Breaking News

Bannière COVID19
Danik I. Zandwonis

Danik I. Zandwonis

Directeur de rédaction de CCN et fondateur du site.

@ : danik@mediacreole.com

Le second tour des municipales est malgré tout un évènement politique, puisqu’en dépit d’une forte abstention post-covid, une douzaine de nouveaux maires sont désormais installés au pouvoir. Après le séisme provoqué par le vote imbécile de Maxette Pirbakas, au parlement européen, la Guadeloupe électorale est déjà passée à autre chose.

Si Myriam Chollet, directrice du GIP Raspeg était une Afro Américaine, depuis deux semaines au moins, on l’entendrait crier : I cant Breathe/an ka toufé.. Car la pression exercée sur elle par la DG de l’ARS peut être intellectuellement comparée à celle des flics blancs de Minneapolis sur George Floyd. Ce dernier a tenu 8mn45 : é i monté an filao !

Pointe-à-Pitre. Jeudi 11 juin 2020. CCN. Aussi bien à Basse-Terre la Capitale, qu’à Pointe-à-Pitre, le second tour des municipales, sera l’occasion de rudes combats politiques, résultant d’unions de circonstances. Ainsi un peu avant le 1er tour, à la surprise générale, Claude Barfleur (MGP) qui avait été un très sévère et régulier opposant à Jacques Bangou (PPDG) et maire démissionnaire, a subitement décidé de rejoindre ce dernier. Selon nos informations avant de prendre cette décision « historique » à tous le sens du terme, Barfleur (CB) avait tenté mais sans succès, de trouver un accord avec Harry Durimel (Oxygène 2020) voire même avec Tanya Galvani (Doubout pou L@pwent). Ses rapprochements ont tous échoué, car semble-t-il - les « prétentions » - de CB étaient démesurées…

D’un autre côté, sans doute pour des raisons évidentes de leadership, au 1er tour la liste Tanya Galvani (ADPL) Georges Bredent, a fait son cavalier seul et n’a pu trouver l’accord nécessaire pour s’unir pour le changement avant le 15 mars.

Au soir du 1er tour, les urnes ont parlé. La liste Bangou/Barfleur est arrivée en tête et a recueilli 30, 58% des suffrages (1307 voix) devançant celle de Harry Durimel 20,50% (876 voix) et la liste Galvani 16,14% (690 voix). Loïc Martol candidat inattendu réussissait à rallier 15,14% (647 voix) mieux que Marie Eugène Trobo Thomasseau avec 10,60% (453 voix) et même Marcel Sigiscar 7,04 % (301 voix). Le taux de participation n’étant pour le 1er tour, que de 50,96% tous les candidats en lice peuvent croire avoir une réserve de voix. Mais quand on totalise les voix opposées à la Liste Bangou, on s’aperçoit que cela représente tout de même près de 3000 suffrages.

« Le grand regroupement de l’opposition pointoise du second tour » n’a pas eu lieu. Tout de même Durimel et Galvani ont rassemblé leur énergie avec le désir de l’emporter.

Même scénario pour Trobo et Martol.

La bataille pour la mairie de Pointe-à-Pitre se disputera en mode triangulaire. Cela peut-il comme on le croit favoriser l’ex-maire sortant ? Ou alors, si au contraire l’électorat pointois décidait de changer de « braquet » en tirant un trait définitif sur le Bangouisme ? 

Pour tenter d’en savoir d’avantage CCN a choisi de donner la parole aux deux listes qui de notre point de vue peuvent prétendre à la victoire finale. Les leaders de ces 2 groupes en répondant à nos questions ont tous voulu être convaincants : ont-ils vraiment réussi ? Réponse dimanche 28 juin vers 21 : 00.

Basse-Terre-Capitale. Samedi 6 juin 2020. CCN Exclusif. En écoutant les propos de JBL lors de cet interview - CCN - on a vraiment envie dire qu’il y a encore de l’espoir dans notre classe politique. La présidente du CG a en effet passé en revue et cela sans concession aucune, la Guadeloupe du dé-confinement. Il faut donc lire d’urgence ce qui s’apparente à une vraie contribution au débat politique du Péyi Gwadloup ! Répondè réponn !

Basse-Terre. Capitale. Lundi 2 juin 2020. Dans le long communiqué qui circule sur les réseaux. Le maire actuel de Basse Terre, Marie Luce Penchard, (MLP) résume la bataille du second tour des municipales par cette phrase : « Ceux qui au 1er tour se déchiraient les voilà subitement ensemble avec comme seul programme, un slogan : Tout sauf Penchard ». Car André Atallah (PS) son opposant sorti en tête avec quelques dizaines de voix au 1er tour a réussi, l’impossible et l’incroyable exploit politique en rassemblant sur sa liste : Brigitte Rodes (gauche sans étiquette) et surtout Sonia Pétro (LR) connue en Guadeloupe comme l’ultime passionaria de la vielle Droite sarkozienne. C’est donc un vrai face à face voire même un terrible duel qui opposera MLP à André Atallah (AA) : Qui peut gagner ? Qui va gagner ?

Toute l'actu de la Guadeloupe et des Caraïbes.

Articles Populaires