Breaking News

Bannière RETE A KAZ A-W

Guadeloupe. Cinéma. All inclusive : Un film français lourdement financé par la Région mais qui insulte la Guadeloupe

26 Jan 2019
23790 fois

Pointe à Pitre. Vendredi 25 janvier 2019. CCN. Au moment du tournage de ce film qui caricature la Guadeloupe, toute la presse en avait parlé ( sauf CCN ! ) et salué ce qui était considéré comme un « Big évènement ». La Région de son côté avait publié un communiqué de presse (CP) - avec ce titre : « Les Iles da Guadeloupe, Terres de Tournages La Région Guadeloupe partenaire officiel du long-métrage de Fabien Onteniente, « All Inclusive ». Plus loin dans ce même CP il était dit : « Animée par la volonté de consolider l’économie générée par les activités de tournages en Guadeloupe, avec leurs bonnes conséquences sur l’emploi et le tourisme, la Région Guadeloupe conforte son fonds d’aide à la production audiovisuelle, permettant ainsi aux sociétés de production de réaliser leurs films en Guadeloupe, avec nos compétences locales et nos décors. Depuis 6 semaines, la Région Guadeloupe accompagne la société Marvelous Production dans la réalisation du long-métrage « All Inclusive » (…). Le Président de Région Ary Chalus, remercie les communes qui ont accueilli et accueilleront ces intenses journées de tournage, sous le regard résolument impliqué de Georges Brédent, Président de la commission culture ». Effectivement le regard de G. Brédent a dû être drôlement impliqué, quand on juge du résultat !!! Pour autant ce tournage, nous dira-t-on aura permis à quelques techniciens et autres figurants de gagner quelques euros. Au fond qu’importe que le chat soit noir ou gris pourvu qu’il attrape des souris, c’est sans doute cela la morale de cette histoire.

Jeudi soir, au Cinéstar des Abymes, public, institutionnels et artistes, étaient impatients de découvrir le dernier bébé du réalisateur français Fabien Onteniente, plus connu pour la réalisation du film « camping ». Avec en distribution : Franck Dubosc, François Xavier Demaison, Josiane Balasko, Thierry Lhermitte, Victor Belmondo, Yvick Letexier alias Mister V.

Cette comédie qui parodie les clubs de vacances, raconte l’histoire de Jean-Paul Cisse (Franck Dubosc), qui part en vacances en Guadeloupe et qui va rencontrer à l’aéroport de Paris Michel Goubert (François Xavier Demaison) qui devait partir en lune de miel avec sa fiancée. L’histoire tourne autour de leur séjour dans un hôtel All inclusive en Guadeloupe

Nous avons donc eu l’honneur de voir ce long métrage de 1h50 et une fois sorti de la salle nous étions comme tous les guadeloupéens, conscients du mal qui venait d’être fait à notre pays : estomaqué.

Bien sûr nous avons eu un certain plaisir à revoir des acteurs français tels que Josiane Balasko ou Thierry Lhermitte. Grâce à leur jeu d’acteur fluide dans la gestuelle on redevient alors nostalgique du bon vieux temps. On ne peut alors s’empêcher de penser à l’époque des « Bronzés » un film de la même veine, sauf qu’il n’avait pas été tourné en Guadeloupe. Les scènes s’enchainent, comme pour une série de sketches successifs qui font parfois sourire, voire « grigner » mais sans plus !

Mais arrêtons-nous un peu sur le fond.

Ce film est une insulte à la Guadeloupe : Aucune valeur ajoutée à notre pays, si ce n’est à le desservir tant les clichés sont nombreux : la prestation d’Admiral T nous a négativement époustouflé : comment a-t-il pu accepter de jouer le rôle d’un loubard de 5ème zone qui dépouille un pauvre touriste, allant jusqu’à tenter de lui voler ses dents en or ! Ce n’est pas ce message qu’il véhicule en général.

Où sont les beaux paysages de Guadeloupe : 2 ou 3 images aériennes de la végétation, quelques plans de la mer. Aucun plan sur les habitations, la population. Lorsque les touristes de l’hôtel se baladent en bus, c’est sur des airs de karaoké de chanson française. Les vitres ne laissant entrevoir aucun paysage !! Le Pays Guadeloupe avec ses paysages magnifiques au travers du film laisse rêveur tant que l’on reste sur la plage. Une esthétique parfaite, le lieu idéal et rêvé pour les touristes. Images d’Épinal, mais clichés à deux balles !

Mais une fois sorti de l’hôtel où se déroule l’essentiel de l’histoire le cadre change. Ex : dans un bus plein de touristes un juron très gpéeen, est balancé et il est dit que c’est notre manière de dire bonjour !!

Nouvelle séquence : on arrive dans un lieu de soins, non, ce n’est pas le CHU de PAP, et pour cause, mais pourquoi la soignante demande à l’accidenté de ne pas boire l’eau alors qu’il s’est fait mal au cou ? Ah oui il fallait surtout dans ce film, préciser que la potabilité l’eau en Guadeloupe, est suspecte : c’est rassurant.

Encore une séquence dévalorisante : On visite notre magnifique forêt et l’on découvre que c’est un lieu où pousse à volo la marijuana. Qui l’eut cru ?

Il est indéniable qu’en faisant le choix d’une telle brochette d’artistes bankable, la promotion de la Guadeloupe se devait être assurée. Toutefois, cet atout a été mal utilisé et a cantonné la Guadeloupe dans des clichés dépassés et dévalorisants, au moment où les institutions mettent tout en œuvre pour redorer l’image des jeunes en mettent en place des actions pour endiguer la violence et la délinquance.

En fait un film totalement « All Inutile » qui ne vaut pas le déplacement mais pour lequel la Région a tout de même financé pour plus de 300.000 euros ! mi sé kon sa la jan annou ka ban nou kou !

 

 

 

Évaluer cet élément
(79 Votes)
CCN

Webzine cari-guadeloupéen créé en 2008. Notre premier objectif est d'établir par ce biais un véritable lien entre les caribéens, qu'ils soient francophones, créolophones, anglophones, hispanophones. L'information est donc pour CCN une matière première d'importance capitale.

Site internet : www.caraibcreolenews.com

Toute l'actu de la Guadeloupe et des Caraïbes.

Articles Populaires