Breaking News

Le Pen / Macron awa ! : Gwadexit !

03 Mai 2017
1512 fois

Depuis le 1er tour, et le vote pour Le Pen, nos politiques ont fait l’impasse sur l’analyse des résultats : RAS ? Voilà qu’un appel signé par plus d’une vingtaine de nos chers élus : appel à un meeting contre le racisme… et donc à voter Macron. Ceux qui n'ont pas a signés sont-ils pro Le Pen? Je suis persuadé que nos chers élus ne sont ni bêtes ni naïfs. Ils savent comme vous et moi que l’élection du prochain président français pas d’avantage que les précédents Mitterrand, Chirac, Sarkozy, Hollande, n’est pas la panacée aux problèmes récurrents de notre pays. Nos élus sont, je ne doute pas d’une grande lucidité, ils ont déjà tout vu tout vu, toit essayé, rien ne marche : Plus 40 % de notre peuple est  au chômage, les jeunes de moins 25 ans ils sont 56%. D’une manière générale mais inacceptable, nos jeunes mêmes diplômés sont à la rue

Plus simple, à résoudre la question de l’eau est toujours insoluble ; les déchets sont mal… traités, La filière canne est à vau l’eau. La violence l’insécurité. Les maladies cardio vasculaires, le diabète, progressent. Bref rien ne va. Nos chers élus, ont donc réussi à faire une liste commune non pas pour la Guadeloupe mais pour… soutenir Macron le nouveau papa blanfwans, qui pourrait s’il est élu mettre le pays en ordre de marche. On  rêve encore. L’an dernier en Février 2016, je me demandais s’il ne fallait pas plutôt penser a sortir la Guadeloupe du système franco européen, c’est cet édito à peine remixé que je re sors. Triste constat : ce que j’ai écrit il y a un an est toujours d’actu ( mercredi 3 mai 2017) 


En 2014 de par notre statut de dernière colonie francaise, les guadeloupéens « participent » ( le mot n’est il pas trop fort ?) aux élections européennes. Les résultats obtenus feront le désespoir de la classe politique et des francais : plus de 82% des électeurs guadeloupéens ont boudé les urnes de ce vote européen. Et pourtant les partisans de l’indépendance de la Guadeloupe, qui sont aussi anti européens, n’ont même pas eu à faire campagne pour l’abstention .

Le peuple Guadeloupéen dans sa majorité semblait déjà avoir compris qu’il n’est et ne sera jamais européen, quoi qu’on lui dise.  

Ce refus très majoritaire des guadeloupéens de participer à des élections européennes, pouvait-il être compris à posteriori comme un désir inavoué d’un Gwada Exit, c’est à dire une volonté de sortir de l’Europe ? 

il serait excessif voire simpliste, même d’un point nationaliste de conclure que l’abstention massive des guadeloupéens aux élections européennes puisse être considéré explicitement comme un Gwadexit.

Mais il serait tout aussi erroné de ne pas tenir compte de cette réelle désaffection à l’endroit de l’Europe.

A un moindre degré les élections présidentielles francaises ne sont pas non plus celles qui mobilisent le plus l’électorat guadeloupéen. Au second tour de l’élection présidentielle francaise, de 2002 l’abstention atteint les 61%. ( en 2017, au 1er tour il est de 60%)

En 2004, Victorin Lurel prend le pouvoir à la Région, le logiciel change. Lurel réussit à inverser à deux reprises la tendance en (re)mobilisant en 2007 et 2012 l’électorat guadeloupéen.

Les stats de l’abstention s’inversent, totalement. La participation des guadeloupéens, aux présidentielles françaises dépasse les 60%. On peut alors penser que la Guadeloupe a basculé dans le « socialisme « en mode Lurel-Hollande. 

Mais la réalité est toute autre. Car en fin 2012, Lurel, est déjà en fin de parcours, mais il ne le sait pas encore, car dés octobre 2012, on s’aperçoit que sa côte de confiance de s’effrite (sondage Qualistat). En l’espace d’un an, il a perdu 9 points ( 24% à 18%). Celle d’Ary Chalus ne cesse de croitre. A l’époque  personne dans le camp des lurélistes ne semble s’en préoccuper. 3 ans après, en décembre 2015, le glas final de Lurel a sonné. Le vote en faveur de Chalus est il déjà le signe avant coureur d’un Gwadexit ?

Chalus, et son team sont-ils en mesure, en 2017 à l’occasion de prochaines présidentielles francaises de faire mieux que Lurel ?  

Rien ne le laisse augurer. D’abord Chalus n’a jamais été un socialiste, sa trajectoire politique, n’est pas non plus celle d’un homme de gauche stricto sensu. Il serait étonnant de voir Chalus, Lurel, Gillot, Losbar Penchard et Serva dans le même attelage battant la campagne pour faire réélire Hollande. Pour qui Chalus va t il rouler ?

Chalus rappelons le, arrive à la présidence de la Région au moment où l’état francais réduit drastiquement ses dépenses .

Au moment ou le code du travail est revu et corrigé et mis à la botte du grand patronat.

Chalus est au pouvoir quand le Medef Guadeloupe se montre le  plus « critique » à l’égard de la politique économique de l’état francais actuel  et va jusqu'à faire « un projet de développement « pour les dernières colonies ! Le Medef dans son projet souligne qu’il faut « lever les attitudes de type coloniales des administrations européennes »... oui oui, vous avez bien lu c’est le Medef qui a écrit ça .

Dans ce document d’une centaine de pages, que CCN a lu, au fil des « propositions » l’organisation patronale française,  en matière économique, semble vouloir aller beaucoup plus loin que le programme économique des Serva/Chalus et concerne tout autant La Martinique de Maire Jeanne, que la Guyane de Rodolphe

En fait, si Gwadexit, il y a  il serait  dicté  par le Medef.  Faut -il enfin signaler que le Medef  est totalement muet sur  l’intégration de nos pays dans la Caricom ? rien  non plus sur l’AEC. 

Évaluer cet élément
(1 Vote)
Danik I. Zandwonis

Directeur de rédaction de CCN et fondateur du site.

@ : danik@mediacreole.com

Connectez-vous pour commenter

Toute l'actu de la Guadeloupe et des Caraïbes.

Articles Populaires