Suivez-nous sur les réseaux sociaux :
MENU
VOS COMMENTAIRES SUR L'ARTICLE
Shaka Zulu
22 / 8 / 2012
"Yonn a Lòt" - Yal, lajan nasyonal Gwadloup
Tient à propos, cette histoire de monnaie locale me rappelle ce que le site "Avora vox" avait mentionné en février 2009.

Une monnaie locale pour la Guadeloupe?

Une monnaie locale complémentaire s'ajoutant à l'Euro pourrait aider au développement local et à la réduction des importations.

Il ne s'agit pas de créer une devise nationale concurrente à l'Euro mais une monnaie locale, monnaie complémentaire et non convertible, monnaie de consommation dite aussi monnaie fondante (car elle perd de la valeur contrairement à l'épargne). C'est le meilleur instrument, surtout dans une île, pour favoriser les échanges locaux, les circuits courts et réduire la dépendance des produits importés.

La crise pourrait se révéler une chance pour la Guadeloupe et ses handicaps devenir des atouts décisifs du fait qu'elle se trouve assez bien placée pour réunir les 3 instruments d'une production alternative relocalisée : revenu garanti, monnaies locales, coopératives de travailleurs autonomes. Bien que très insuffisant, le RSA généralisé pourrait servir de base à un véritable revenu garanti. Les avantages d'une monnaie locale, étant donné la situation, devraient pousser à une expérimentation rapide. Reste pour être viable et faire système, à construire des coopératives municipales comme instruments de valorisation des compétences et du développement humain. Sans doute le plus difficile mais qui ferait de la Guadeloupe l'avant-garde de l'altermondialisme et d'un nouveau système de production à l'ère de l'information de l'écologie et du développement humain!

http://www.agoravox.fr/actualites/economie/article/une-monnaie-locale-pour-la-52188

Très, très, très belle intiative du Lyannaj Kont Pwofitasyon. Il est temps de montrer à notre peuple que nous construisons une autre Guadeloupe!

SHAKA (Gwakafwika)
----------------
Gwadloup, i adan lèmond, i pa an Fwans!
REPONDRE
Agostino.
22 / 8 / 2012
construire
"Mais curieusement, LKP se dit en mouvement pour la « konstriksyon a péyi Gwadloup » rejoignant ainsi la dynamique de FKNG ! Fos pou Konstrui Nasyon Gwadloup : un signe ?"

Qu'y a-t-il de curieux dans la démarche du LKP? Je dirais plutôt, le LKP est en mouvement! Puisqu'il s'agit d'édifier, de construire, cela me paraît tout à fait normal (le mot semble à la mode), naturel... Tout rapprochement de points de vue, toute initiative qui valorise, inspire, participe à la prise de conscience que nous pouvons entreprendre, développer nos productions guadeloupéennes sont à saluer. Si ça se trouve dans quelques temps, le LKP s'associera aux FPAC? D'ailleurs, à propos de souveraineté, comment le FKNG la conçoit-elle? Est-ce au sens des orientations des FPAC en termes de partage des compétences entre l'Etat et la nouvelle collectivité préconisée pour ne prendre que c'est aspect-là? Est-ce que le LKP l'entend de cette oreille? Es yo adan menm larel'la? Ou quel sens le LKP donne t-il au mot "souveraineté". Alimentaire, économique, législative, politique... C'est un thème qui peut donner lieu à un débat sur une journée entière.
REPONDRE
Shaka Zulu
22 / 8 / 2012
Autres facteurs à prendre en compte
Quand on prépare la souveraineté d'un pays, l'un des facteurs que nous tous devrions prendre en compte également : ce sont les EVÈNEMENTS NATURELS (cyclone, tremblement de terre, éruption volcanique, glissement de terrain, tsunami etc...).
Quelles seront les mesures à prendre dans un pays préparant sa souveraineté dans ce domaine? Allons nous laisser l'Etat français tout faire à notre place?
Il faut nous responsabiliser à l'approche par exemple d'évènements cyclonique.
En cas de tremblement de terre violent ou d'éruption volcanique dans un pays enfin décolonisé, il faudra faire jouer la solidarité internationale. Mais avant d'attendre sur l'aide des autres, il faudrait déjà que le peuple guadeloupéen, que le pays Guadeloupe soient organisés afin de limiter la casse. Et tout ce travail doit se préparer en amont.

Oui quand on prépare la souveraineté, il faut disposer de sa souveraineté alimentaire mais également être organisé afin de limiter les dégâts en cas d'évènements naturels.

SHAKA (Gwakafwika)
-----------------
Gwadloup, i adan lèmond, i pa an Fwans!
REPONDRE
Shaka Zulu
23 / 8 / 2012
Un document à voir ou à revoir absolument
J'invite les CCNautes et surtout les militants et sympathisants du Lyannaj Kont Pwofitasyon à regarder ABSOLUMENT un document. Ce document est un film du journaliste français Patrick Benquet intitulé "Françafrique, la raison d'Etat" sorti en décembre 2010. Documentaire que moi même j'ai eu l'occasion de voir la semaine dernière sur la chaine LCP.
Les CCNautes pourront aussi voir ce documentaire sur le site de "Dailymotion" par exemple.

Ce documentaire est tout à fait en relation avec les combats que nous menons nous peuple de Guadeloupe avec le LKP. Par exemple, il y a eu la dernière intiative en date, la monnaie LKP le "Yal". Hé ben dans ce documentaire "Françafrique, la raison d'Etat", les CCNautes apprendront par exemple qu'un certain Maurice Robert avait été chargé par la France de "papa" De gaule de couler l'économie d'un pays nouvellement indépendant, la Guinée de Sékou Touré ; et ce en inondant le pays avec de la fausse monnaie. Pour quelle raison? Parce que la Guinée de Sékou Touré avait bien avant les autres colonies françaises d'Afrique pris son indépendance sans avoir eu le feu vert de la France. La Guinée qui avait décidé de faire bande à part avec la création de sa propre monnaie "le franc guinéen", contrairement aux autres à qui la France avait imposé le fameux "Franc CFA". La Guinée qui surtout avait décidé de s'allier aux pays communistes et les USA avaient chargé la France de jouer au gendarme en Afrique contre le bloc communiste. Alors pour faire tomber le gênant Sékou Touré, les services secrets français avaient donc décidé d'inonder la Guinée Conakry de faux billets de Franc guinéen!

La Françafrique que l'Etat français est bien capable d'importer en Guadeloupe, si nous ne sommes pas sur nos gardes!

SHAKA (Gwakafwika)
------------------
Gwadloup, i adan lèmond, i pa an Fwans!
REPONDRE
fouyaya
23 / 8 / 2012
POUVOIR POUVOIR QUE CA
monologues de monomoque y ya ka , FPAC LKP FPAC FKNG vous avez le quinte dans l'ordre , CHALUS veut mourir pour la GPE moi je propose
"mourir pour le Yuan" très instructif sur une strategie et des resultats trop de bla bla ceux qui font investissent on ne les entend pas on ne les voient pas clientelisme à tous les etages , un problème n'est jamais aborté par toutes ces personnes qui savent tout sur tout et qui produisent du prêt à penser en continue c'est celui de la famille antillaise et du vagabondage sexuel c'est de la dynamite on n'y touche pas . rendez vous dans 20 ans
REPONDRE
Shaka Zulu
24 / 8 / 2012
Pour l'Occident, il faut des marionnettes
Après que vous aurez visionné le documentaire "Françafrique, la raison d'Etat", vous comprendrez bien pourquoi l'Etat français et les capitalistes véreux ne peuvent pas apprécier un mouvement comme le Lyannaj Kont Pwofitasyon. Car avec le LKP, il est pratiquement impossible pour eux de diriger la Guadeloupe même à distance. Pour l'Occident, en particulier la France, il faut que vous soyez toujours sous leur contrôle. Cela a été bien leur travail et continue à l'être à travers le monde, non? Je prend l'exemple de la Côte d'Ivoire. L'ancien président Laurent Gbagbo fut jadis la marionnette des capitalistes français et de l'Etat français. Il a suffit que Gbagbo échappe à leur contrôle pour que la France décide de monter une opération militaire en Côte d'Ivoire afin de renverser Gbagbo et de mettre à sa place Alassane Ouattara. Ce dernier offrant plus de garantie pour la protection des intérêts français dans ce pays.
Je ne prend même pas l'exemple du Burkina Faso où Thomas Sankara voulant émanciper définitivement son pays a payé de son sang son "insolence". Le Burkina Faso sous Sankara aurait fait contagion à l'ensemble des pays d'Afrique francophone.
Oui, pour l'Occident, il faut que les autres soient sous leur contrôle. Cuba sous Battista était la chasse gardée de la mafia par exemple. Il est évident qu'en 2012, ce même Occident ne peut pas sentir des soldats tels que Fidel Castro, Hugo Chavez ou encore Rafael Correa le président équatorien.
Oui, pour l'Occident, en particulier la France, il faut des marionnettes. Des individus tels que Lurel, Gillot, Penchard et cie seraient de parfaites marionnettes dans une Guadeloupe semi-indépendante dirigée par Paris. Mais il est évident que des soldats issus du LKP ne seraient pas des marionnettes faciles!

Oui camarade Zandwo, la pleine souveraineté pour la Guadeloupe mais à condition de ne pas avoir à la tête du futur Etat guadeloupéen, des marionnettes!

SHAKA (Gwakafwika)
-----------------
Gwadloup, i adan lèmond, i pa an Fwans!
REPONDRE
fouyaya
24 / 8 / 2012
L AFRIQUE AUX AFRICAINS
je pense que nos amis africains vous attendent pour leur dire comment faire pour developper leurs pays pensez à prendre un billet retour si les kalachs sont de sortie
en fait dans vos propos il y des relents de colonialisme vis à vis de l'afrique pour votre mis à jour il faudrait aussi voir du coté de la chine à cuba ce n'est plus fidel qui est au pouvoir mais c'est son frère RAUL un histoire de famille quoi tout cela n'est très democratique, reveillez vous on est en 2012 SANKARA !!!!
l'enfer c'est les autres bonne nuit
REPONDRE
Shaka Zulu
27 / 8 / 2012
Africa's progress
Ne vous inquiétez pas fouyaya, les africains, nos ancêtres, savent parfaitement comment développer leur pays! Au moment où un pays comme la France cherche à faire à peine 0,5% de croissance, voilà un pays comme l'Ethiopie par exemple qui en 2012 est à 10,5%!!!

Ne vous inquiétez pas fouyaya, l'Afrique de 2012, n'est plus celle des années 60,70,80 et 90! La France elle même s' en est déjà rendu-compte depuis longtemps, elle ne se sert plus comme avant dans ce continent, d'où ses difficultés économiques actuelles!

SHAKA (Gwakafwika)
-----------------
Gwadloup, i adan lèmond, i pa an Fwans!
REPONDRE
Shaka Zulu
24 / 8 / 2012
Vu sur le quotidien Ouest-France
Selon Ouest-France du 07/08/12 : "Deux chercheurs angevins ont mis en avant le rôle de l'angiogénèse, formation de vaisseaux sanguins, dans le potentiel cancérigène des pesticides".

"Nous nous sommes basés sur une étude antillaise qui faisait le lien entre les pesticides organochlorés et un nombre élevé de cancer de la prostate" explique Sébastien Faure chercheur au CHU d'Anger.

Pour plus d'infos, rendez-vous sur :

http://www.ouest-france.fr/actu/actuLocale_-cancer-et-pesticides-une-decouverte-angevine

Une découverte angevine? Non, je dirais plutôt une confirmation angevine!

SHAKA (Gwakafwika)
------------------
Gwadloup, i adan lèmond, i pa an Fwans!
REPONDRE
ArYbLaK97.1
24 / 8 / 2012
La structure et les fondements de l'économie française ne peuvent pas permettre à la France de se séparer de la gestion interne de ses colonies. Quel que soit le pouvoir en place en France, qu'il soit de gauche, de droite avec toutes leurs ramifications que vous pouvez imaginer, ce sera toujours la même politique d'exploitation.

La mise en œuvre de cette politique nécessite la présence de présidents manipulables, soumis et pantins à la solde de la France qui obtiendront en contrepartie, la protection militaire et tout le reste contre des peuples démunis et affamés. N'oublions pas que pendant la colonisation, nos territoires étaient appelés "COLONIE D'EXPLOITATION" à la différence de l'Afrique blanche, notamment l'Algérie qui était désignée sous le vocable de "COLONIE DE PEUPLEMENT". Aujourd'hui encore les intérêts demeurent les mêmes. Ces intérêts consistent à préserver, quel que soit le parti au pouvoir en France, l'avenir des générations futures dans l'hexagone.

Et le Général DE GAULLE confirmait cette attitude par la célèbre déclaration: "Les pays n'ont pas d'amis, ils n'ont que des intérêts".

Cela étant claire, il nous appartient dès maintenant, à nous Africains - Gwadloupéyen, de prendre nos responsabilités pour mettre hors d'état de nuire tous ceux qui, parmi nous se positionnent comme des pions au service de la France ou des Occidentaux en général, au détriment de nos intérêts. Personne ne mènera ce combat à notre place. Là se trouve le chemin, l'unique chemin qui nous permettra d'avoir un destin, un destin qui est le nôtre, un destin qui nous fait entrer dans le concert des nations libres, dignes et respectables. Si ce combat n'est pas mené maintenant, nous réserverons des lendemains sombres et hypothéqués à nos progénitures et aux générations qui nous suivront. Nous auront manqué à nos devoirs de façon préméditée lâche et irresponsable.
REPONDRE
KevinD
26 / 8 / 2012
Pawol pou ri
Les indépendantistes me font toujours bien rire. Après avoir inventé un drapeau, ils inventent une monnaie. Mais tout ça, sans jamais demander au peuple son avis. C'est ça leur problème. Faire des plans sur la comète, sans jamais s'inquiéter de savoir ce que veulent la majorité des guadeloupéens.

Résultat : échec depuis 60 ans du mouvement indépendantiste.
REPONDRE
Shaka Zulu
27 / 8 / 2012
A mon avis
Il y a dans ce bas-monde, des pays qui n'ont pas encore gagné leur souveraineté mais qui pourtant ont leur propre drapeau et leur monnaie locale. Pour le moment, la Guadeloupe n'étant pas encore souveraine peut tout à fait avoir sa monnaie locale. Une monnaie qui n'aurait donc pas pour but de remplacer l'euro mais d'être utile pour le marché intérieur guadeloupéen.

Quand à cette histoire d'échec du mouvement indépendantiste, cela me fait bien rigoler car j'ai l'intime conviction que des politiciens qui ne voulaient pas entendre parler d'indépendance et même d'autonomie seront les premiers à prendre le pouvoir lorsque la Guadeloupe deviendra un Etat associé. Il y des signes qui ne trompent pas. Vous avez le président de région Martinique qui joue au chef d'Etat à Antigue lors de la cession inaugurale de l'OECS. Vous avez surtout Victorin Lurel qui joue lui au chef d'Etat à Saint-Domingue lors de l'investiture de Danilo Medina président de la république du pays. Donc je crois que ces gens-là se prépare à être des futurs chefs d'Etat ou de gouvernement car comme je l'ai affirmé l'autre jour, des anti-indépendantistes à la tête de pays indépendants ou semi-indépendants, cela ne me surprendrait pas. Par conséquent, je crois que ce sont justement des anti-indépendantistes qui récolteront tous les fruits qu'ont menés les indépendantistes depuis les années 1960.
Certains qui critiquent le mouvement indépendantiste devraient être
plus au fait de la géopolitique mondiale.

SHAKA (Gwakafwika)
-----------------
Gwadloup, i adan lèmond, i pa an Fwans!
REPONDRE
Connectez-vous pour commenter !
REACTIONS AUTRES ARTICLES

© CARIB 4 MEDIAS - Tous droits réservés - ©CARIB CREOLE NEWS, Toute l'actualité de la Guadeloupe et des nations créoles