Breaking News

Bannière ZCL Diner d'idées n°1

Réunion. Fabien Dijoux : L’amendement Virapoullé face aux puissances indépendantistes

31 Aoû 2018
1005 fois

Saint-Denis. Vendredi 31 aout 2018. CCN. L’amendement Virapoullé, c’est l’alinéa 5 de l’article 73 de la Constitution française. Il concerne directement La Réunion. Il empêche que les élus réunionnais puissent adapter les lois françaises à leur guise. Cet amendement a été introduit en 2003 pour faire barrage au développement de l’indépendantisme à La Réunion. Il garantit la stabilité institutionnelle et législative dans notre île, ce qui favorise les investissements à La Réunion plutôt que dans les autres départements d’outre-mer.

Emmanuel Macron et son gouvernement préparent une réforme de la Constitution française. Ils prévoient notamment de supprimer l’amendement Virapoullé si les élus de La Réunion en manifestent le souhait. Or pour l’instant la majorité des députés de La Réunion ont exprimé leur volonté de voir cet amendement supprimé.

 L’heure est donc grave pour La Réunion. Il est nécessaire que le dernier député, celui de la 7ème circonscription, défende l’amendement Virapoullé. Cette élection est le dernier espoir pour toute La Réunion, pas seulement pour les électeurs de la 7ème circonscription, afin que notre île évite de faire ce pas décisif et catastrophique vers une indépendance factice dans le cadre de l’Europe.

Certains élus réunionnais veulent faire croire que cet amendement empêche d’adapter les lois françaises aux spécificités de La Réunion. Naturellement, c’est faux : si ces députés jouaient pleinement leur rôle, ils feraient des propositions d’amendements afin que les lois françaises tiennent compte des spécificités locales, comme c’est le cas par exemple dans le domaine de la construction.

Les puissances indépendantistes sont encore bien présentes à La Réunion mais avancent masquées et sont relayées par des meneurs d’opinion.

L’objectif indépendantiste a changé de nature en ralliant désormais des européistes qui veulent, comme en Catalogne ou en Corse, une « indépendance dans le cadre de l’Union européenne ». C’est une posture naïve ou collaborationniste puisque le cadre dictatorial de l’Union européenne repose sur l’asservissement et ne permet aucune indépendance.

Ladite « Union » est outrageusement présentée comme généreuse et salvatrice. On fait croire aux Réunionnaises et aux Réunionnais que La Réunion pourrait bien se passer de l’État français, et que sa protection serait assurée par la tutelle de Bruxelles.

Évaluer cet élément
(1 Vote)
CCN

Webzine cari-guadeloupéen créé en 2008. Notre premier objectif est d'établir par ce biais un véritable lien entre les caribéens, qu'ils soient francophones, créolophones, anglophones, hispanophones. L'information est donc pour CCN une matière première d'importance capitale.

Site internet : www.caraibcreolenews.com

Toute l'actu de la Guadeloupe et des Caraïbes.

Articles Populaires