Réunion. SPEG dans le rouge

13 Juil 2017
179 fois

Saint-Denis. Jeudi 13 juillet 2017. Clicanoo/CCN. Dans la longue liste des entreprises de gardiennage passées devant le tribunal de commerce ces derniers mois, il faut désormais rajouter SPEG (société privée de l'Est gardiennage). Avec 103 salariés au compteur, SPEG a été placée en redressement judiciaire le 3 mai dernier sur demande de son dirigeant Jean-Éric Gravelle.

Hier, la société venait pour un point d'étape dans la procédure : les juges ont validé la poursuite d'activité et renvoyé le dossier au 6 septembre.

Comme toutes ses concurrentes fragilisées avant elle, l'entreprise, basée à Sainte-Clotilde et fondée en 2007, fait face à des prix trop bas. "C'est une énième société qui subit le courroux des donneurs d'ordre qui imposent des prix très bas", commente une des parties au dossier. Résultat, SPEG cumule aujourd'hui un passif estimé entre 1 et 2 millions d'euros. C'est la seconde fois que l'entreprise se retrouve dans une telle situation : lors du premier redressement judiciaire, le plan de continuation avait pu être remboursé en 6 ans au lieu des 8 prévus initialement.

"C'est un milieu extrêmement concurrentiel. Une heure de gardiennage nous coûte entre 20 et 21 euros. Or, les prix sont fixés actuellement entre 18 et 19 euros. Nous avons dû procéder à une révision de prix auprès de nos clients vu la situation que nous traversons. Nous travaillons notamment avec le Département, la Région et la mairie de Saint-Denis. L'autre souci, en plus des prix cassés, ce sont les retards de paiement des collectivités", indique Jean-Éric Gravelle à la tête de l'entreprise depuis 2013. "Comme nos dettes auprès de la Sécurité sociale ne cessaient d'augmenter, j'ai préféré demander l'ouverture d'un redressement judiciaire."

Le dirigeant prévoit de diminuer les effectifs en ne reconduisant pas les CDD pour atteindre 80 salariés. "Nous allons aussi diminuer le salaire des cadres. Nous allons prendre toutes les dispositions pour sauver la société", assure Jean-Éric Gravelle.

Évaluer cet élément
(0 Votes)
CCN

Webzine cari-guadeloupéen créé en 2008. Notre premier objectif est d'établir par ce biais un véritable lien entre les caribéens, qu'ils soient francophones, créolophones, anglophones, hispanophones. L'information est donc pour CCN une matière première d'importance capitale.

Site internet : www.caraibcreolenews.com
Connectez-vous pour commenter

Toute l'actu de la Guadeloupe et des Caraïbes.

Articles Populaires

Memorial ACTe before opening !