un Haitien peut entrainer un obstacle dans sa vie sociale, politique et economique. La majorite des haitiens vivant en Haiti ou meme ailleurs pensent que le ceéole haitien ne repond pas aux buts, aux desirs, et aux exigences de la societe moderne. Selon des recherches effectuees par des linguistes dans le domaine des differences linguistiques ils concludent qu’ elle meilleur medium pour apprendre a lire a un enfant, est sa langue maternelle".

Le meilleur moyen de s'attaquer a ce probleme linguistique c'est d'abord pour nous autres haitiens de changer notre attitude vis-a-vis du creole. Comme disait Berry:"Kesyon montre moun li ya, se youn Kesyon fondamantal pou developman peyi-a. Pou nou eseye rezoud Kesyon sila-a, fok nou pale kareman … Fok nou evite ilizyon; fok nou mefye mit prejije." (C'est un besoin fondamental pour le developpement du pays que d'enseigner le creole. Pour essayer de resoudre ce probleme, il faut parler franchement il faut eviter les illusions et se mefier des prejuges.)
REPONDRE
gadedzafé
26 / 8 / 2010
Parler Creole a maurice n'est pas un acte idéologique comme en guadeloupe
Trilingues, les Mauriciens jonglent sans difficulté entre le créole, le français et l'anglais. L'anglais et le français se partagent le statut de langue officielle. La première a la faveur des politiciens et des hommes d'affaires. La seconde est d'usage dans les milieux culturels et la presse. Les Mauriciens s'adressent généralement aux visiteurs en français.
REPONDRE
gadedzafé
26 / 8 / 2010
parler creole aux seychelles n'est pas affaire d'idéologie !
On distingue plusieurs variantes de créole aux seychelles : le créole fin (créole fortement francisé et parlé par la bourgeoisie), le gros créole (celui des classes populaires), le créole grand-bois (celui des campagnes), le gros créole mozambique (celui des paysans d’origine africaine) et le créole des bulletins d'information à la radio-télévision ou de certains discours de personnalités politiques (un peu artificiel avec des emprunts à l'anglais). Quoi qu’il en soit, le créole seychellois demeure relativement proche du créole mauricien mais assez éloigné du créole réunionnais.Depuis les début des années quatre-vingt, le créole des Seychelles est aussi appelé le seselwa. Cette appellation a été proposée par l’Institut Kréol (le Lenstiti Kreol) dans le but de revaloriser le créole des Seychelles et de déraciner le sentiment de mépris rattaché à son usage.

La plupart des Seychellois parlent aussi l'anglais et le français comme langues premieres. Le français est restée une langue valorisée pour les grandes circonstances importantes de la vie comme les demandes en mariage, les chansons dites «romantiques», les avis de décès, etc., mais aussi pour les médias écrits, la lecture en général et l’affichage commercial. A vrai dire le français est la langue la plus utilisée par le clergé . De façon générale, c’est la langue de la culture occidentale. Quant à l’anglais, c’est la langue de l’Administration, du commerce, des affaires internationales et souvent de la télévision.

REPONDRE
Shaka Zulu
26 / 8 / 2010
Créole idéologique selon gadèdzafè
Ce gadèdzafè est vraiment bidon! L'utilisation du créole chez nous serait idéologique et uniquement idéologique selon ce gadèdzafè bidon. Ah,ah,ah,ah,ah,ah,ah,ah,ah,ah,ah!
Cela me fait rappeler une équipe de journalistes de TF1 (en fait une femme reporter et son caméraman) qui étaient venu en Guadeloupe dans les studios de Radyo Tanbou à l'occasion de l'émission de Wojé é Téo "An nou gadé pli lwen" pour ceux qui connaissent. La journaliste demandait à Téo si le créole en Guadeloupe est idéologique. Téo lui a rétorqué que non, le créole est une langue que les guadeloupéens utilisent tous les jours. Ce qui veut dire gadèdzafè bidon, qu'une fois que Téo et Wojé sortent du studio, ils se remettent subitement à reparler français! Le créole utilisé dans les studios de Radyo Tanbou serait en fait des messages codés! Ah,ah,ah,ah,ah,ah,ah,ah,ah,ah,ah,ah,ah,ah,ah!
Ah ce gadèdzafè est vraiment bidon, franchement!!! Comme bon nombre de guadeloupéens, j'ai la prétention d'utiliser CINQ langues. (Le créole, le français, l'anglais, l'espagnol et...le swahili). Tous les jours, le créole et le français, occasionnellement l'anglais et l'espagnol et vraiment très occasionnellement le swahili! Pour quelle raison, le créole ne serait pas employé dans les administrations et dans les médias? Les guadeloupéens sont chez eux il me semble. C'est à l'étranger de s'adapter. On ne va quand même pas demander aux télévisions chinoises de parler qu'anglais parce qu'ils auraient des ressortissants britanniques en Chine! C'est n'importe quoi!

En parlant de posts copier/coller, gadèdzafè, aies au moins l'honnêteté de reconnaitre que tu es le champion toutes catégories sur CCN!

SHAKA (Gwakafwika)
REPONDRE
ArYbLaK97.1
26 / 8 / 2010
PA PLI YENN KI LôT !
PRIS EN FLAG !!!

C'est quand même curieux de prétendre être un intellectuel bourré de diplômes en veux-tu, en voilà, et de copier/coller les posts des autres sur les forums voisins(c'est compréhensif, il n'a plus rien de sympa a dire a propos du zouti filé LKP pour ne pas le citer).

S'il était l'unique copieur/colleur ça pourrait passer inaperçu...mais ils sont au nombre de trois.

Décidément, je dois pensé qu'ils se sont passé le mot !

Si c'est pas sur "france-Antilles" c'est sur "DOMactu" qu'ils sévissent.

Je crois réellement qu'ils ont fait le tour du LKP en se ridiculisant a chacun de leur post venu de "..." en multipliant les fois qu'ils ont hurlé WOULO BRAVO le LKP c'est formidable.

La preuve, ils sont régulièrement pris en flag...

ps : toi aussi wenyji tu les as pris la main dans le sac ! bravo, t'es un des notre padavwa ou ka rété véyatif.

ArYbLaK....
REPONDRE
gadedzafé
26 / 8 / 2010
ary le negwopolitin ne manque pas d'air , lui le roi du copié collé des fadaises du lkp sur CCN ?
Cet individu inculte et ignare immigré en vent a bet la kon y ka di li memn ay nous abreuve de posts copié collé répétitifs, incohérents et stupides sur ccn et il a le culot d'accuser les autres d'etre des copieurs.c'est a mourir de rire quand on peut encore voir son copié collé sur l'accord bino que personne n'a lu au demeurant !
REPONDRE
wenyji
26 / 8 / 2010
accord bino
"personne n'a lu au demeurant",pourtant vous en faite référence dès fois ainsi que le cahier de revendications du lkp.personne n'a lu au demeurant?Si au moins une personne, vous.Moi j'ai bien lu l'AGORA 2030 du medef et la Stracom du gouvernement,avant de porter une critique je me renseigne et j'analyse ça m'évite de dans la désinformation et contre vérité.
REPONDRE
ArYbLaK97.1
26 / 8 / 2010
WOCH-LA TONBé AN JADEN A MISYé !
Aparaman misyé ni mousach an soley sé pou sa i ka véyé lapli.
Merci cher Manti Mantè, je suis peu fier quand tu me jette de la sorte, des fleurs ! je suis modeste de nature mais la, a me traîter ainsi me flatte . Bon Dieu, il m'a comblé !!!!
Oui je confirme être un immigré-économique car ma colonie est actuellement occupé par des français qui ont la compétence requise plus que nous les petits nègres guadeloupéens pour évoluer sous les cocotiers .D'ailleurs, je te confie qu' ils débarquent massivement à l'aéroport !
J'attends à ce jour la preuve des copies voler au détriments de leurs posteurs (liens ou sont les originaux).
Contrairement au LKP et notre ami Wenyji qui sont les preuves vivantes pour vous fournir cher Anti-LKP des preuves à lappui.
Evidement j'ai fais le rapprochement mais ça me paraîssait pas si important que ça...vraiment !
Quant on n'apprécie pas quelqu'un on dira du mal de lui partout ou on passe.
Si c'était en exclu pour toi cher Manti Mantè, je suis tout honoré de t'avoir fait plaisir !

ps: écrit correctement s'il te plaît ce mot (déjà si tu est ramené a bien l'orthographié ce sera une victoire pour notre langue) NéGWOPOLITEN, vu ?

Au revoir.

ArYbLaK...
REPONDRE
manglous
26 / 8 / 2010
2 speudos sur 2 sites complétement différents ou est le probléme et la faute morale ?
FEU igwomaco en son temps postait tous les jours ses fadaises et anneries sur france antilles et jamais personne comme ary blak et shaka pour y redire ?
BREF , passons car tout ceci n'est que basse polémique et pipi de chat !
Plus important a mes yeux de développer les raisons qui me poussent a etre anti LKP afin de faire taire les stipendiaires comme shaka zulu .
Visiblement, la liberté d’expression n’est pas leur tasse de thé.Il reste maintenant de connaître quels sont les vrais objectifs du LKP. Veut-il la paix sociale et que tout le monde se remette au travail, en espérant en particulier que les touristes qui font vivre bon nombre d’emplois ( 12000 ) vont avoir envie de revenir si l’on veut que cette base de l’économie de l’île reprenne un peu de vigueur. Ou bien veut-il en déclenchant un mouvement jusqu’au-boutiste pousser vers la violence, pour finalement accéder dans le sang au chaos comme seule solution ?Il y a quelque chose d’extrêmement inquiétant de continuer à tout exiger de l’Etat français, en l’accusant de tous les maux et de considérer comme légitime de saborder l'économie de son pays et faire disparaitre les emplois de ses compatriotes .TOUS LES ECONOMISTES LE DISENT L'INVESTISSEMENT D'AUJOURD'HUI SONT LES EMPLOIS DE DEMAIN
Alors pas de paix sociale c'est pas d'investisseurs !
Voilà qui devrait réfléchir tous ceux qui comme le LKP veulent instrumentaliser la couleur de peau et instiller le poison du racisme envers les détenteurs de capitaux .



Voilà qui devrait réfléchir tous ceux qui comme le CRAN veulent instrumentaliser la couleur de peau et instiller le poison du communautarisme.

t faire disparaitre les emplois de ses compatriotes .



Il faudra également qu’il s’explique sur les pressions violentes pour faire fermer les magasins, sur ses déclarations xénophobes ou de « pays » contre les Blancs, les métros, les Békés. Il ne suffit pas de rejeter d’un revers de main les accusations de racisme, il faudra s’en expliquer car les langues des journalistes commencent à se délier

REPONDRE
wenyji
26 / 8 / 2010
pitoyable explication
"2 speudos (pseudo)sur 2 sites complétement différents ou est le problème et la faute morale".il y a pas de faute morale juste une forfaiture,faire comprendre que vous êtes nombreux.ca me rapelle
la fameuse majorité silencieuse,dont le chef autoproclamer de cette majorité n'a même pas eu le courage de se présenter au élection.le manglous s'est fait prendre la main dans le sac alors il se lâche.Chaque fois qu' il est repousser dans ses derniers retranchement,à cours d'arguments il ressort le même refrain lkp raciste violent etc...
propos simpliste et habituel des réactionnaires fachos.Même si je ne partage pas ses propos igwololo lui ne change de pseudo sur F.A
REPONDRE
manglous
26 / 8 / 2010
petit connard au speudo kouyon de vynyl va te faire foutre ! les connards de ton acabit , il passe et disparaissent sans bruit sur ccn !
Voila un nouveau tébé qui surgit subitement du néant et comme dab un mot une faute de francais!
y en a marre de ces abrutis qui ne savent ni écrire ni parler francais et encore moins creole alors pourquoi perdre du temps et polémiquer avec un tel zébre qui dénie aux gens le droit de poster a partir de 2 speudos sur 2 sites différents avec une argumentation a la con : plus nombreux que qui et pourquoi ? .........abruti ! dis au moins l'interet a perdre son temps a ce jeu con de paraitre plus nombreux et aux yeux de qui .........sinistre crétin et pauvre con , tes propos transpire l'imbécilité.MAKO
REPONDRE
manglous
26 / 8 / 2010
AH ! j'oubliais ........la rentrée scolaire est proche aussi moins de temps a vous consacrer pour distiller mon savoir en économie !
Je vais reprendre le chemin des cours en économie en que prof aussi je n'aurais plus beaucoup de temps a consacrer a mes chroniques sur CCN , mais pas de regret car je retrouverais un public beaucoup plus réceptif sur l'économie et ses problémes que certains internautes qui n'y comprennent quedal.........salut a tous et bonne rentrée en dépit des rodomontades et élucubrationd du LKP !
REPONDRE
ArYbLaK97.1
26 / 8 / 2010
TU VAS BEAUCOUP ME MANQUé , TU SAIS ? snifff...
ArYbLaK...
REPONDRE
ArYbLaK97.1
27 / 8 / 2010
Ah non la, suis pas d'accord !
Tu avais promis bounty-manglous de ne plus insulter les posteurs de CNN.Même si on ne partage pas les mêmes idées,respecte les gens !
Je remarque que tu tiens pas à tes promesses et c'est malheureux pour un type de ton calibre, un type qui a usé son cul sur les bans de l'école pour aujourdh'ui occupé un poste important dû à tes études en classes supérieures(comme tu sais j'aurai mille et mille fois préféré que tes parents usent ton cul de coups pour faire ton éducation).
Kon yo ka di :menm si ou maré on chyen pi-y pa manjé kaka dépi ou lagé-y i ké wou viré manjé kaka-ay !
An gran fwansé a yo : qui a bu boira !

ps: ne te fais pas de soucis wenyji à propos de l'autre, je me rappelle avoir eu le même accueil sur CCN le jour de mon baptème.
Tu te feras déjà une raison wenyji à la longue.Parmi tous nos chiens de garde sur le forum, c'est le plus injurieux de tous, celui qui aboie le plus fort pour finalement humidifier le chan de sa bave.
kon yo ka di : gran jès piti kou baton !
j'espère que tu l'as déjà remarqué ce manglous et que tu lui teindra pas rigueur.
Décidement, ils sont tous de mauvaise foi les Anti-LKP.
Attends voir, tu connaîtras un autre qui n'est pas mal non plus. Un certain Kévin(1 blanpéyi).Il sévit sur DOMactu c'est son terrain de prédilection.
Il n'arrête jamais de cracher sur le zouti filé LKP et le Mèt a Mannyok e.DOMOTA.
Tout ce qui se ressemble, s'assemble !
Ils mettront des journées entières a ne pas pointer leur boût du nez sur CCN, mais une fois qu'il y a un focus qui parle du LKP comme des serpents ils sortent de leur trou pour venir cracher leur venin.
Ils jettent leur défault aux autres et ça, ça toujours été ainsi.
Comme nos bwabwa qu'ils soutiennent dans ce pays ils ont du mal/ pas capables de prendre leur responsabilité.
je te souhaite wenyji le/la bienvenu(e) sur CCN et te présente avec beaucoup de fierté (s'il a pas encore fait ) mon camarade et ami de combat le militant Shaka.

ArYbLaK...
REPONDRE
manglous
27 / 8 / 2010
lé chyen ka modé mwen an ka foute'y chaj ay
moi j'ai un autre regard dont personne ne parle en argumentant sérieusement. Faites votre petite enquête sur certains membres de ccn, entre autre, du LKP et autres syndicalistes qui incitent aux mouvements actuels ? que font ces personnes dans la vie professionnelle ? quels sont leur niveau de salaire ? je crois que bon nombre d'entre vous vont tomber raide quand ils vont le savoir. Je ne suis pas ici pour lancer des polémiques stériles :Le droit d'expression , le droit de grève et le droit du travail sont à respecter mais il faut de temps à autre replacer les choses dans leur contexte. Ceux qui vont payer la note de cette crise c'est le "tout petit" salarié et petit patron qui risquent de perdre son travail et l'outil de travail à la reprise d'un mouvement par une organisation qui ne fait pas le poids face a l'état francais. Bon nombre de responsables de Groupes industriels et de commercants sont actuellement en vacances au Canada ; à Miami et en france.....ils rentreront dans 10 jours......et le rapport de force repartira comme avant , mais au détriment des guadeloupéens. Un peu de réalisme en économie ne fait de tort à personne...car l'économie est prépondérente sur le politique !
REPONDRE
wenyji
27 / 8 / 2010
et france antilles?
tu parle de domactu,france- antilles c'est pas mieux
http://www.guadeloupe.franceantilles.fr/actualite/economie-consommation/les-croisieristes-aiment-la-guadeloupe-25-08-2010-91614.php
REPONDRE
wenyji
27 / 8 / 2010
et france antilles?
tu parle de domactu,france- antilles c'est pas mieux
http://www.guadeloupe.franceantilles.fr/actualite/economie-consommation/les-croisieristes-aiment-la-guadeloupe-25-08-2010-91614.php



REPONDRE
wenyji
27 / 8 / 2010
le manglous me donne raison
Qu’est ce que je disais pousser dans ses derniers retranchements, à cours d’arguments, il se lâche, il insulte bref la réaction typique du réactionnaire facho.
Ah oui c’est un prof à moins qu’il soit dans le privé, c’est fonctionnaire .pensez s-y, dès fois il se mettrait à critiquer et mépriser les fonctionnaires et les 40%.
REPONDRE
wenyji
27 / 8 / 2010
le respect de l'autre
manglous tu a parfaitement le droit d’être anti lkp et je le respecte mais il faut que se soit réciproque,ne pas insulter,dénigrer,quand on n'est à cours d'arguments.Oui le droit de grève et le droit du travail sont à respecter,c'est pour ça je ne suis pas d'accord quand on empêche les gens de travailler,tu vois manglous je ne suis pas lkpéiste borné,je sais prendre de recule.
REPONDRE
gadedzafé
27 / 8 / 2010
manglous toi l'économiste éléve le débat sans polémique et dis moi ce que tu penses de ce texte !
En revanche face a la crise , une dépression touche durement les entreprises qui n’écoulent plus leurs marchandises, bradent leurs stocks et finalement se trouvent à court de liquidités. Dans le contexte actuel, il n’est pas recommandé de fonder une SARL avec 4 sous de capital! De même, les entreprises qui vivaient grâce à des découverts révocables se retrouvent dans une situation précaire. Comme la crise peut durer longtemps, il faut y regarder à deux fois avant de puiser dans son patrimoine personnel pour recapitaliser l’entreprise. Dans bien des cas, les PME fragiles feraient mieux de jeter l’éponge.

Une dépression offre néanmoins des opportunités aux entreprises solides. Elle élimine un certain nombre de concurrents. De plus, elle permet d’améliorer la qualité du personnel en licenciant les employés qui ne sont pas au meilleur niveau. En revanche, il faut garder autant que faire se peut les très bons éléments, même s’ils sont pour le moment sous employés, puisque l’entreprise en aura besoin dès que la reprise s’amorcera.

Ce sont les salariés du secteur privé qui payent le plus lourd tribut à la crise en raison du chômage. En dépit des prélèvements opérés par la sécurité sociale sur leur feuille de paie, ils ne peuvent prétendre, en cas de perte de l’emploi, qu’à des indemnités temporaires et ensuite à des minima sociaux (RMI, allocations diverses) qui ne permettent pas de vivre décemment. En raison de ces prélèvements absurdes, ils disposent de très peu d’économies. Avec l’approfondissement de la crise, le chômage de masse risque de se transformer en misère de masse en guadeloupe.

La situation des salariés est pire que dans les années 30. A cette époque, les familles étaient encore solides et le tissu social comportait un grand nombre d’exploitations agricoles autosuffisantes. Les ouvriers au chômage pouvaient donc se replier sur leurs familles rurales pour subsister. Aujourd’hui, ils sont jetés à la rue.

Que faire dans de telles circonstances? En premier lieu, les salariés devraient s’efforcer de moins consommer afin d’augmenter leurs épargnes de précaution sur livrets. Au quatrième trimestre 2009 la consommation en guadeloupe s’est encore accrue de 0,5% alors que le PIB chutait de 6,2% . Dans une boutique de téléphonie, j’ai vu une femme acheter trois mobiles alors qu’elle avait une carte de la banque alimentaire dans son portefeuille! De même, les indemnités de rentrées scolaires sont trop souvent utilisées pour acheter les gadgets électroniques (et de surcroît importés) que les grandes surfaces placent, à ce moment là, en promotion dans leur gondoles. Enfin, l’intense fréquentation des boites de nuit témoigne d’une certaine inconscience de nos compatriotes. Ces anecdotes montrent que les classes populaires dépensent encore trop et qu’elles feraient bien de s’inspirer du modéle des ainés.

Bien entendu, ce n’est pas le moment d’emprunter pour changer de voiture, ou acheter une résidence principale (et à fortiori secondaire). En cas de chômage, la valeur du bien ne couvrirait pas le capital emprunté en raison de la baisse des prix immobiliers. A l’intention des jeunes générations, précisons aussi que ce n’est pas non plus le meilleur moment pour injurier son patron, se fâcher avec ses vieux parents, ou divorcer au moindre prétexte. A défaut de disposer d’un patrimoine, il convient de renforcer son capital humain, de parfaire sa formation, d’augmenter sa visibilité et de se rendre partout indispensable.

En bref, consommez moins et épargnez en prévision des vaches maigres . On nous objectera que ce conseil risque d’aggraver encore la spirale déflationniste mais nos lecteurs savent bien que la reprise ne viendra pas d’un surcroît de dépenses à crédit mais de mesures beaucoup plus radicales et qui, hélas, ne sont pas encore à l’ordre du jour
REPONDRE
wenyji
27 / 8 / 2010
les source
vous nous donnez un doc sans citer les sources,
REPONDRE
manglous
27 / 8 / 2010
Parer à un éventuel coup dur !
Dans les prochains mois certains facteurs devraient ralentir davantage la croissance, prévoient certains économistes. La demande domestique devrait décélérer en raison de la fin du cycle de stocks, de la hausse de l'incertitude économique sociale et de la moindre contribution du plan de relance de la région guadeloupe.
Avec la stagnation de la consommation des ménages, cette baisse a contribué au coup de frein de la croissance qui n'a été que de 0,1% après -0,4% (révisé) au quatrième trimestre.
Autant l'atterrissage des dépenses des ménages était prévisible du fait du contrecoup de la crise LKP , autant la prudence des entreprises inquiète.

Cela signifie que les chefs d'entreprise et les ménages n'ont pas suffisamment confiance en l'avenir pour engager des projets d'envergure et veulent conserver un maximum de liquidités pour pouvoir parer à un éventuel coup dur.


REPONDRE
KevinD
27 / 8 / 2010
LKP : This is the end
Il se trouve que les anti-LKP ont bien plus de jugeote que les LKPistes. Ils avaient dit par avance que ce serait un échec. L'histoire leur a donné raison. Ils avaient dit que le chômage augmenterait. Il a augmenté. Ils avaient dit que les prix augmenterait. Ils ont augmenté. Ils avaient prévu les fermetures d'entreprise. Beaucoup d'entreprises on fermé. Les plus intelligents sont donc du bon coté...

Il ne faut pas être un génie pour comprendre ce que allait arriver. Seul un idiot pouvait croire que 44 jours de grève allait régler les problèmes en Guadeloupe. Domota ne cherche pas à régler les problème, il cherche le chaos. Il cherche à soulever les guadeloupéens (enfin, les plus bêtes, ceux qui croient à ses promesses et ses mensonges) contre l'Etat français.

Comme je l'ai répété, la plupart des guadeloupéens ne sont pas idiots. Ils usent leur chaussures pour 200 €, mais maintenant qu'il n'y a plus rien à gagner, tout ça c'est fini. Les militants LKP ont fait des scores ridicules aux élections régionales. Ce désaveu du peuple a sonné le glas du LKP. Quelques centaines de personnes sur une plage, c'est le comble du ridicule pour le LKP qui prétendait rassembler une majorité de guadeloupéens.

Vos incantations ne changeront pas grand chose à l'avenir du LKP. S'il faut attendre octobre pour constater un nouvel échec, alors on attendra. Vous constaterez simplement que le LKP ne mobilise que quelques illuminés. Mais de là à mobiliser les guadeloupéens, il ne faut pas rêver. C'est fini tout ça ! Tout le monde à compris les intention de Domota. Tout le monde sait qu'il est d'une rare mauvaise foi et que le mensonge est sa religion.

En 2009, les guadeloupéens découvraient Domota, et certains on cru. Maintenant on le connait. On sait que le Diable et lui ne font qu'un, ce qui explique qu'il manie le mensonge avec une telle facilité et qu'il distille la haine autour de lui. Si Diablomota a encore quelques adeptes, la très grande majorité a fui la secte LKP. Diablomota a perdu son aura, même s'il contrôle encore le cerveau de quelques séïdes.

Bref ! Les guadeloupéens n'ont pas peur. Diablomota peut encore aboyer autant qu'il veut, mais pour lui, c'est fini !

PS : Shaka et toi devriez déposer le brevet de la technologie qui permet de savoir de quelle couleur est quelqu'un derrière son ordinateur. Mais fait attention car cette technologie n'est pas très au point...
REPONDRE
wenyji
27 / 8 / 2010
kevind ou dolto?

commantaire laissé sur france antille
dolto — 27.08.2010 recommander (0)

DOMOTA EST RESPONSABLE ET COUPABLE

Il se trouve que les anti-LKP ont bien plus de jugeote que les LKPistes. Ils avaient dit par avance que ce serait un échec. L'histoire leur a donné raison. Ils avaient dit que le chômage augmenterait. Il a augmenté. Ils avaient dit que les prix augmenterait. Ils ont augmenté. Ils avaient prévu les fermetures d'entreprise. Beaucoup d'entreprises on fermé. Les plus intelligents sont donc du bon coté...

Il ne faut pas être un génie pour comprendre ce que allait arriver. Seul un idiot pouvait croire que 44 jours de grève allait régler les problèmes en Guadeloupe. Domota ne cherche pas à régler les problème, il cherche le chaos. Il cherche à soulever les guadeloupéens (enfin, les plus bêtes, ceux qui croient à ses promesses et ses mensonges) contre l'Etat français.

Comme je l'ai répété, la plupart des guadeloupéens ne sont pas idiots. Ils usent leur chaussures pour 200 €, mais maintenant qu'il n'y a plus rien à gagner, tout ça c'est fini. Les militants LKP ont fait des scores ridicules aux élections régionales. Ce désaveu du peuple a sonné le glas du LKP. Quelques centaines de personnes sur une plage, c'est le comble du ridicule pour le LKP qui prétendait rassembler une majorité de guadeloupéens.

Vos incantations ne changeront pas grand chose à l'avenir du LKP. S'il faut attendre octobre pour constater un nouvel échec, alors on attendra. Vous constaterez simplement que le LKP ne mobilise que quelques illuminés. Mais de là à mobiliser les guadeloupéens, il ne faut pas rêve
REPONDRE
KevinD
28 / 8 / 2010
Qui aime bien copie bien
Si on me copie, c'est qu'on trouve mes interventions intéressantes.
REPONDRE
ArYbLaK97.1
27 / 8 / 2010
COMME UN ENFANT GATé QUI SORT DE SA PUNITION....
...il nous promet de ne plus recommencer ! Es-ce suffisant pour passer l'éponge ?

Chacun voit midi à sa porte !

Wenyji a bien encadré le manglous, je vais certainement pas ajouter un mot au risque d'abîmer son oeuvre.

Ps :- on se rend tous compte maintenant que le vrai champion de c/c toutes catégories est indiscutablement Manti Mantè(d'ailleurs il a toujours occupé cette place et de loin) , n'est ce pas kanmarad Shaka ?

- Pas obliger que je te vois en nature ou en peinture pour imaginer qui tu es...bref
il y a des mots qui ne trompe pas...

ArYbLaK...
REPONDRE
KevinD
27 / 8 / 2010
Caramba ! Encore raté !!!
Si les mots ne trompent pas, la preuve n'est plus à faire que les LKPistes eux se trompent. Tu en donnes encore la preuve.

Ce n'est pas toi planqué en France comme un lâche dans je ne sais quelle administration qui viendra donner des leçons aux vrais guadeloupéens qui vivent sur place...
REPONDRE
Shaka Zulu
27 / 8 / 2010
Au fait, où est la "majorité silencieuse"?
Plaqué en France, kévin le blanc? Aryblack serait caché en France? Ah bon ce n'est plus la métropole? Alors on est d'accord la Guadeloupe n'est pas la France. Comme quoi le travail de désaliénation commence à porter ses fruits même si pour ce qui concerne kévin-leuco, il y a du boulot!

La Guadeloupe comme tous les pays du monde, ce sont les guadeloupéens et sa DIASPORA! Qu'Aryblack se terre en France comme kévin-leuco l'affirme, c'est un guadeloupéen qui pense à son pays et qui soutient le mouvement anti-pwofitasyon. Quand il le pourra, Aryblack retourna au pays nous soutenir. Ce n'est pas un problème! Et d'ailleurs en France, en Angleterre, aux USA, au Sénégal, au japon et j'en passe beaucoup de guadeloupéens soutiennent le mouvement. Il y en a d'autres qui sont contre peut-être mais beaucoup approuvent l'action du LKP.

Comme je l'ai écrit il y a des mois, nous avons deux sortes de militantismes. Le militantisme ACTIF et le militantisme PASSIF. On peut ne pas avoir jamais assisté à un meeting du LKP, ne pas avoir jamais défilé même une fois dans sa vie et malgré tout soutenir le mouvement.

Au fait, où se trouve donc la "majorité silencieuse"? J'aime bien l'expression "la majorité silencieuse". Ah,ah,ah,ah,ah! On sait qu'ils sont derrière cette majorité silencieuse. Les Colette Koury, les Christophe Louis ou encore les Amédé Adélaïde. Un autre rigolo encore! Ce n'est pas lui avec sa clique d'européens qui ont décidé de faire en Guadeloupe, dans un pays tropical, les universités...d'été? Comme quoi en Guadeloupe, nous avons aussi l'automne, l'hivers et le printemps. Même André Jean-Vidal a trouvé ça fort! C'est pour vous dire le degré d'aliénation qu'il y a chez ces gens-là.
Alors je disais la "majorité silencieuse", la bonne blague! Qui dit majorité dit la moité + UN. Donc si l'on prend 400 000/2 = 200 000. 2000 000+1 = la majorité silencieuse d'Amédé Adélaïde. En enlevant les enfants en bas-âge, les personnes d'ages avancés, les personnes en prison ou à l'hosto, prenons le chiffre de 150 000. Donc 150 000 qui représenteraient la majorité silencieuse d'Amédé Adélaïde. 150 000 qui devraient défiler sans crainte dans les rues en criant leur désapprobation au LKP, d'autant plus qu'ils seraient sous la protection des forces coloniales (sic). Jusqu'à maintenant, on a rien vu! C'est vrai j'oubliais pendant un moment, il y a eu une tentative d'une contre-manifestation au début des 44 jours l'année dernière mais quand les chefs de la majorité silencieuse se sont aperçus qu'ils seraient au bas-mot qu'une trentaine d'individus, ils ont renoncé. Ah,ah,ah! Ce n'est pas malheureux ça, la majorité silencieuse?!!

SHAKA (Gwakafwika)
REPONDRE
wenyji
27 / 8 / 2010
majotiré silencieuse
"La majotiré silencieuse" expression souvent utilisé par les gens de droite.Il y a quelques mois sur" radio commerciale international" Amédé Adélaïde s'était soumis à un petit exercice suivant, il disait il y avait disons 60 000 personne dans la rue, la Guadeloupe compte environ 400000 ha donc il y a 340000 antilkp c'est la majorité silencieuse et lui en est le représentant,bref.mais le chef autoproclamé de la majorité silencieuse ne s'est même pas présenter aux élection , je que les urnes ne l'aiment pas.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Majorit%C3%A9_silencieuse
http://www.veille.com/a-la-une/article/la-majorite-silencieuse-s-exprime

REPONDRE
KevinD
27 / 8 / 2010
Les lâches et les incompétents
C'est facile de soutenir quand on n'a pas à subir les conséquences bien planqué à l'autre bout du monde. Son entreprise ne risque pas de fermer. On ne risque pas de perdre son boulot. On ne risque pas de perdre des jours de travail à cause de 2 abrutis qui barrent les routes. On a ses enfants qui vont à l'école tranquillement... Oui c'est facile d'être un lâche et de faire la leçon aux autres.

La majorité silencieuse, elle vous a foutu la pâtée aux élections régionales, et elle a dors et déjà gagner la bataille contre Diablomota et sa clique de bras cassés.
REPONDRE
wenyji
27 / 8 / 2010
à propos des élections régionales
je vois ici et là sur le net fleurir des commentaires de ceux qui voter lurel c'est à dire une bonne partie de la droite et extrême droite qui commence à critiquer ce cher victorin en lui reprochant d'avoir voter pour lui pour l'ordre et la stabilité' pas pour son projet d'assemblée unique,eux veulent le statut quo.
REPONDRE
Shaka Zulu
27 / 8 / 2010
Lurel et son assemblée unique et le LKP en marche
70 000, ce n'est pas la majorité! J'ai parlé de 150 000!
En parlant de Toto Lurel, les droitistes qui ont voté pour lui doivent être embêtés. Les tenants du statut quo voient Lurel faire campagne pour son "Assemblée unique". Même Phillipe Chaulet est obligé de se faire une raison! (On lui a peut-être promis la place de vice-président, allez savoir!).

Comme le dit camarade Elie, dès que le LKP soulève un problème, on répond par l'assemblée unique, le programme de Sarko. On sait tous que ce cher vieux Lurel veut devenir LE président de la Guadeloupe, c'est ça et uniquement ça qui l'intéresse. Alors répondre aux préoccupations des guadeloupéens, de la jeunesse guadeloupéenne, c'est le cadet de ses soucis! Il peut aller parcourir la Guadeloupe pour son projet d'Assemblée unique mais nous soldats du LKP, nous sommes en ordre de bataille!

"Lagwadloup sé tan-nou! Lagwadloup a pa ta yo! Yo pé ké fè sa yo vlé adan péyi an-nou!".

SHAKA (Gwakafwika)

SHAKA (Gwakafwika)
REPONDRE
manglous
27 / 8 / 2010
N'en déplaise a shaka , la guadeloupe votera en masse pour le statu quo et contre l'assemblée unique
Un de nos penseurs politiques locaux a pu dire que « les gens ne comprenaient pas grand-chose aux articles 73 et 74 » de la Constitution française, éléments centraux du débat actuel dans la perspective de la consultation de l'assemblée unique. Mauvaise information. On peut avancer, sans grand risque d’être contredit, que les électeurs sont prêts à voter pour le statu quo de l’article 73, l’égalité des droits avec les concitoyens de l’Hexagone est préservée, garantie ; les lois de la République s’y appliquent automatiquement, mais avec souplesse puisque la possibilité d’adaptation aux réalités locales est reconnue ; les élus, de ce fait, peuvent « exiger », ici ou là, le respect des dispositions. Ce verbe disparaît dans une situation de quasi autonomie qui est la suite du passage à l’assemblée unique meme dans le cadre du 73 .
Les partisans du statu quo sont qualifiés de « frileux », distillant la « peur », « manquant d’audace », et que sais-je encore. On doit les comprendre. Qu’on regarde, par exemple, du côté de ces accusateurs. Pour l’essentiel, des indépendantistes purs et durs, intégristes. Leur préoccupation n’est pas le développement économique, la seule condition pour améliorer la vie des défavorisés en particulier, mais des revendications identitaires, de moins en moins justifiées d’ailleurs, des formules creuses, des slogans : le changement statutaire, « un pari à gagner sur nous-mêmes et une nouvelle citoyenneté à construire », un moyen de « s’accepter comme un peuple », la « possibilité pour le peuple guadeloupéens d’exister en tant que nation ». On entend même que « les guadeloupéens ne sont pas de culture française ».
La « loi organique » alimente les conversations. Rappelons qu’il s’agit d’une sorte de contrat entre l’Etat et les demandeurs de changement, dans lequel est délimité le périmètre d’action de chaque partie. Les compétences réclamées sont communiquées, et on négocie. Aucun moyen juridique n’existe pour contraindre le gouvernement à aller dans le sens des doléances. Vous pouvez donc arriver avec votre liste de prétentions, mais le dernier mot ne vous revient pas ; il appartient au Parlement, c’est-à-dire aux députés et aux sénateurs de l’ensemble français. Danger. Car à ce stade, on a déjà voté ! Or, les sollicitations doivent être compatibles avec les principes constitutionnels nationaux et les lois européennes ! Ainsi, la maîtrise du foncier est inscrite au nombre de ces pouvoirs envisagés. Mais on oublie que « la libre circulation des biens, des personnes et des capitaux » est l’un des piliers de l’Union européenne, qui comprend la GUADELOUPE, et depuis mars 1957. Le risque de perdre beaucoup est donc grand et réel.
La question des moyens. Pour réaliser, les collectivités d’outre-mer (COM), placées sous le régime de l’article 74, disposent des sommes allouées par l’Etat afin d’assurer les compétences acceptées ; celles-là sont arrêtées par une commission d’évaluation. Les montants servis sont en général éloignés de ce qui est espéré. On le vérifie, par exemple, avec Saint-Martin. Ses nouveaux élus escomptaient une centaine de millions d’euros (100 000 000 euros) au titre de ces transferts ; ils durent se contenter de 250 000 euros. L’obligation de créer des charges pour la population, non envisagées au départ, et le retour de contributions jadis abolies, telle la vignette automobile, se sont imposés. La deuxième source de financement des projets vient des impôts. Sur ce point, le passage au 74 s’accompagne obligatoirement de l’autonomie financière, c’est-à-dire que les dirigeants doivent trouver l’argent pour mener la politique qu’ils ont fixée, jugée meilleure que celle jusque-là conduite. Mais, en difficulté, il est interdit à l’Etat de secourir lesdites collectivités, principe affirmé par l’article 72-2 de la Constitution, de là les mises en garde répétées du président de la République : « plus une collectivité deviendra autonome, moins l’Etat aura de prise sur les affaires qui la concernent. Plus une collectivité est autonome, plus elle devra assumer. Plus les élus ont de compétences, plus ils devront répondre, devant les électeurs, des choix qu’ils auront faits en leur nom ». Madame Marie-Luce Penchard martèle encore : « l’autonomie, on doit l’assumer ». Or, la guadeloupe , est caractérisée par la faiblesse fiscale, c’est-à-dire que peu de gens acquittent l’impôt ; alors que le département ne dispose pas de ressources significatives et que l’octroi de mer vit ses derniers jours (suppression arrêtée pour 2014) ! Or, les aides européennes sont appelées à diminuer avec la crise .
Il est intéressant de s’arrêter à des territoires qui ont fait l’objet de mutations politiques. Dans l’ensemble français d’abord. Depuis le 1er avril 2004, Mayotte est « collectivité départementale », dotée d’un conseil général et d’une administration décentralisée, à la suite de la consultation du 2 juillet 2000 où la population s’est prononcée à 73 % pour l’appartenance française. Après les élections cantonales de mars 2008, les conseillers généraux ont adopté une résolution (vendredi 18 avril 2008), à l’unanimité, invitant le gouvernement à transformer la collectivité en DOM, ce qui a été validé par le référendum du 29 mars 2009. Le fait important à souligner ici c’est que la population avait été largement informée de ce qu’elle allait gagner, certainement, mais surtout de ce qu’elle allait perdre (et qui n’était pas négligeable, eu égard aux habitudes et coutumes de cette terre). Saint-Pierre-et-Miquelon. L’archipel a été successivement territoire d’outre-mer (TOM, en 1946), DOM (1976), collectivité territoriale à statut particulier (juin 1985). Depuis 2003, c’est une collectivité d’outre-mer, soumise à l’article 74. Mais ce qu’il convient tout de suite de noter, c’est que celle-ci dispose d’une économie florissante, basée sur la pêche, le tourisme et surtout l’industrie du bâtiment dont la prospérité ne faiblit pas. Le niveau de vie y est élevé ; le PIB dépasse les 26 000 euros par habitant, c’est-à-dire pas loin de celui de l’Hexagone. Les moyens financiers de Saint-Barthélémy, « l’île aux 34 RMIstes », sont tels qu’il demande à sortir de l’Union européenne. Bonaire, Saba, Saint-Eustache, la partie sud de l’île de Saint-Martin (ou Sint-Maarten) et Curaçao, ont formé la Fédération des Antilles néerlandaises. Sa dissolution, commencée après l’accord du 2 novembre 2006, sera effective vers octobre 2010. A ce moment, Sint-Maarten et Curaçao seront des Etats autonomes au sein du royaume des Pays-Bas, demande formulée depuis longtemps ; les trois autres îles seront des communes néerlandaises à statut particulier (comme Saint-Martin et Saint-Barthélémy avant qu’ils ne deviennent collectivités d’outre-mer). On relève la faiblesse des moyens de celles-ci puisqu’elles ne peuvent espérer que du tourisme, plus particulièrement de l’écotourisme. A l’opposé, Sint-Maarten peut compter sur le tourisme haut de gamme, son port franc, l’existence du secret bancaire, ses casinos, entre autres. Depuis la Seconde guerre mondiale, Curaçao tire ses revenus de l’exploitation du pétrole, du tourisme, du placement bancaire. Quel enseignement s’impose ? D’une manière générale, les pays qui veulent vraiment changer la condition des hommes et qui demandent l’autonomie, pensant sincèrement mieux faire que la puissance dirigeant jusque-là, sont ceux qui disposent d’une assise économique intéressante au départ, ce qui n’existe pas à la guadeloupe. Il est suicidaire de vouloir prendre en main ses affaires, même partiellement, au moment où la mondialisation des échanges se montre de plus en plus inhumaine comme l’atteste la récente décision de l’Organisation mondiale du commerce (OMC), (16 décembre 2009), qui abaisse fortement les droits de douane frappant la banane latino-américaine à son entrée dans l’Union. Encore des difficultés pour la production guadeloupéenne. Le drame de notre département c’est que ceux qui peuvent créer de la richesse sont stigmatisés à la moindre occasion par des syndicats irresponsables, découragés, contraints de réduire leurs activités et d’appeler a l'aide des investisseurs extérieurs qui ne veulent plus entendre parler de la guadeloupe. On ne voit que ces déstabilisateurs scandant imbécilement « la gwadloup cé tan nou ».
L'exemple le plus édifiant est l'hotel kalenda situé sur un site magnifique et de toute beauté a SAINT FRANCOIS et qui ne trouve aucun repreneur depuis le dépot de bilan , par ailleurs plus aucun hotel n'a été crée en guadeloupe depuis 16 ans car plus d'investisseurs alors qu'a l'ile MAURICE ,les entrepreneurs se battent a ce jour pour construire de nouveaux hotels et de luxe de surcroit .
REPONDRE
gadedzafé
27 / 8 / 2010
L'esprit du fonctionnariat a encore de beaux jours en guadeloupe !
Avec la crise, les salariés en guadeloupe repensent leur projet professionnel mais ne sont davantage prêts à prendre leur destin professionnel en mains.

Une crise provoquée par les inconséquences du LKP , des entreprises où le stress des collaborateurs s'impose comme la problématique du moment, des augmentations salariales au point mort… Un contexte morose qui devrait inciter les jeunes guadeloupéens au chomage a créer une entreprise , mais voila 2 guadeloupéens sur 3 ne se voient pas créer d'entreprise.POURTANT ,
Un Français sur trois abandonnerait volontiers son statut de salarié pour devenir son propre patron. C'est ce que révèle une enquête sur les travailleurs indépendants de l'INSEE, publiée ce matin .
REPONDRE
wenyji
27 / 8 / 2010
soit tu choisis soit on te l'impose
le manglous t'a pas compris le statutquo c'est plus possible dixit sarkozy le departement de 1946 de papa il n'en veut plus et lurel l'a joue finement dans sa propagande"soit vous choisissez mon projet soit c'est paris qui impose l'assemblé unique,la collectivité unique ou autre chose qu'en sais -je.On aura le choix entre le choléra ou la peste
REPONDRE
KevinD
27 / 8 / 2010
Clairvoyance
Lurel a parfaitement raison puisque la réforme des collectivités est en marche au niveau national. Donc, d'une façon ou d'une autre il y aura du changement. Autant choisir le changement que l'on veut s'il correspond mieux à nos aspirations.

Mais le plus important, ce ne sont pas les institutions, mais la façon dont on s'en sert pour l'avenir économique de la Guadeloupe. Ce sont les projets qui comptent, et pour le moment, seul Lurel a pu proposer un projet sérieux. Je crois donc que le peuple suivra si on lui montre les bienfaits d'une seule assemblée.

Les projets des Domota, communistes et autres indépendantistes n'ayant aucune chance de convaincre les guadeloupéens, le choix est déjà tout fait.


REPONDRE
ArYbLaK97.1
28 / 8 / 2010
J'AIME LA GWADLOUP padavwa sé péyi an mwen

blanpéyi-kévin: Ce n'est pas toi planqué en France comme un lâche dans je ne sais quelle administration qui viendra donner des leçons aux vrais guadeloupéens qui vivent sur place...

aryblak- Je me permettrai pas de donner des leçons a quiconque mais je continuerai a soutenir le LKP qui amène un vrai projet d'avenir pour la jeunesse guadeloupéenne.
- Tu connaitras jamais la véritable raison qui m'a poussé a venir en france.
L'occasion de m'installer définitivement n'est pas à l'ordre du jour mais elle viendra...tôt ou tard.

kon yo ka di an gran fwansé a yo : le coeur y est !

aryblak-autochtone : Ecoute cher leucos débarqué je ne sais combien de temps et qui se sent chez lui sonde autours de toi, les gens te diront qu'ils préfèrent un patriote planqué en france qui soutiens le mouvement qu'un assimilé / aliéné dans la colonie qui n'est pas consciens du système coloniale qui engendre la pwofitasyon.

Toi, oui t'es sûrement un vrai guadeloupéen...
qui n'aime pas la guadeloupe.

Ps : MèSI kanmarad dè kôchi bèk a blanpéyi-la ban mwen

ArYbLaK...
REPONDRE
KevinD
28 / 8 / 2010
Quand on est aussi lâche on se tait
Tu aimes tellement ton pays que tu es allé de cacher ailleurs comme un lâche dans le pays de ceux que tu critiques et que tu détestes !

Tu es le type même du schizophrène. Mais avec les LKPistes, tu es en bonne compagnie. Toi le premier tu vas sucer l'argent des blancs en France et tu viens parler de pwofitation ? Toi qui va te planquer là où la vie est moins cher, tu viens te plaindre de la pwofitation en Guadeloupe alors que tu la fuis. Tu veux nous donner des leçons à nous lâche que tu es ?

Vous n'avez même pas conscience d'être incohérents. C'est ça qu'il y a de triste.
REPONDRE
ArYbLaK97.1
28 / 8 / 2010
L'occasion de m'installer définitivement (an gwadloup...voyons !)n'est pas à l'ordre du jour mais elle viendra...tôt ou tard.
ArYbLaK...
REPONDRE
ArYbLaK97.1
28 / 8 / 2010
1 vrai lâche ce aryblak ! (sans c)
Je me qualifirai pas de lâche :
Je dirai plûtot, j'ai du culôt comme type et an ni dé gwo grenn !
Car j'ai eu l'occasion de pozé bwa si môdan a détwa fwansé jantiman an vant a bèt-la qui comme a leur habitude hypocritement se la raconter yo é bannélo a yo : "si c'est pas nous je me demande comment ils feront pour vivre eux qui demandent / veulent l'indépendance !!!

Evidement, les Gwadloupéyen massivement Pros-LKP ne ce sont jamais tromper de combat.

Par contre nos revendications sont devenues secondaires une fois que la totalité des yo (assimilés, aliénés, béké, pwofitan, français, anti-lkp...) pensent que la véritable but du LKP est l'indépendance.

Véhiculé par des français qui ignorent certainement (padavwa fwansé aprann yo istwa a yo) les massacres perpétrés chez nous pour akaparé le pays et empêché les nègres de bay lavwa sur leur propre sol lors des manifestations sociales pour une vie meilleure et forcément plus agréable(on a tous en mémoire mé 67).

C'est aussi très lâche d'interpeller les français qui blablatent sur la place en demi cercle : ils ont le soleil, la mer qu'est ce qu'il veulent encore ?(pendant le mouvement 2009).
Sé la an ka fè yo tann é konprann adan on kalbas sé dé kwi i ni !

Ps: dapré yo ou pa ni ayen a di si ou pa si plas...pfff

ArYbLaK...rètyenn ja i ka maké :)
REPONDRE
ArYbLaK97.1
28 / 8 / 2010
FAUT TOUJOURS TOUT DEVELOPPER avec ce petit !
Restons humain, n'abandonnons pas l'orphelin kévin sur le forum de CCN.
Je le sens seul le gars, qui ne lâche rien, sautant a pieds joints sur chaque post. Faites pas le malheur de le répondre, vous deviendriez, parent adoptif !

Ps : c'est ça mon petit kévin, je suis un véritable lâche va répéter aux oreilles de tes camarades dans la cour de récréation... fait donc circuler l'information à ta rentrée scolaire.

ArYbLaK...les aléas de la vie ......................
REPONDRE
Shaka Zulu
28 / 8 / 2010
Lurel, le bras armé de Sarkozy en Guadeloupe
Le projet de Lurel ou encore le projet de Sarkozy. Lurel l'a admis lui-même, ce changement nous est imposé! Donc ce que Lurel a combattu en 2003, il est maintenant le premier à le défendre. Cela prouve ce que j'ai toujours écrit, le Toto Lurel voulait la place à Lucette! Devenir chef de la Guadeloupe, c'était le désir de la dame de Basse-Terre maintenant c'est autour de Toto Lurel. Comme quoi Lucette et Toto, c'est même bête même poil! En réalité Toto Lurel est le bras armé de Sarkozy en Guadeloupe comme le sont les Ali Bongo, les Denis Sassou N'Guesso ou les Paul Biya en Afrique.

SHAKA (Gwakafwika)
REPONDRE
KevinD
28 / 8 / 2010
Domota est le bras cassé de...
Domota est bien le bras cassé (armé?) de Marx, Staline, Lénine, Trotsky, Besancenot et Chavez réunis...
REPONDRE
Shaka Zulu
28 / 8 / 2010
C'est un honneur fait au camarade!
Je pense que c'est un honneur que tu fais au camarade Elie. Je préfère être un disciple de Marx et compagnie au lieu d'être le porte-drapeau des Hitler, des Mussolini, des G.W. Bush, des Kissinger, des Reagan et j'en passe et des pires!

SHAKA (Gwakafwika)
REPONDRE
KevinD
28 / 8 / 2010
Quel aveu !!!!
C'est sur qu'être disciple de Lénine et Staline... J'ai un peu de mal à voir la différence avec Hitler, mais bon !!! Si, en nombre de morts. Environ 50 millions pour Hitler, 15 millions (seulement) pour Staline. G.W. Bush à coté, c'est rien !

Voir Domota comme un digne disciple de ces criminels donne tout de suite la mesure de ce qui attend les guadeloupéens. Merci d'avoir ouvert les yeux à ceux qui les avaient encore fermé.
REPONDRE
Shaka Zulu
28 / 8 / 2010
LKP ka fè ravèt sòti anba tou a-yo
Ni on biten ka fè mwen ri toubòlman. On moun pé fouté tout kalté sijé pou nou palé, pon moun pa ka réponn! Mé dèpi on moun mété on sijé asi LKP, tout sé ravèt-la ka sòti anba tou a-yo pou yo vonmi salopri a yo asi mouvman-la!

Ou ni rézon a-w kanmarad Ary, misyé kévin blan-la pa tini pon travay sèryé pou'y fè, dèpi on moun maké on biten i ka soté anlè-y! An tout jan kanmarad, moun pé di sa yo vlé mé LKP doubout toubòlman, LKP fò menm padavwa i ka jous rivé fè ravèt sòti anba tou a yo! Wi, nou pé di sa!
REPONDRE
KevinD
28 / 8 / 2010
Logique pourtant ! Décidément, il faut tout leur expliquer à ces gens là.
C'est quand tu vois apparaitre la vermine que tu la combats.
REPONDRE
wenyji
28 / 8 / 2010
Thérapie de groupe
Ils disent souvent le lkp est mort n'intéresse plus personne mais dès qu'il y a un article avec le sigle lkp ou le nom Domota,il sont les premiers à dégainer à s'exiter sur leurs claviers,je croit ils une Thérapie de groupe pour s 'en convaincre.Kevind alias dolto la meilleur façon d'exprimer son mépris n'est ce pas l'indifférence? A propos je vient de voir le débat conférence du cslr d' Amédée Adélaïde sur C10, ils était à peine un vingtaine,la plupart membres du csmachin et le des invités d'honneur le comble pour le chef de la majorité silencieuse.j'ai bien rigolé quand Adélaïde a fait son discours, ce type est à côté de la plaque,en tout cas il a peur du ridicule
REPONDRE
wenyji
28 / 8 / 2010
je rectifie les erreurs
Ils disent souvent le lkp est mort, n'intéresse plus personne mais dès qu'il y a un article avec le sigle lkp ou le nom Domota,il sont les premiers à dégainer à s'exciter sur leurs claviers,je croit qu'ils font une Thérapie de groupe pour s 'en convaincre.Kevind alias dolto la meilleur façon d'exprimer son mépris n'est ce pas l'indifférence? A propos je vient de voir le débat conférence du cslr d' Amédée Adélaïde sur C10, ils étaient à peine un vingtaine,la plupart membres du csmachin et les autres des invités d'honneur le comble pour le chef de la majorité silencieuse.j'ai bien rigolé quand Adélaïde a fait son discours, ce type est à côté de la plaque,en tout cas il n'a pas peur du ridicule

REPONDRE
KevinD
28 / 8 / 2010
Liberté d'expression
J'ai pris le partie depuis le départ de ne pas rester dans le silence et de faire partager mon point de vue contre les méthodes fascistes et terroristes du LKP. Ma réussite est telle que je suis plagié sur d'autres média.

L'erreur serait donc d'arrêter. Le mépris ne se partage pas avec les autres, les idées et les mots oui. Donc, tant que le LKP bougera, je serai là.

REPONDRE
wenyji
28 / 8 / 2010
plagié par vous même
kevind alias dolto ,le manglous a eu au moins l'honnêteté de dire qu'il se servait de 2 pseudo différent.
"tant que le LKP bougera, je serai là" et bien vous aurez du boulot et c'est tant mieux car il faut des contradicteurs pour faire avancer les choses, à condition d'avoir des arguments solides et intéressants et pas simplistes comme c'est souvent le cas.
REPONDRE
KevinD
28 / 8 / 2010
Par définition, on est plagié par quelqu'un d'autre.
Je ne vois pas l'intérêt de mentir même pour vous faire plaisir. Pas plus que je ne vois l'intérêt d'utiliser plusieurs pseudos. Mais je me doute qu'en domotarchie, la présomption d'innocence est une légende. La technique consiste à accuser et à déclarer coupable sans prendre la peine de vérifier.
REPONDRE
ArYbLaK97.1
29 / 8 / 2010
Arrête de mentir petit, tu es pris en flag !
Si tu as fini ta sucette petit kévin rejoins vite tes camarades dans le rang et à la sonnerie apprêtes-toi a rentrer en classe, merci !

Ps: Décidément tu as toujours les bons mots pour te blanchir....euhh j'ai même pas fait exprès...désolé !

ArYbLaK....
REPONDRE
ArYbLaK97.1
29 / 8 / 2010
Plagié, mon cul !

PRIS EN FLAG !!!

C'est quand même curieux de prétendre être un intellectuel bourré de diplômes en veux-tu, en voilà, et de copier/coller les posts des autres sur les forums voisins(fwansmanti é DOMinfo) c'est plus ou moins compréhensif, il est tout simplement en manque d'arguments a propos du zouti filé LKP et Monsô fè-la e.DOMOTA pour ne pas le citer).

S'il était l'unique copieur/colleur ça pourrait passer inaperçu...mais ils sont au nombre de trois.

j'avais mené l'enquête auparavant.

kanmarad ArY (i pa mové)
REPONDRE
manglous
29 / 8 / 2010
Le LKP construit la tombe des guadeloupéens !
alllons allons soyons serieux
DOMOTA a surtout creusé sous les pieds des generations futures une crise économique abyssale et un chomage de masse en gwada .
il n’a en rien géré quelque crise que ce soit mais s’est contenté de perpétuer betement les intérets du grand capital qui lui dirige réellement le pays à son seul avantage
DOMOTA est le porte parole de la haine de la honte et de la mediocrité
il monte les guadeloupéens les uns contre les autres et ridiculise la guadeloupe dans le monde
il met notre democratier dans une situation perilleuse et leve en ce moment des relents nauseabonds qui rappelent les pires heures d’une époque peu glorieuse
c’est le pire minable et menteur que la guadeloupe ait eu à supporter et je vous le dit tout ceci finira mal car a force de vouloir entamer un bras de fer avec l'ETAT dans le contexte actuel de politique sécuritaire de SARKO , nul doute que le sang des guadeloupéens coulera a nouveau car le prefet actuel , un homme introverti peu porté sur le compromis ne se laissera pas intimider comme DESFORGES .
REPONDRE
ArYbLaK97.1
29 / 8 / 2010
KA NOU VLE OJIS ?
Nou pé fè sanblan
Jou nou ké désann
An lari an balan

Nou ké sa fè yo tann
Vwa an nou gwadloupéyen
Adan lé mouvman
Lé jou nou ké déboulé jantiman

Nou ja pran konsyans
Pou lésé nou on chans
Chanjé on sistèm plen enjistis

An-nou kontinyé kontèsté jan sa yé
Rété véyatif rété enfowmé
Pou tiré pyé an-nou an vyé soulyé

Ansanm-ansanm
Pou déchouké pwofitasyon an péyi-lasa

Nou vlé yo apliké rèvandikasyon an-nou

Kanmarad ArY
REPONDRE
manglous
29 / 8 / 2010
PIECES A CONVICTION ?
On connait déja tous les dégats que le LKP a commandité sur l'économie de la guadeloupe , mais il semble que les choses s'aggravent si l'on en croit la derniere analyse de l'inssee ci - apres :
En données cumulées à fin juillet 2010, l'aéroport international pole caraibes a accueilli 876 101 passagers, soit une baisse de 4,4% sur un an. Selon l'Iedom, « cette évolution peut être rapprochée des échecs des différentes campagnes de promotion réalisées pas les compagnies aériennes mais également de la faiblesse du trafic enregistré au cours de l'année 2009, largement perturbée par le conflit social du collectif LKP » . Une analyse confirmée par la comparaison au 1er semestre 2008 : ( - 9% pour le trafic aéroportuaire).

Dans le secteur de l'hôtellerie, le bilan de la haute saison montre une poursuite de la dégradation du courant d'affaires. Selon l'enquête de fréquentation de l'hôtellerie de l'Insee, au cours de la haute saison 2009-2010, le taux d'occupation des hôtels s'affiche à 51% en moyenne, soit une diminution de 7 points par rapport à la haute saison précédente (2008-2009). Parallèlement, en données cumulées de décembre 2009 à mai 2010, le nombre de nuitées se réduit de 12,5% sur un an et la durée moyenne de séjour baisse de 0,6 jour pour atteindre 4,7 jours.
REPONDRE
manglous
29 / 8 / 2010
NON a l'assemblée unique , les guadeloupéens veulent le droit commun comme les réunionais !
Que pensez de la proposition de Victorin Lurel : assemblée unique, en conservant le département, la région avec un seul Président pour les deux assemblées?
Pourquoi ne pas accepter la formule Balladur et le statu quo du droit commun : des conseillers territoriaux en nombre restreint pour les deux assemblées avec un président de région et un président du conseil général?
V.LUREL vise t’il le poste suprême : Président de la Guadeloupe en passant par la fonction Président unique pour les deux assemblées pendant un certain temps ?
Pourquoi Gillot, le Président du conseil général reste- t’il muet sur la proposition personnelle de V.LUREL ?
Et quid de la fusion des administrations qui fera disparaitre bon nombre d'emplois administatifs pour cause de doublons ?
Des zones d’ombre existent dans tout ce “méli-mélo” pour le pouvoir politique en Guadeloupe.

REPONDRE
ArYbLaK97.1
29 / 8 / 2010
Liyannaj Kont Pwofitasyon Pou Déchouké Pwofitasyon
colonisé par ses pairs
kévin et ses potes français
font une fixation des plus sympa
sur Mèt a Mannyok élie DOMOTA
et zouti jamais aussi bien Filé LKP
devenu incontournable dans sa gwadloup
serait responsable des dégradations
de l'économie, du chomage, météorologiques,
de la grippe tropicale, des fermetures d'entreprises
de la fréquentation touristique, j'en passe les meilleurs...

même sans tenir les rènes
tout est possible avec ces justiciers

Serait-ils en manque d'arguments ?

ces chiens de garde
ne se lassent jamais d'aboyer
a défault de baver
d'humidifier les forums
en saoulant a chaque apparition
sorti stupidement de leur trou
rabâchant a longueur de posts
le LKP si élie DOMOTA sa

élucidé par le blanpéyi kévin
qui nous casse les couilles
avec son manjé kochon régional
le bounty qui renie sa patrie manglous
que son éducation parental fait défault
le roi du Copier/ Coller gadèdzafè
toujours égal à lui-même

ils adorent polluer a coup de posts plagiés
copier/voler sur fwansmanti é DOMinfo
sites qui hébergent en grande partie les yo

Sa klèw é nèt les pro-LKP peuvent dormir les yeux fermés si ces trois guignols de l'info hexagonal pensent un jour faire mettre un LKPis le genou au sol.

Kanmarad ArY
REPONDRE
manglous
29 / 8 / 2010
MANBLO ké dewo kon mouch asi myel !
alllons allons soyons serieux ary le negwopoliten
DOMOTA a surtout creusé sous les pieds des generations futures une CRISE ECONOMIQUE abyssale ET UN CHOMAGE DE MASSE .
il n’a en rien géré quelque crise que ce soit mais s’est contenté de perpétuer betement les intérets et avantages du grand capital qui lui dirige réellement le pays à son seul avantage . DOMOTA est le porte parole de la haine de la honte et de la mediocrité
il monte les guadeloupéens les uns contre les autres et ridiculise la guadeloupe dans le monde
il met notre democratie dans une situation perilleuse et leve en ce moment des relents nauseabonds qui rappelent les pires heures d’une époque peu glorieuse
c’est le pire minable et menteur que la guadeloupe ait eu à supporter et je vous le dis tout ceci finira mal car a force de vouloir entamer un bras de fer avec l'ETAT dans le contexte actuel de politique sécuritaire de SARKO , nul doute que le sang des guadeloupéens coulera a nouveau car le prefet actuel , un homme introverti peu porté sur le compromis ne se laissera pas intimider comme DESFORGES .MANBLO ké dewo kon mouch asi myel !
REPONDRE
manglous
29 / 8 / 2010
HARO SUR LE BAUDET ARY BLAK ET LA CANAILLE DE WENIJY !
J’ai beau me relire, et me relire encore, je ne vois vraiment pas à quel moment un esprit passablement sain pourrait interpréter en toute franchise que le moindre de mes propos indique la plus infime trace de “haine du LKP ET DOMOTA”. Croyez moi, si tel était le cas je n’hésiterais pas à le revendiquer, car après tout on peut toujours se trouver de bonnes raisons de haïr son prochain, j’en prends pour preuve les propos de ce ARY BLAK, qui me parait résumer en lui toute la quintessence de la stupidité humaine en la matière. On ne sait même pas par quoi commencer tellement son post est un concentré de connerie…QUI NE REPOSEJAMAIS SUR UNE ARGUMENTATION SOLIDE !
Cherchez bien où est le camp de la haine et de la bétise…! Personnellement je suis tellement métissé génétiquement et culturellement que je ne cherche plus à me définir en terme de “blanc” “noir” “indien” et “amérindien”. Imaginez donc à quel point je me sens concerné par vos attaques de bas étages comme ce crétin de wéniji ! Enfin quand je dis imaginez…je vous fais crédit bien sur…LES LKPISTES DE MES DEUX!

REPONDRE
wenyji
29 / 8 / 2010
le manglous l’anti démocrate
Mon cher manglous, vous dite ne haïr personne, vous accuser souvent les gens de dictateurs de tonton macoute mais tous vos postes respirent la haine et l’anti démocratie, c’est le style des réactionnaires fachos à cours d’arguments, on insulte et invective. Dans tous mes post je ne me suis jamais permis de vous insulter mon éducation que ma mère m’a donné me l’interdit, la votre que je ne connais pas est surement une vénérable et charmante dame, par respect pour elle je ne dirais pas que vous êtes un mal élevé mais « malappris ».Vous devez souffrir de grave problèmes psychologie, de schizophrénie faite vous soigner.
REPONDRE
ArYbLaK97.1
29 / 8 / 2010
CE TYPE M'INQUIèTE ou il faut qu'il arrête de boire !
C'est sûrement un déséquilibré mental vu son attitude sur CCN ou un alcoolique notoire ce manglous.
C'est curieux de le voir changer de personnalité d'un post à l'autre, ça devient inquiétant !
Oui je pense fortement qu'il devrait aller consulter...et faire bien évidement un stage d'éducation qui sera j'en suis persuadé, subventioné par le conseil régional.

Il n'est jamais trop tard pour bien faire.

Si "tes deux" sont identiques que ceux de nos bwabwa , il y a des chances qu'ils sonnent crus.

kanmarad ArY
REPONDRE
manglous
29 / 8 / 2010
Vos attaques stériles ne sont que du pipi de MAKAK !
Désolé pour le coté provocateur a dessein voire déplacé de certains de mes posts , mais comme je l'ai déjé écrit : lé chyen ka modé mwen an ka foutey chaj 'ay , aussi cessez de m'attaquer de facon stérile et imbécile et tout rentrera dans l'ordre et l'ordre moral ( la bonne éducation ) et la sérénité reviendront au sein des débats, et ce a condition qu'il y ait des arguments sérieux et pas des attaques et critiques en regle qui reposent uniquement sur de la basse polémique ?????? hein wenijil........
REPONDRE
gadedzafé
30 / 8 / 2010
Depuis le LKP Les patrons des petites entreprises n'ont pas le moral !
72% des dirigeants d'entreprise de moins de 10 salariés sont pessimistes sur la situation économique. Ils renoncent à investir.

Les petits patrons sont moroses. Selon le 3 ème baromètre de conjoncture des entreprises de moins de 10 salariés réalisé au troisième trimestre par l'Ifop pour guadeloupe expansion , 72 % d'entre eux sont pessimistes sur la situation économique de la guadeloupe . Soit trois points de plus qu'en avril 2009. Ce niveau est le même qu'au début de la crise LKP. Ils ne sont que 33 % à faire confiance aux mesures prises par le gouvernement en ce qui concerne le plan corail et la politique de relance de la region . Il s'agit du plus bas niveau de confiance depuis la sortie de crise ou ils disent avoir été fortement impacté par les 200 euros de charges salariales de l'accord BINO .
Il existe certes des améliorations dans le domaine du credit . Ils ne sont également que 31 % contre 40 % au trimestre précédent à considérer comme préoccupante leur situation financière. 19 % d'entre eux contre 24 % il y a quelques semaines constatent un durcissement des conditions d'accès au crédit.
Mais ce léger mieux ne doit pas faire illusion. «Il est pour le moins prématuré de conclure à un frémissement durable de reprise de l'activité. L'amélioration de la perception des banques par les patrons de TPE masque une autre réalité, le renoncement à investir et donc à demander des financements .

Les très petites entreprises (TPE) souffrent du mauvais climat social , elles «s'engluent dans le ventre mou de la crise LKP ».
Les patrons sont inquiets, à cause des indicateurs macroéconomiques, bien sûr, mais 46 % d'entre eux se préoccupent d'abord de la trésorerie de leur affaire.
Près de 4 entreprises sur dix (39 %, stable) ont subis une réduction ou une annulation d'une ligne de crédit ou d'un prêt. De fait, 28 % d'entre elles ont demandé un prêt auprès de leur banque. Mais seulement 12 % (- 8 points) ont obtenu le montant demandé, et à des taux élevés.
Pas de fin de crise avant 2011
Près des trois quarts des dirigeants de TPE interrogés estiment que la crise menace le modèle social en guadeloupe .
Le recours aux CDD pour les embauches des trois derniers mois atteint un record historique (64 %), au détriment des CDI (32 % contre 51 % au mois d'avril et 40 % en juillet 2008).
Les patrons de TPE anticipent une fin de crise tardive : pas avant 2011 selon 40 % d'entre eux (contre 35 % en avril). Dans ce contexte difficile, ils soutiennent massivement l'ouverture d'un débat entre les partenaires sociaux sur la possibilité d'alléger les charges sociales.
REPONDRE
Shaka Zulu
30 / 8 / 2010
Par la force des choses
Manglous-tif, le rapport Balladur, ce sont des conseillers territoriaux qui siégeront à la fois au conseil régional et au conseil général. En France, il y a des régions divisées en départements. La région Aquitaine par exemple a pour départements la Dordogne, la Lot-et-Garonne, la Gironde, les Pyrénées-Atlantiques et les Landes. Avec la réforme territoriale, des conseillers territoriaux siégeront par exemple à la fois au conseil général de la Dordogne et au conseil régional de l'Aquitaine.
En Guadeloupe nous avons un système région mono-départemental donc faire des conseillers territoriaux siéger à la fois au conseil général et au conseil régional, c'est faire fonctionner de fait une assemblée unique. D'ailleurs l'assemblée unique a été l'une des revendications du parti communiste guadeloupéen dans les années 80. Mais depuis les temps ont changé, la revendication d'un Etat autonome en Guadeloupe est politiquement aujourd'hui beaucoup plus avancée qu'une simple assemblée unique. Bref manglous-tif, les jeux sont faits, assemblée unique ou collectivité unique, par la force des choses, les guadeloupéens voteront ce qu'ils ont refusé en 2003. En tout cas pour ceux qui voteront car sauf me tromper, je parierais sur un fort taux d'abstention!
De toutes les façons, ce n'est pas là le combat, l'assemblée unique de Sarkozy, notre combat à nous c'est d'arrêter autant se faire se peut le système de la pwofitasyon. Réorganiser la société guadeloupéenne pour notre émancipation en tant que peuple et en tant que nation!

SHAKA (Gwakafwika)
REPONDRE
Shaka zulu
30 / 8 / 2010
Dès qu'ils voient LKP, ils bondissent
Wenijy a parfaitement cerné la bande à les kévin-leuco, les manglous-tif et les gadèdzafè-bidon. Pour eux le LKP est mort pourtant ce sont les premiers à bondir sur leur clavier afin de cracher leur morve sur des sujets traitant du Lyannaj Kont Pwofitasyon et de son porte-parole le camarade Elie Domota.

SHAKA (Gwakafwika)
REPONDRE
ArYbLaK97.1
31 / 8 / 2010
ON S'EST JAMAIS TROMPE DE COMBAT
Vous n'avez même pas conscience d'être incohérents. C'est ça qu'il y a de triste.

LoOl...c'est ce qu'a écrit une fois le blanpéyi kévin.

Entre nous c'est qui les incohérents qui font pitiés ?

Logiquement, ta bande et toi même vous êtes les premiers de la classe .Vous essayez d'exister à travers le mort LKP et son leader lui mort aussi ?alors que nous sommes plus que jamais vivant pour mener a bien un combat qui nous tiens a coeur.

Nos revendications deviennent secondaires
Du moment que les" yo" estiment
La finalité du LKP est l’indépendance

LE BUT DU LKP N'EST PAS L'INDéPENDANCE !

Ceux qui évitent le LKP sur le terrain social
Déplacent le débat sur l’indépendantisme
Sur le problème d'ethnie, de couleur de peau

LE LKP N'EST PAS RACISTE !

Les Guadeloupéens
Se font manipuler par des tontons Makrout
Propagande qui n’a pas fonctionné
Qui a pu tout de même insinuer le doute
Dans un certain nombre d’esprits

LE LKP N'AVANCE PAS MASQUé !

Les 165 clauses du 4 mars 2009
Pour améliorer le quotidien
Se pencher sur la production
Sur le développement endogène
Sur la consommation locale
Sur l'exigence totale de la justice sociale
Sur l'éducation/formation de notre jeunesse

LE LKP EXIGE QU'ILS APPLIQUENT LES ENGAGEMENTS SIGNéS!

Tant que nos courriers resteront sans réponses
Nous continuerons an balan/dignité de déboulé
Afin de rassurer les réactionnaires
Qui s'inquiètent de notre état de santé

nou piti mé kaka an-nou gwo

c'est grace à nos rassemblements
qu'on arrage hélas nos revendications

LIYANNAJ KONT PWOFITASYON AN KONSYANS
pou déchouké pwofitasyon
nou pé ké fè dèyè...

Kanmarad ArY
REPONDRE
gadedzafé
31 / 8 / 2010
Jamais la guadeloupe n'a connu autant de chômage
ARY BLAK , quand va tu arreter d'écrire des conneries , car ce matin encore j'ai entendu sur RCI que le secteur de la croisiere aconnu un recul de 67 % avec les mouvements sociaux de 2009 du LKP. De plus , aucun jeune ne trouve du boulot en guadeloupe a cause du mauvais climat social et de la crise économique engendré par le LKP .
Le chômage varie avec retard par rapport à l'activité économique. La croissance ne reprend pas, et les entreprises n'embauchent plus au même rythme. Elles ont des capacités de production inutilisées, c'est-à-dire des entreprises qui ne tournent pas à leur pleine capacité et qu'elles doivent remettre en ordre de marche, avant de recruter à nouveau. Surtout, le contexte économique demeure très mauvais dans tous les secteurs , alors réfléchis a deux fois avant de soutenir un mouvement nuisible a ton pays ..

REPONDRE
gadedzafé
31 / 8 / 2010
Tourisme : poursuite de la dégradation
En données cumulées à fin juillet 2010, l'aéroport international pole caraibes a accueilli 876 101 passagers, soit une baisse de 4,4% sur un an. Selon l'Iedom, « cette évolution peut être rapprochée des échecs des différentes campagnes de promotion réalisées pas les compagnies aériennes mais également de la faiblesse du trafic enregistré au cours de l'année 2009, largement perturbée par le conflit social du collectif LKP » . Une analyse confirmée par la comparaison au 1er semestre 2008 : ( - 9% pour le trafic aéroportuaire).

Dans le secteur de l'hôtellerie, le bilan de la haute saison montre une poursuite de la dégradation du courant d'affaires. Selon l'enquête de fréquentation de l'hôtellerie de l'Insee, au cours de la haute saison 2009-2010, le taux d'occupation des hôtels s'affiche à 51% en moyenne, soit une diminution de 7 points par rapport à la haute saison précédente (2008-2009). Parallèlement, en données cumulées de décembre 2009 à mai 2010, le nombre de nuitées se réduit de 12,5% sur un an et la durée moyenne de séjour baisse de 0,6 jour pour atteindre 4,7 jours.
REPONDRE
Shaka Zulu
31 / 8 / 2010
La Guadeloupe en crise bien avant le LKP
Gadèdzafè bidon, la Guadeloupe était déjà en crise bien avant le mouvement LKP. C'est tellement facile de trouver un bouc-émissaire afin de cacher les insuffisances de notre classe politique qui sont les véritables esclaves de ce système néo-libéral. Nos hommes politiques ont aucune vision du pays Guadeloupe, ils ne sont là que pour gérer ce que leurs maîtres à Paris leur ordonnent de gérer, c'est tout! Si ces gars-là avaient réellement une vision globale pour notre pays, jamais le chômage n'aurait atteint de telle proportion chez nos jeunes, le secteur économique ne seraient pas dans les mains de gens venus d'ailleurs. En réalité les hommes politiques que nous avons à la tête des institutions sont à l'image d'une partie de notre peuple car c'est ce même peuple qui les installent au pouvoir. Nous avons donc les politiciens que nous méritons.
Mais si nous voulons avoir des hommes politiques digne de ce nom, il faudrait déjà que de plus en plus de guadeloupéens prennent conscience que la Guadeloupe est un pays de la Caraïbe et non une région de France. Et le jour où 70% au moins auront pris conscience de cela, on aura fait un grand pas!
Si gadèdadzafè bidon écoute RCI, c'est pas étonnant qu'il répète les infos qui lui arrange car nous connaissons tous RCI alias Radio Commerciale ou Coloniale Internationale, bref la voix de ses maîtres c'est-à-dire les capitalo-colonialistes!

SHAKA (Gwakafwika)
REPONDRE
KevinD
31 / 8 / 2010
Pas sur qu'on veuille ressembler aux voisins...
100% des guadeloupéens savent qu'on est dans la Caraïbe, et 97% n'ont aucune envie d'avoir le niveau de vie de nos voisins.
REPONDRE
Shaka Zulu
31 / 8 / 2010
C'est quoi un niveau de vie?
C'est quoi un niveau de vie? Acquisition des derniers 4x4 parus? Des derniers écrans TV plats pour le dernier mondial de foot? Allez tous les week-end dépenser sa paie en boite de nuit? Avoir 4 à 5 maitresses par-ci par-là? etc, etc... Si vivre au dessus de ses moyens est un modèle pour certains, je ne crois pas que nos voisins de la Caraïbe nous envient tant que ça, d'autant plus que notre économie est plutôt artificielle, non? Et ça malheureusement la masse des guadeloupéens ne s'en rendent même pas compte! Et ça vous les colonialistes, vous êtes contents, aveugler un peuple avec toutes sortes d'artifices. Mais tant qu'il y aura une frange des guadeloupéens qui résisteront, des énergumènes du style kévin-leuco feront toujours la propagrande pour leurs maîtres, les capitalo-colonialistes.

SHAKA (Gwakafwika)
REPONDRE
KevinD
31 / 8 / 2010
Le niveau de vie, c'est le plus important pour 99% de la population
Au cas ou Shaka l'oublierait, on n'a qu'une vie. si on veut dépenser son argent en 4x4, boite, voyage, plasma, maîtresses ou autre, c'est notre droit le plus absolu et ce n'est pas son problème.

Ce n'est surement pas en mangeant des galettes en terre et en vivant dans la misère qu'on est plus heureux.

La masse des guadeloupéens ne renoncera pas à son bien être pour ressembler au voisin. D'ailleurs, les premiers sont les fonctionnaires qui ne sont pas prêts de renoncer à leur 40%.

Shaka comme d'habitude est contradictoire. Il veut les 40%, mais il fustigent ceux qui les dépensent en 4x4 et maîtresses.
REPONDRE
ArYbLaK97.1
31 / 8 / 2010
RADYO A PEP-LA pou-w kouté gadèdzafè !
A pa Radyo Fwansé Opéyi
Ni Radyo Colonisé Initil
Ké fè nou bwè
Dlo mousach pou lèt !

Pèp gwadloup
ka kouté opipirit chantan
Davwa an mès é labitid-a-y
Sa i tann fè-y konprann
Ki fè si ka wouvè pôs-a-y si

Radyo Tanbou Radyo Banbou
105 Fm ou .net

Sèl radyo opéyi
Ka ba-w tout dékatman
E ki ka enfowmé-w
An tan é an lè
Si sa ka pasé an péyi-la

Evè byen évidaman lé animatè
Alendikatif prézan
ki pa pèd fil a yo
Ki pa dé kôk a bèl pôz

Ka liyanné an dirèk
Evè travayè ki sanblé
Ka rèfizé èsplwatasyon
Dépi LKP wouvè zié

Sé okonba jou apré jou
Nou ké tiré pyé an-nou an vyé soulyé

Radyo a jodi évè lidé a dèmen
Rété kouté tann pou konprann

POU AYEN PA KON AVAN

Kanmarad ArY
REPONDRE
Shaka Zulu
31 / 8 / 2010
Nou pé ké lésé moun fouté pèp an-nou vèglaj!
Wi kanmarad, kouté Radyo Tanbou Banbou, radyo Gayak, li jounal "Mofwazé", "Patriyòt", "Nouvelles-Etincelles" dwèt fè pèp Gwadloup wouvè zyé asi réyalité politik é ékonomik a péyi a-y. Sé kolon fouté nou adan on siwotaj kon si diré tini enki sa adan vi a on nonm. An ka kwè fò nou pwan tan pou nou réfléchi osi. Péyi Gwadloup, sosyété a-y pa nòwmal padavwa péyi-lasa ka woulé enki èvè awtifis. On sosyété a pa gwadloupéyen ki mèt abò! Sé kolon-la èvè déotwa mako gwadloupéyen ka fouté pèp-la adan on vèglaj é sé pou sa sé kolon-lasa yo anrajé lè on mouvman kon LKP ka parèt. Wi LKP ka mélé zafè a yo, yo ja vwè èvè LKP yo pé ké koupé é haché kon yo vlé ankò. Sé kolon-la èvè twa mako a yo ki ka réponn asi CCN ké toujou éséyé fouté vèglaj mé nou konbatan, nou pé ké jen lésé yo fè! A pa vré kanmarad Ary?

SHAKA (Gwakafwika)
REPONDRE
gadedzafé
31 / 8 / 2010
vèglaj! NON mé mi sé sa ki véwité : kokangné é mové payié pwen lan men an gwadloup !
Crise de l'immobilier oblige, lorsque l'on évoque la raréfaction du crédit on pense principalement à celle du prêt immobilier. Et c'est un fait, les banques ont de plus en plus de réticences à prêter son argent au particulier souhaitant devenir propriétaire. Seuil d'endettement de 30% maximum, apport personnel obligatoire, dans un contexte de tension palpable les établissements bancaires ne veulent plus prendre le moindre risque. Des ménages qui, il y a encore quelques années pouvaient prétendre à un financement, se voient aujourd'hui confrontés à une succession de refus.
Mais si le crédit immobilier reste l'exemple le plus marquant, crise financière et baisse du pouvoir d'achat semblent désormais peser sur un autre produit bancaire jusque là épargné en guadeloupe : le crédit à la consommation. L'accroissement du coût de la vie (hausse des loyers et des produits manufacturés , envol du prix des carburants, inflation, etc.) oblige de plus en plus de foyer à recourir au crédit conso pour assurer ses dépenses courantes. Si ce genre d'emprunt constitue bien souvent une solution de financement appréciable, son utilisation abusive et irréfléchie peut plonger l'emprunteur dans la spirale du surendettement. Concernant le crédit à la consommation, selon le directeur général de soguafi , « La hausse des impayés est de 25% en guadeloupe ». Face à une telle recrudescence d'insolvabilité, les organismes prêteurs n'ont d'autre choix, à l'instar du crédit immobilier, de resserrer leurs conditions d'octroi. Cette sélectivité nouvelle a évidemment généré une baisse notable d'activité estimée à 17% pour le seul mois d'août (dont -15% pour les seuls prêts personnels). « Avec la crise économique et sociale LKP , pour la première fois depuis plus de quinze ans, la production de crédit à la consommation en guadeloupe a baissé », précise ainsi , le directeur de BNP guadeloupe.
Aujourd'hui, entre 7.000 et 10.000 mille emprunteurs seraient en situation de surendettement en guadeloupe. Augmentation des charges courantes des ménages mais surtout accumulation de prêts en tout genre en sont généralement les causes. Crédit conso, prêt personnel, crédit auto, crédit moto, crédit travaux, les possibilités de financement offertes aux ménages sont presque illimitées et, s'il n'y prend garde, un particulier peut très rapidement être amené à devoir rembourser parfois près d'une dizaine de prêts...
Cependant pour ce qui concerne les loyers , l'ORPI GUADELOUPE observe depuis quatre ans une croissance des loyers impayés. La raison ? Selon la présidente, ce n'est pas la précarité accrue mais «encore plus de laxisme…depuis la crise LKP . Le bon locataire qui a des problèmes sait se rapprocher de son propriétaire et cela s'arrange toujours. Le mauvais locataire commence par ne plus payer son loyer. Ensuite, lorsqu'on lui signifie son congé pour « motifs légitimes et sérieux », il refuse de partir. Enfin, il dégrade l'appartement avant de le quitter. Cela se vérifie autant dans le privé que dans le parc public ». «Seuls 5% des allocataires de la CAF, soit un millier de personnes, se trouvent dans un vraie situation de loyers impayés».
La présidente explique ensuite que les propriétaires hésitent à lancer une procédure d'expulsion. « Souvent, la procédure ne va pas au bout ». Elle est longue, entre 18 et 24 mois.
REPONDRE
manglous
31 / 8 / 2010
SHAKA lestalinien quand cesseras tu de mentir a tout va !
le chômage augmente à toute vitesse, et ce chômage expose à de graves troubles sociaux dont tout le monde a peur en guadeloupe meme les lkpistes qui jouent les apprentis sorciers.

Il est évident que le chômage de masse expose à des troubles sociaux. Troubles d’autant plus importants, si ce chômage touche une catégorie particulière de la population : les « jeunes » par exemple. On a donc totalement raison de redouter une explosion brutale du chaudron social, comme en Grèce.SAUFque en guadeloupe ,les mouvements sociaux se sont toujours terminés dans la violence et le sang.shaka zulu pense t il sérieusement que le LKP fasse le poids face a l'état FRANCAIS !
Il est évident que le chômage a touché la guadeloupe bien avant la naissance de l’euro.
Il est également évident que la crise économique et sociale actuelle démarrée en mai 2009 apres le mouvement LKP est responsable d’une autre forte augmentation du chômage.
Selon la directrice du service statistique de l'insee guadeloupe, la crise LKP a généré un chômage de masse touchant surtout les jeunes, les personnes âgées et les gens peu qualifiés. Mais il y a pire : dans la plupart des pays où le chômage a augmenté, ce dernier peut se traduire -en particulier en guadeloupe- par une hausse durable du chômage et du nombre de personnes qui vont tomber dans l'inactivité et la misére, ce qui aurait un impact négatif sur le potentiel de croissance de l'économie dans les années futures... mais ca shaka tout préoccupé par sa propagande a 2 sous n'en a cure !MERDE ALORS DE TOUJOURS LIRE LES MEMES ANNERIES !
REPONDRE
ArYbLaK97.1
1 / 9 / 2010
Wi kanmarad ou pé kriyé sa fô !
SA FINI POU YO Fè SA YO VLé A Tè TI PO

Dépi zouti Filé LKP wouvé zyé
séla ki té ka raché/koupé-la kon yo vlé
ka touvé yo jôdi-jou an difikilté
padavwa yo pé pa fè sa yo vlé

Kèlkèswa lè nou yé
Fè nou kontinyé liyanné
Kontinyé fasadé
Pou anpéché yo fè sa yo vlé
An péyi an-nou

WI NOU LA nou pé ké fè dèyè TONNè !!!

YO PÉ KÉ FÈ SA YO VLÉ ADAN PÉYI AN-NOU
Kimafoutiésa...

NOU LA POU KENBé YO TèT Mété BWA SI MôDAN

Sé ON DéSôD KA RéTABLI ON LôD !

Personne ne t'oblige manglous à venir lire nos ânneries
ou sav la pou alé...chi !

Kanmarad ArY
REPONDRE
ArYbLaK97.1
1 / 9 / 2010
LKP/UGTG MENM KONBA
Sé sendikalis
Ki vlé plis jistis
Pou on pèp an détres
La an chimen lajénès
Ka tréné san édikasyon
Pa ni pon solisyon
San èspwa pou vwè on jou méyè

Okonba pou édiké jénès-la
Evité yo ba lari chenn

Travayè ki opéyi
Kè yo pa ka rèspèté
Ki oblijé rèvandiké
Pou trapé sa ki ta yo

Okonba pou soutyenn travayè
jou yo désidé doubout é bay lavwa

Ka défann sa ki ka woulé
kè yo ka èsplwaté
ké goumé pou raché
Dwa a yo yenn aprè lôt

Yo mété akow Bino
Gannyé sinnyati a yo
Mé sé on lôt konba
Pou fè yo apliké'y

Okonba é alendikatif prézan
ka vansé si yo... pé ké fè dèyè !

Wi yo la pou nouri lalit
Dénonsé lé magouy
Adan tout négosyasyon
Pou fè yo rèspèkté lé angajman

Kimafoutiésa...

Ké Libéré Konsyans a Pèp-la

Kanmarad ArY
REPONDRE
gadedzafé
1 / 9 / 2010
Avec le LKP , Les guadeloupéens broient du noir !
La faiblesse de la croissance économique et le manque de visibilité sur les résultats des entreprises l'an prochain pèsent sur le moral des investisseurs.

Douche froide pour les chefs d'entreprises. L'année 2010 qui avait mal commencé du fait des mauvais résultats publiés par les entreprises, se termine dans la déprime, avec le spectre d'une croissance économique beaucoup plus faible qu'attendu en guadeloupe, voire même, pour les plus pessimistes, la peur d'une nouvelle récession. «Au premier semestre, la croissance était tirée par la reconstitution des stocks des entreprises. Et les investisseurs ont surestimé la vigueur de la reprise. Mais ce déstockage s'achè­ve, et on voit maintenant très bien que la croissance est absente.

Une avalanche de mauvais chiffres économiques a achevé de déprimer les investisseurs «Le chômage en guadeloupe , en partie structurel, ne diminue pas. L'immobilier va mal. Le tourisme est en chute libre . L'inflation anticipée augmente dangereusement. Et la croissance au quatrième trimestre risque d'être négative»,
La seule bonne nouvelle de la rentrée est la baisse annoncée du prix des carburents :
Les prix à la pompe doivent baisser début septembre. La ministre de l'outre-mer demande au préféts de répercuter dans les stations services les effets de la chute du baril et du cours du dollars

"Compte tenu de la baisse récente des cours du baril et du niveau actuel de la parité euro/dollar, Marie-Luce Penchard, ministre chargée de l’Outre-mer, a demandé aux Préfets de Guadeloupe, de Guyane et de Martinique de convoquer rapidement les observatoires des prix et des revenus afin de répercuter une baisse des prix des carburants pour le début du mois de septembre dans le cadre du système rénové d’administration des prix" annonce un communiqué de la rue Oudinot.

"En effet, le gouvernement a décidé en juillet dernier le retour à un prix «économique» du carburant, en appliquant les préconisations des différents rapports de l’inspection générale des finances et de l’autorité de la concurrence " rappelle le ministère.

Il précise enfin que désormais," les prix ont vocation à être modifiés chaque mois en tenant compte de l’évolution des cours du baril en euro telle qu’exprimée par les dernières cotations internationales constatées."

"Ce nouveau système sera à la fois plus réactif par rapport aux fluctuations internationales et plus transparent, ce qui correspond aux engagements que j’ai pris en septembre 2009 aux Antilles, en parlant d’un prix des carburants juste et économique» se félicite Marie-Luce Penchard.

Aucune précision n'a pour l'instant été apportée sur les tarifs qui doivent être pratiqués par les stations service au mois de septembre.
REPONDRE
Shaka Zulu
1 / 9 / 2010
Dans d'autres pays c'est pire
En Guadeloupe les mouvements sociaux se sont toujours terminés dans la violence et les bains de sang selon le manglous-tif.
Manglous-tif, ou té an péyi-la? An pa'a kwè!

Si dans un pays lambda, il y aurait eu le même mouvement, oui il y aurait eu violence mais souvenons-nous pendant les derniers défilés du LKP, il n'y a eu aucune vitre de brisé, aucune poubelle de renverser, je parle des dernières manifestations.

Alors qui est le menteur?

En Grèce justement, les manifestants se sont bagarrés avec la police, on y a même foutu du feu dans une banque (svp!) où quatre personnes je crois ont trouvé la mort! Alors il y a des pays où la situation est bien pire!

SHAKA (Gwakafwika)
REPONDRE
Shaka Zulu
1 / 9 / 2010
Tout ça pour nous endormir encore une fois
Gadèdzafè, le roi du copier-coller, comme d'habitude quoi!

Alors-là j'adore! On fera évoluer les prix du carburant en Guadeloupe en fonction de l'évolution du prix du baril de pétrole. Pourtant lorsque le baril était redescendu, le prix du carburant n'avait pas pour autant diminué en 2008.

Hier, j'apprends que la sous-ministre des colonies Marie-Luce Penchard a l'intention de demander au gouverneur Fabre de diminuer le prix du carburant. J'aurais bien voulu savoir de combien! Ca c'est une habitude chez l'Etat colonial français! Avant le mouvement du LKP, lorsque l'on procédait à la diminution, on enlevait tout au plus 3 centimes et dès qu'il s'agissait d'une augmentation, on ajoutait 10 à 20 centimes! De toutes les façons, qu'il y ait hausse ou diminution, aucune transparence des prix n'est faite selon les rapports Bollier et Ollier. La sous-ministre des colonies peut faire son cinéma pour nous endormir mais nous nous ne mangeons pas de ce pain-là, on connait déjà! La France a des années et des années d'expérience pour amadouer les gens.

"Lagwadloup sé tan-nou! Lagwadloup a pa ta yo! Yo pé ké fè sa yo vlé adan péyi an-nou!".

SHAKA (Gwakafwika)
REPONDRE
KevinD
1 / 9 / 2010
Jamais content ces LKPistes
Shaka-kachien en train de se plaindre de la baisse du prix du carburant. On aura vraiment tout lu ! Avec des énergumènes pareils, pas étonnant que le LKP soit en déliquescence.
REPONDRE
Shaka Zulu
1 / 9 / 2010
Un os à ronger? Non!
Contrairement à kévin-leuco, nous ne sommes pas des p'tits chiens qui frétillent la queue quand leurs maîtres leurs envoient un p'tit nonos à ronger!

SHAKA (Gwakafwika)
REPONDRE
KevinD
1 / 9 / 2010
Couché Shaka couché ! Ouahhh ! Bon chien !
Vouyons Shaka-kachien ! Qui va au pied de son maître dès qu'il ordonne le rassemblement ? Qui répète bêtement les slogans de son maître. Ne serait ce pas les petit toutous du LKP qui obéissent à leur maître Domota ? Ce qui est sur, c'est qu'il vous tient bien en laisse...
REPONDRE
Shaka Zulu
1 / 9 / 2010
Idem pour toi!
C'est valable pour toi kévin-leuco! N'est-ce pas ce que tu es également en train de faire? Reprendre la propagande de tes maîtres?

SHAKA (Gwakafwika)
REPONDRE
wenyji
1 / 9 / 2010
Le taux de chômage repasse la barre des 10 % en France
je ne vais pas faire un du copier-coller,juste un lien d'un article du figaro.fr
http://www.lefigaro.fr/emploi/2010/03/04/01010-20100304ARTFIG00458-le-taux-de-chomage-repasse-la-barre-des-10-en-france-.php
REPONDRE
ArYbLaK97.1
1 / 9 / 2010
Laissons ce titre de "Roi" a l'imposteur gadèdzafè
Le lien suffit largement! Pas besoin de titre suprême pour des gens simples comme nous. Membre du collectif LKP, ça nous convient amplement, nous qui consacrons notre vie à lutter pour le retour au source.

Pour vouloir arrêter prématurément le mouvement social de l'an dernier, ils ont assassiné notre camarade j.Bino affaire non élucidé totalement, puisse qu'une balle du même calibre a été retrouvé a la suite d'une opération pour sauver la vie d'une personne. Balle destinée a tuer les animaux. Quant on est militant on se prépare au pire. Voyant qu'on était déterminés, ils ont mis en place la Penchard, une nègresse inconnue de tous comme ministre des DOM afin de calmer les assimilés. voyant qu'il fallait vraiment nous caresser dans le sens du poil, ils ont tiré leur dernière cartouche en signant "l'ACCORD DU 4 MARS 2009."

On sait tous aujourd'hui ce qui se prépare à propos de cet accord non respecté.

Qu'ils viennent pas maintenant nous passer de la pommade dans le dos !

NOU PA SèWPIYè A PèSONN

Kanmarad ArY
REPONDRE
gadedzafé
2 / 9 / 2010
Carla, jeune prof : sa vie avec 1600 euros par mois
Carla Landa est enseignante depuis moins d'un an, et elle est déjà lassée d'entendre ses amis lui répéter combien elle est privilégiée. Elle a accepté d'ouvrir ses comptes à Ecotidien, pour nous expliquer ce que gagnent vraiment les profs ! « Mon salaire s'élève à 1510 euros nets, auxquels s'ajoutent des primes : j'enseigne en Zone d'éducation prioritaire, à des élèves en difficulté. Je reçois donc environ 1600 euros nets le 1er de chaque mois. »

La plus grosse dépense de Carla est, comme pour beaucoup de ménages, le loyer. Mais elle vit dans une petite ville de Bourgogne, et est donc consciente que le montant est dérisoire en comparaison aux loyers parisiens : elle paye 440 euros pour un grand deux-pièces en centre-ville. Mais elle dépense l'équivalent d'un demi-loyer... en téléphone : « Mon ami travaille en Irlande et vit là-bas. Nous nous appelons plusieurs fois par jour, mes factures SFR vont jusqu'à 200 à 250 euros par mois. Souvent je ne les ouvre pas pour ne pas voir. »

Pour 30 euros, elle a aussi une ligne fixe avec un abonnement Internet. « Je paye 60 euros par mois de mutuelle et d'assurance, à la MGEN, la mutuelle des enseignants, d'une part, et à la MAIF d'autre part. Ça comprend l'assurance pour l'appartement, l'assurance civile et celle de mon scooter, dont je me sers très rarement. J'ai une assurance spéciale pour les enseignants, recommandée en ZEP : elle nous couvre en cas d'agression. »

Carla règle aussi 100 euros de cotisation par an à son syndicat, qui est notamment intervenu en sa faveur pour qu'elle ait un poste à proximité de son domicile. « J'enseigne en classe de 8 heures à 16h30, mais je suis toujours là une heure avant pour préparer la journée, et je reste une à deux heures pour l'étude personnalisée, ranger la classe, remplir le cahier journal ou pour un conseil des maitres. »

Depuis le mois dernier, Carla a allumé ses radiateurs électriques. Grave erreur selon elle, puisqu'elle découvre qu'elle paye 50 euros pour gagner un degré. « Pour me réchauffer... je fume. C'est mon plaisir, je fume un peu le soir après ma journée de travail », rigole-t-elle. Un plaisir qui a un coût : plus de 40 euros par mois. « Oh, ça va, c'est ma seule petite folie », argumente-t-elle quand on lui demande si ça n'est pas frustrant de faire partir une telle somme en fumée. « Je sors rarement : un bon restaurant par mois, j'aime découvrir de nouvelles cuisines. Et je vais en Irlande tous les deux mois pour rejoindre mon ami, ça me fait 150 euros, je prends des billets low cost et en avance. Vous voyez, ça fait peu pour les loisirs », dit-elle.

Pour les courses, Carla fait le plein dans des grands supermarchés pas trop chers, et des petites courses d'appoint à la supérette de sa rue. « Je fais attention, je prends du shampooing de marque distributeur, peu de ‘'vraies'' marques. » En revanche, le marchand de journaux est toujours content de la voir arriver : « Aujourd'hui en France », « Courrier Internationnal », « Le Monde de l'éducation », et presque tous les magazines féminins: « Elle », « Glamour », « Public », « Closer », « Cosmopolitan », « Biba »... s'entassent sur sa table basse. « Elle vient d'Ikea, mais le mois prochain, j'espère pouvoir m'en offrir une de Maisons du Monde. Comme je viens d'emménager, je dépense 40 euros par mois environ en décoration et petits meubles. Si j'avais 200 euros de plus par mois, j'en achèteraiz plus, comme un bar ou des lampes marocaines. »

C'est la première année que Carla gagne un vrai salaire, puisqu'elle était jusque-là étudiante à la fac. « Auparavant, je devais me contenter de mes boulots d'étudiante : environ 600 euros mensuels pour 25 heures de travail minimum comme serveuse dans une pizzeria. Je pense être dans la moyenne des salaires : j'ai des amis facteurs ou serveuses qui gagnent à peine le SMIC, mais aussi des amies responsables marketing qui touchent presque 3000 euros. Moi, quand j'arrive à placer 60 euros sur mon PEL, je m'estime heureuse.
REPONDRE
wenyji
2 / 9 / 2010
les gwo et les piti
En Gwaddloup comme en france des gens galèrent alors que d'autres (patronat et politique) en péyi Gwadloup comme en france font leur petite cuisine, entre magouilles,corruptions, évasions fiscales,détournement, délit d'initié(ex:airbus) ou petits arrangements (ex:affaire Bettencourt ).
Carla tu n'a qu'à venir en Gwadloup,tu pourra bénéficié des 40%, te syndiquer dans l'un des syndicats de l'éducation et défiler avec le LKP.
REPONDRE
Connectez-vous pour commenter !
REACTIONS AUTRES ARTICLES
ARTICLES POPULAIRES (10 Derniers jours)
Edito | 15/9/2014 | Jean-Claude Rodes
Ce qui compte pour le peuple…


© CREOLE MEDIA AGENCY - Tous droits réservés - © CARIB CREOLE NEWS, Toute l'actualité de la Guadeloupe et des nations créoles