Guadeloupe. Santé . Pierre Thépot au chevet d’un CHU très malade

07 Jui 2017
427 fois
Pierre Thépot, directeur général du CHU de Pointe-à-Pitre Pierre Thépot, directeur général du CHU de Pointe-à-Pitre Alexandra Giraud

Pointe-à-Pitre. CHU. Mercredi 7 juin  2017. CCN. L’ancien directeur de l’hôpital de Moulins-Yzeure, dans l’Allier, a été officiellement nommé le 8 mai dernier directeur général du CHU de Pointe-à-Pitre. L’homme de 57 ans, sur place depuis quelques semaines, a organisé un point presse immédiatement après l’Assemblée Générale du personnel, pour présenter ses missions et ses ambitions.


By Alexandra Giraud

« Je suis un homme de terrain », insiste à plusieurs reprises Pierre Thépot lors de la conférence de presse qu’il donne lundi dernier, dans les locaux du CHU. Ce papa de 4 grands enfants restés en métropole compte « travailler avec les instances représentatives du travail », pour « les emmener tous dans l’hôpital d’aujourd’hui » : son hôpital. 

 

Flashback

En mars dernier, un protocole de fin de conflit est signé entre deux parties : le syndicat UTS UGTG et le directeur général par intérim, Alain Philibert, alors remplaçant de Jean-Claude Pozzo Diborgo, parti pour maladie. Ce protocole intervient après un mois de conflit social. En cause : des ruptures d’approvisionnement, des problèmes de gestion à la direction des ressources humaines et un déficit de 62 millions d’euros. Résultat : une perte de confiance du personnel mais aussi des patients envers l’équipe directionnelle.

 

Depuis, l’hôpital a mené un plan de retour aux équilibres financiers, et 21 millions d’euros ont été injectés. Les mensualisations dont bénéficie le CHU aident également au maintien d’un équilibre, qui reste malgré tout fragile.

Le nouveau directeur général du CHU respectera-t-il les dispositions du protocole de fin de conflit ? En tout cas, il se dit « attaché à ce qui a été signé », et compte « tenir ces engagements ». « La santé des patients ne peut en aucun cas être prise en otage par tel ou tel fournisseur », ponctue-t-il.

 Trois facteurs d’espoir guident la ligne de conduite du directeur fraichement arrivé sur une île qu’il caractérise comme « merveilleuse et accueillante » aujourd’hui : le personnel du CHU, qui en « constitue les forces vives », l’appui de l’Etat et le lancement du Nouvel Hôpital. 

 

Le « Nouvel Hôpital »

Un investissement de 580 millions d’euros pour un hôpital nouvelle génération, qui devrait voir le jour d’ici 4 ou 5 ans, selon Pierre Thépot. Les conditions de travail seront « nettement améliorées pour des soins mieux adaptés aux besoins du territoire »

 

 

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Connectez-vous pour commenter

Toute l'actu de la Guadeloupe et des Caraïbes.

Articles Populaires

Memorial ACTe before opening !