Suivez-nous sur les réseaux sociaux :
MENU
VOS COMMENTAIRES SUR L'ARTICLE
vainqueur
6 / 3 / 2009
METAMORPHOSE...
Les propos ne se collent pas, je pense a une analyse economique mais,a une discussion a batons rompus sur le visible. L'economique est tout autre. Les grands financiers, habitues a faire des coups en bourse, les traders, manipulants des millions € par jour, n'ont rien a faire de l'aspect humain du capitalisme. La crise a l'air de sevir de par le monde. Le marche bousier fait du yo-yo mais, l'argent circule. Je pense, humblement que nous sommes en train de vivre un deplacement des fluxs vers les d'autres pays. (pauvres, emergents...)Les grands capitaux se repositionnent. Dans vingt ans, 50 ans nous allons revivre la meme chose et des effets sur d'autres continents. Apauvrir au maximum pour mieux se positionner, organiser le developpement du capitalisme ailleurs. LE CAPITALISME N'EST PAS AVEUGLE MAIS, IL EST SANS AME...
REPONDRE
Tiben
6 / 3 / 2009
Où est la suite de l'article ?
[quote=vainqueur]Les propos ne se collent pas, je pense a une analyse economique mais,a une discussion a batons rompus sur le visible. L'economique est tout autre. Les grands financiers, habitues a faire des coups en bourse, les traders, manipulants des millions € par jour, n'ont rien a faire de l'aspect humain du capitalisme. La crise a l'air de sevir de par le monde. Le marche bousier fait du yo-yo mais, l'argent circule. Je pense, humblement que nous sommes en train de vivre un deplacement des fluxs vers les d'autres pays. (pauvres, emergents...)Les grands capitaux se repositionnent. Dans vingt ans, 50 ans nous allons revivre la meme chose et des effets sur d'autres continents. Apauvrir au maximum pour mieux se positionner, organiser le developpement du capitalisme ailleurs. LE CAPITALISME N'EST PAS AVEUGLE MAIS, IL EST SANS AME...[/quote]


Où est la suite de l'article ... ?

Le lien ne s'ouvre pas, très difficile d'en débattre.
REPONDRE
Shaya
6 / 3 / 2009
Fer de lance
Merci pour cette intéressante réflexion.

Après 3 décennies d'hégémonie de l'idéologie néolibérale, voici venu le temps de la riposte.

CC1 Fer de lance de la révolution intellectuelle? La vivacité et l'audace roborative des textes que CC1 publie, emprunts d'un néomarxisme salvateur, élève ce jeune web-journal non loin de la qualité du Monde Diplomatique, référence absolue en terme de rigueur journalistique et de puissance intellectuelle.
REPONDRE
Shaya
6 / 3 / 2009
Un sentier lumineux
Il y aurait tant de choses à dire. Bernard Leclaire jette ici les bases d'un véritable programme. Il trace des lignes de force remarquablement pertinentes.

Je souscris à la quasi-totalité ce qui y est exprimé. Pour ne pas trop m'étendre, je réduirais ici ma réflexion aux deux points qui à mon sens méritent discussion (le reste, me semble-t-il, devrait faire consensus).

- Le RSMA pourquoi pas, à condition que l'armée serve l'intérêt général et non l'intérêt des puissants comme c'est le cas actuellement, et plus encore depuis l'intégration de l'OTAN. Même instrumentalisé pour la formation de jeunes, la stratégie RSMA n'est pas sans risque.

- L'épanouissement par le sport oui, mais là encore à condition que l'énergie sportive ne soit pas vendue aux annonceurs publicitaires, ce qui est le cas actuellement. Résultat, l'esprit d'équipe et la solidarité qui y est liée disparaît au profit de la concurrence, de la "compétition", valeurs qui viennent précisément soutenir les dérives consuméristes et égoïstes du capitalisme.

En dehors de ces deux points, Leclaire trace un sentier lumineux...

Une rapide "dédicace" (Big Up! dirait certains) à l'idée de développer la philosophie dès la seconde dans l'enseignement. La philosophie, faut-il le rappeler, signifie étymologiquement "l'amour de la sagesse" (phileyn = aimer ; sophia = sagesse). Quelle meilleure idée pour promouvoir la refondation de l'organisation sociétale et des rapports entre les gens?
REPONDRE
ELMIR
6 / 3 / 2009
faut-il sauver ou détruire le capitalisme?
Puisque le débat sur le capitalisme et son avnir est ouvert, je propose à la rédaction de CC1 de publier sur le site un article intitutlé " COMMENT L'ARCHEO-LIBERALISME A-T-IL PRECIPITE LA CHUTE DU CAPITALISME" cet article est paru sur les blogs.
quelques petites remarques. la crise actuelle du capitalisme ne ressemble en rien aux crises précédentes ni surtout à celle de 1929. la crise actuelle du capitalisme n'est pas une crise de plus, c'est la crise qui sonne le glas du capitalisme tout court. l'Etat dont parlent les auteurs n'est que l'ombre de lui-même puisqu'il a perdu depuis belle lurette sa fonction de régulateur et de reproducteur des rapports sociaux capitalistes. puisqu'il a perdu sa fonction de reproducteur pacifique des rapports sociaux capitalistes, il ne lui reste que la fonction répressive. mais devant l'aggravation des conséquences induites par les contradictions du système capitaliste, la repression peut éventuellement pacifier les sociétés à court terme mais elle s'averera inopérante à moyen et long terme. Avec un Etat capitaliste devenu un canard boiteux, toutes les contradictions sociales vont remonter à la surface sans aucune possibilité de les contrôler ou de les étouffer et elles vont s'exprimer de plus en plus violemment comme le montre la crise sociale en Guadeloupe et dans les autres territoires d'outre-mer. la réussite politique et syndicale duu LKP est le signe que l'Etat capitaliste français n'a plus les moyens d"étouffer dans l'oeuf les contradictions sociales.
une toute dernière remarque. les auteurs s'accrochent à l'Etat pour rétablir un système capitalisme agonisant. mais l'Etat n'est pas quelque chose situé au dessus des contradictions du système capitaliste. il peut jouer un rôle à un moment donné mais avec l'exacerbation des contraditions sociales, il va exploser ou imploser sous le poids de ces contradictions sociales.
REPONDRE
akra EROM
6 / 3 / 2009
profit et profitation
bien joua mon fi! j'ai eu peur en lisant la première partie de l'article du réveil pâteux de quelque vieil apparatchik du gong que danik aurait déniché (on connait son flair canin) au bloc de soins intensifs du LKP. Et puis le bougre se réveille à l'acte 2 sans doute requinqué par une chopine du père labat et nous propose une réflexion généreuse et stimulante sur les causes de la crise, offrant des illustrations des déséquilibres et des pathologies qu'elle engendre et des exemples de remède qu'on pourrait y apporter chez nous. On retient bien sûr l'enseignement de la philosophie dont vladimir jankélévitch disait qu'elle ne servait à rien et que c'était précisément la raison pour laquelle elle était utile. Et leclaire a raison. Non seulement l'école est un cache-sexe derrière lequel le corps social se reproduit à l'identique, mais elle sert de surcroît à culpabiliser les groupes dont elle organise l'excommunication. Bob marley dit dans une chanson "don't let them fool you, or even try to school you" "pa lésé yo kouyonné-w, oben menm éséyé iscolarizé-w". Il y a également cette vieille chanson de maurice alcindor :"'va chez les riches de ton quartier, fais l'inventaire des bacheliers, alors confiance t'auras gardé même si t'es dernier. moi qui te parle ainsi je ne sais plus quoi penser; j'retrouvé dans mes copains écoliers, des riches qui à l'école ne savaient rien conjuguer et des majors sur le pavé". Mais en même temps alcindor ajoute:" mais si j'ai un bon conseil à te donner, c'est tout de même de te foutre à étudier, car si demain sans fric tu dois rester, alors ta tête t'aura sauvé". Donc il faut enfin que l'école devienne gratuite, c'est à dire authentiquement inutile pour qu'enfin elle serve à quelque chose.
Ensuite le service militaire,avec les réserves qu'apporte shaya.
Et puis le sport à condition de bannir le sport de haut niveau et de revenir à des sportif comme socrates par exemple qui jouait au ballon comme platon jouait à la caverne...
Je suis globalement d'accord sur ce qui est dit s'agissant de l'impasse du capitalisme. Mais je pense que si le capitalisme est parti de la quête du profit pour aboutir à la catastrophe de la profitation, c'est qu'il mu par une logique autonome dont le ressort est d'abolir tout ce qui fait obstacle entre le profit et le profiteur et en premier lieu le salarié. la robotisation, l'automation et l'informatisation ont pour effet de rendre inutiles un nombre toujours plus croissant de salariés. Nous vivons donc l'ère de la fin du travail et la délocalisation, l'externalisation et le recours aux sans papiers par exemple sont les formes résiduelles que prend le travail aujourd'hui. l'etat dont le rôle de régulateur a été cassé par le reaganothatchérisme entre autre a été vampirisé par l'espace privé marchand (et c'est en ce sens qu'il faut lire l'entrée de despointes à l'élysée: le politique est retourné dans la caverne de l' intéret privé) dont il est devenu le commercial...
REPONDRE
ELMIR
7 / 3 / 2009
merci Shaya et CC1
Vraiment c'est un vrai régal d'avoir un site web comme CC1 se lancer dans des débats hautement intellectuels et d'avoir des inttellectuels armés d'un esprit libre dans la manière de voir et d'argumenter.

merci CC1 et SHAYA
REPONDRE
vainqueur
7 / 3 / 2009
SUITE POUR TIBEN...
La suite etait a determiner a travers les lignes, ou par une recherche economique personnelle de la realite et du grand capitalisme contemporain. Pour un peu plus de ma part, il est a signaler que, de nos jours, les chefs d'Etats ne sont que des VRP de leurs pays. Ils cherchent a vendre et a revendre les productions nationales, cherchent a produire plus l'exportables generant par la meme, par des intermediaires bien organises a generer des profits personnels, des pourcentages sur marches obtenus. La societe est marchande, le tout est de polluer l'autre par sa production, quitte a l'empoisonner ( la Chine, le Pakistan, La Coree..). OBAMA, par son arrivee au pouvoir, cree lui-meme son instabilite, il devra bientot passe a l'isolationnisme pour proteger son pays. PRODUIRE ET CONSOMMER NATIONAL. Les politiques GUADELOUPEENS EXPLOITENT DE PLUS EN PLUS LEURS CONTRIBUABLES POUR S'ENRICHIR DANS LA CARAIBE PROCHE AVEC L'AIDE DES POLITIQUES VEREUX DE CES PAYS SANS VERGOGNES. Ce sont les propos d'un ancien fonctionnaire des Nations-Unies, Division Droits Humains...
REPONDRE
Bernard Leclaire
25 / 3 / 2009
Commentaires de la Martinique :
Ginette - "guadeloupéanique", oh yes, j'adore...

|2009-03-04 08:58:20

L'auteur marie-galantais a écrit, je cite : "Nous nous rendons compte de l’exaspération, et du phénomène de ras-le-bol qui s’installent et qui s’intensifient au seind’une masse française générale devenue plus que jamais guadeloupéanique." Retenez ce terme, il est beau, superbe dans une dissert au bac en philoou au bac de français... Plus sérieusement analyse intéressante(que l'on trouve dans tous les journaux économiques du Monde), revueet corrigée avec le prisme marie-galantais, euh pardon, guadeloupeanique!!!-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------



SEILANY - B.R.A.V.O |2009-03-04 09:48:14

Diffuser largement ce texte afin que tous comprennent qu'il n'est pas questionà l'heure, QUE d'indépendance ou autre malaise raciale. Que notre position enpremière ligne de cette effondrement général, légitime le fait que noussoyons les premiers à payer et à crier. Que tous ceux qui prônentleur clairvoyance en affirmant que la reprise du travail pourrait être le"happy end" de ce mouvement prennent conscience qu'avec ou sans grève,ils essuieraient les platres maudits de la classe des prolos. Cemouvement est le dernier "mayday" permettant de limiter la casse d'uneapocalypse générale et inévitable.
-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------


Martiniquaise - Merci |2009-03-04 10:29:46

J'espérais lire une telle clairvoyance ! Pourvu qu'elle soit transmise et lupar nous même et par de nombreux responsables martiniquais prêts à relever ledéfi de restructurer notre société...Nous ressentions ce sentiment depuislongtemps alors :Merci de l'avoir énoncé aussi clairement Monsieur BernardLeclair -----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------




Ah bon - Utopie |2009-03-04 17:14:30

Mettre l'homme au centre et redonner du sens au lien social, voilà ce à quoiil nous convie.Il faut espérer que cet appel porteur d'espoir soit aussientendu dans ce moment de grande crispation.

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

MDC972 |2009-03-04 21:38:48

Une fois encore, bien vue Ginette pour le plagia. Et encore bravo pour tesprévisions des 45 jours. Attendons la Martinique ......----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------



jayjay972 |2009-03-05 05:59:28

N'est ce pas là une utopie refondatrice ? En tous cas il semble certain qu'ilfaille remettre l'économie au service de l'homme et non l'inverse. Réagissonsafin qu'il ne soit trop tard. En tous cas moi je me propose dès maintenant pourle SMIC mondial à 1 300 €, l'harmonisation fiscale mondiale également, lasuppression des paradis fiscaux, l'octroi d'un tiers des bénéfices au salariésdes entreprises, le maintien des services publics, le protectionnismeintelligent (protections des productions nationales ne veut pas dire fermeturecomplète à l'import). En fait je pense que le capitalisme en soit n'est pasforcément mauvais, le problème c'est qu'on a pas régulé le pouvoir del'actionnaire. Il est devenu tout puissant et à même réduit les patrons desgrands groupes au statut de salarié. Il faut interdire les délocalisationsbasées sur le dumping social, et il faut nationaliser les banques. C'est lathéorie de proudhon. L'argent est un bien commun à tous les citoyens. Il doitêtre géré par des banques coopératives. La ou je me distingue de ce grandintellectuel français du 19e siècle, c'est que je pense ces coopérativesdoivent être publiques. Je crois à l'économie de marché, à la libreentreprise à partir du moment ou des règles précises sont fixées etrespectées.




-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------
REPONDRE
Connectez-vous pour commenter !
REACTIONS AUTRES ARTICLES
ARTICLES POPULAIRES (10 Derniers jours)
Edito | 16/7/2014 | Danik I.Zandwonis
Quel « moustigre » a piqué la Ministre de la santé ?

Politique | 18/7/2014 | Ignacio Ramonet - Président de l’association Mémoire des Luttes
Cuba–USA. Va-t-on vers la fin de l’embargo ?

Edito | 21/7/2014 | Danik I.Zandwonis
Mémorial Acte : Mémorielle polémique acte 1


© CARIB 4 MEDIAS - Tous droits réservés - ©CARIB CREOLE NEWS, Toute l'actualité de la Guadeloupe et des nations créoles