Réunion. 3 ans ferme pour agression sexuelle sur mineures

17 Mar 2017
239 fois

Plaine-des-Palmistes. Vendredi 17 mars 2017. Clicanoo/CCN. Le tribunal de Saint-Pierre jugeait hier Jean-Marc T., âgé d'une quarantaine d'années, pour des faits d'atteintes sexuelles sur deux mineures. Deux jeunes victimes qui accusent face un homme qui nie tout en bloc. Paroles contre paroles pour déboucher sur une intime conviction du tribunal.

Les faits remontent à décembre 2011. Une jeune fille, âgée alors de 16 ans, attend son bus sous la pluie. Une voiture s'arrête avec à son bord Jean-Marc T. qui propose un parapluie à la jeune fille et lui glisse son numéro de téléphone, par la même occasion.

Dès lors et bizarrement, un contact se noue entre la famille de la jeune fille et l'homme. La famille ramène le parapluie prêté et sympathise avec l'homme. Après de nombreux échanges de sms et l'accord des parents, la jeune fille passe quelques jours de vacances à la Plaine-des-Palmistes, chez Jean-Marc T., son jeune fils et sa colocataire. C'est là que ce dernier va commencer et multiplier ses attouchements sexuels, sur la jeune fille.

Quelques mois plus tard, c'est la jeune sœur du même âge qui est invitée, à son tour, chez l'homme et qui subit les mêmes attouchements.

D'abord murées dans un silence post-traumatique, les 2 sœurs finissent par parler à leur entourage et à leurs parents, de ces faits et déposent plainte en novembre 2012.

Un bon samaritain... récidiviste

À l'audience d'hier, ce sont deux théories antagonistes qui s'affrontent. Celle des sœurs qui racontent en détail leur calvaire, appuyé par des examens psychologiques décrivant des jeunes filles traumatisées, envahies par un sentiment de culpabilité et de souffrances quotidiennes. Les témoignages des amis des deux sœurs corroborent et viennent accréditer la thèse de l'agression.

De l'autre, un homme mûr, se présentant comme un bon samaritain, et niant une à une toutes ces accusations. Mais décrit par des psychologues, comme ayant un profil égocentré et solitaire, enclin à des pulsions passagères. Et surtout récidiviste, car déjà condamné à 3 ans de prison, en décembre 2007, pour des faits identiques sur une mineure de moins de 15 ans.

Face à cet antagonisme, mais également au vu de l'ensemble des éléments récoltés lors de l'instruction, le tribunal a tranché et condamné Jean-Marc T. a 3 ans de prison ferme, avec une inscription sur le fichier des auteurs d'infractions sexuelles. Il devra également s'acquitter d'une indemnité provisionnelle de 4 000 euros, pour chacune de ses victimes, en attendant le procès civil pour déterminer des dommages et intérêts définitifs, à allouer aux 2 victimes.

Frédéric Sellier

Évaluer cet élément
(0 Votes)
CCN

Webzine cari-guadeloupéen créé en 2008. Notre premier objectif est d'établir par ce biais un véritable lien entre les caribéens, qu'ils soient francophones, créolophones, anglophones, hispanophones. L'information est donc pour CCN une matière première d'importance capitale.

Site internet : www.caraibcreolenews.com
Connectez-vous pour commenter

Toute l'actu de la Guadeloupe et des Caraïbes.

Articles Populaires

Memorial ACTe before opening !