Guadeloupe. Magouilles et scandales politico-financiers : Edouardgate, Lucettegate, Joélgate, Fillongate, comment peut-on encore être de Droite ?

03 Fév 2017
1040 fois

Basse-Terre, Capitale. Vendredi 3 février 2017. CCN. La semaine dernière à la surprise générale alors qu’un vent mauvais soufflait déjà très fortement sur les Fillon, les revenants de la Droite –Gwadada auparavant ex-Juppeistes, donnaient une conférence de presse et annonçaient publiquement un ralliement à la fois très  tardif, et très opportuniste à François Fillon. Mais cette Droite qui  se dit « Guadeloupéenne », qui est elle vraiment ? Quelles sont ses valeurs ? Est-elle sur le plan de la morale et de l’éthique différente de ses « parrains » franco-français ? En jetant rapide coup d’œil  rétrospectif sur l’histoire de cette Droite assimilationniste et pro francaise de feu Maurice Satineau à Joël Beaugendre, en passant José Moustache, Edouard Chammougon, Henri Beaujean ou LMC on s’aperçoit que la majorité des parlementaires de cette Droite –Gwadada a toujours été  comme en France mêlée de près ou de loin à des magouilles et autres scandales politico financiers. Faut-il penser que ceux qui se réclament du « libéralisme » en Guadeloupe et en France font de la politique uniquement pour s’en mettre plein les poches ? Qui peut assurer du contraire ?


Alors que la Droite Gwadada  du sud Basse-Terre, tentait à la veille des législatives de se redonner un nouveau souffle, Pendant ce temps, à Paris, les médias français continuant leur investigation ajoutent chaque jour une pièce au déjà lourd dossier du fillongate

Pendant ce temps Sonia Pétro, désignée  en France par Les Républicains (LR) comme  candidate de la 4é circonscription, se trouvait elle à Paris, pour assister au meeting de Fillon. Mais on l’ a bien compris il s’agissait surtout pour Marie Luce Penchard, Aramis  Arbaud, Adémar etc…, de  faire barrage  à  cette candidature  décidée  comme au bon temps du RPR depuis Paris par les Républicains. Mais tout cela n’aura pas  servi à grand chose.

Ce renouveau  de  la Droite Gwadada, est   l’une des conséquences  de  la victoire d’Ary Chalus  en décembre 2015. Le député maire de Baie Mahault,  en  envoyant  Victorin Lurel dans les cordes, a occasionné   objectivement    une redistribution des cartes sur l’échiquier politique 

.La campagne des régionales de  2014/2015, a   sonné la glas de cette  sorte »union delà gauche «  qui rassemblait,  jusqu’en 2012 le PPDG de Bangou, la fédération  PS  francais de Lurel, le GUSR de Losbar-Larifla.

L’arrivée d Chalus a la tète d’une majorité  pour le moins hétéroclite politiquement  a donc redonné un  peu  champ et d'espoirs  à une Droite Gwadada qui vivotait dans un marigot depuis  la défaite de LMC en 2004.

 On se souvient  que L’ancien président  de   Région  étant  devenu l’homme  fort  de sa « région » pouvait faire autour de lui ,  la pluie et le beau  temps    il  en  a été ainsi   jusqu’en  novembre 2O15.

C’est a peu de choses  près   un  parcours similaire d’Ary Chalus  a effectué. .   En l’espace d’une an, sondage Qualistat à l’appui, Chalus   est   devenu  le  mètamannyok  actuel sur l'échiquier Sauf que Chalus , n’est ni un homme  d'appareil  ni un homme de  parti . Le patron actuel de la Région, a toujours été un excellent surfeur des vagues politiques. Même si aujourd’hui il est très proche du GUSR,  au point d’en inspirer la ligne, on le voit mal présidant ce parti

Pas  étonnant  d’ailleurs qu’aujourd’hui Chalus se soit rapproché de Macron,. Les deux hommes ont en commun  le   refus toute attache idéologique aux partis  traditionnels.

La droite Gwadada  particulièrement dans le sud Basse Terre, où elle a  conservé quelques bastions épars (Basse Terre, Vx habitants,  Gourbeyre. Cacpesterre  BE ) a donc voulu profiter  de  deux  opportunités: la dynamique Chalus et de  la montée en puissance en France de Fillon à l'occasion de s primaires de la Droite française.

Si pour Chalus, la dynamique est pour l’instant confirmée, coté  Fillon, l’histoire  s’ est compliquée depuis quelques semaines avec le  fillongate.

Sur le terrain, L. Bernier et  S. Petro, les représentants officiels de la Droite -LR- made in Paris ne sont pas mieux lotis, car après avoir soutenu Sarkozy, ils avaient du rallier la mort dans l'âme, le camp de Fillon ; Or la Droite Gwadada, qui elle avait joué  la carte Juppé a du après les primaires n'ayant pas d’autre choix, se rallier elle aussi à Fillon.

Mais Le Fillon Pénélopegate remet tout le monde à la case départ, car plus personne n'est sur de rien.  

2 ’hypothèses :

 a/ Maintien  de Fillon à la présidentielle, il se fait battre par Le Pen ou Macron. li ne peut y avoir de miracles. les francais sont traumatisés par ce qu’ils sont appris, du Fillon le catho  donneur de  leçon s  de rigueur etc…

hypothèse plan b/ sa famille politique l’oblige a lâcher prise, à moins de 3 mois de l’échéance, Juppé si c’est lui, Xavier Bertrand,  François Barouin,  ou Laurent Waquier partent avec un lourd handicap:  sans programme précis,  `de plus u au sein de la Droite francaise le chiraj s’accentue ..

Après ces présidentielles, la Droite sortira t en  si mauvais état, que  nos aspirants députés  de Droite Gwadada ou de  la Droite LR made in Paris, ont très peu de chances d’être  gagnants
 Comment Arbau, Sonia Petro, ou Bernier   peuvent ils valablement faire campagne  en se réclamant d’un homme politique qui a été pris la main dans  le sac ? et voilà les  électeurs se rappelant des affaires s Chammougon, Beaugendre, LMC  etc..

 Donc nos aspirants députés français devront une fois  d e plus  faire un grand écart    Ils se ranger derrière le nouvel arrivant de la Droite si ce n’est pas  Fillon. … On l’a compris la droite des magouilles, du fric et des emplois fictifs, des factures  bidons d’enrobés est  à la rue. Quand elle n'est pas en prison.

Mais Ary Chalus, qui a eu le nez fin,  il n’a pas suivi ML Penchard, il est Macron,. On oeut même l’imaginer ministre demain si  …

» En

Évaluer cet élément
(2 Votes)
CCN

Webzine cari-guadeloupéen créé en 2008. Notre premier objectif est d'établir par ce biais un véritable lien entre les caribéens, qu'ils soient francophones, créolophones, anglophones, hispanophones. L'information est donc pour CCN une matière première d'importance capitale.

Site internet : www.caraibcreolenews.com
Connectez-vous pour commenter

Toute l'actu de la Guadeloupe et des Caraïbes.

Articles Populaires

Memorial ACTe before opening !