Breaking News

Haïti : Qui sera le nouveau Premier Ministre ?

27 Juil 2018
2096 fois

Port-au-Prince. Vendredi 27 juillet 2018. CCN. Depuis la chute de Jack Guy Lafontant, la course à la Primature reste ouverte. Le Président Jovenel Moise a déjà defini le portrait du Premier Ministre qu’il souhaiterait avoir : un Premier Ministre pouvant former un gouvernement inclusif et avoir la confiance de la population. Ils représentent chacun des options politiques et des courants bien différents. Sur 11 millions d’haïtiens, 11 personnalités font déjà partie de ceux que la majorité silencieuse voudrait voir arriver au poste. La liste fait le tour des médias sociaux et chacun a ses points forts et ses points faibles au niveau du Teledyol. Voici leurs noms, leurs points forts et points faibles.

 1-           Ady Jean Gardy                             2-           Magguy Durce .                                 3-           Jean Robert Argand

Ady Jean Gardy.jpeg                Maguy Durcé.jpeg               Jean Robert Argand.jpeg

4- Daniel Rouzier

5- Olivier Barreau

6- Reginald Boulos

7- Reynold Deeb

8- Jean Palerme Mathurin

9- Leon Charles

10- Pierre Simon Georges

11- Gabriel Fortune

 

1- Le cas de Ady Jean Gardy

Ce journaliste de carrière, président fondateur de la federation de la presse haitienne bénéficie d’une excellente réputation d’honneteté et d’intégrité tant en Haiti que dans la diaspora. 

Ady Jean Gardy

Ce ancien Ministre de la Communication maîtrise bien les dossiers de l’administration, a étudié les sciences politiques et économiques et est considéré comme l’un des experts mondiaux dans le domaine de la communication ayant été appelé par plusieurs institutions du monde à réaliser des missions au niveau international, en Europe, en Afrique, en Asie et aux Caraïbes.

Connu comme un réformiste moderne Ady Jean Gardy, durant son passage au Ministère des Affaires Étrangères d’Haïti a obtenu l’adhésion du pays à l’union africaine et a cherché à financer la reconstruction d’Haïti à partir du continent africain, à partir de fonds promis par diverses banques internationales.

Il aurait pu mobiliser parait-il plus de 25 milliards de dollars mais écarté du gouvernement assez vite à cause de son intégrité, il n’a pu en faire hélas aucun suivi. Chef de Cabinet du Ministère des Affaires Étrangères après le 12 janvier 2010, il s’est toujours prononcé dans les assises internationales contre la soumission aux ordres qui seraient contraires à la souveraineté nationale y compris ceux du FMI   sur la base d’une vision keynesianiste progressiste pour Haïti et les alliés du Tiers Monde tout en réclamant la fin de l’apartheid économique imposé à Haïti suite a l’élimination de sa dette.

Cet homme d’État ayant de solides relations en Europe, en Asie, en Afrique, en Amérique centrale et aux États Unis pourrait être aux yeux des jeunes haïtiens un nouveau modèle doublé d’un historien visionnaire pratiquant l’esprit de tolérance.

Avec une image de rassembleur et un large esprit d’ouverture, il favoriserait un gouvernement inclusif tout en valorisant le secteur des affaires, la diaspora et les couches les plus pauvres de la population. Défenseur des droits humains et des libertés publiques, il a combattu la dictature civile des Duvalier autant que la dictature militaire après 1986.

2- Le cas de Magguy Durce

Le seul nom féminin sur la liste des Premiers Ministrables est celui de Dr Magguy Durcé, Docteur en Management, gradué de Atlantic International University, USA (2015-2017) qui a obtenu une Maitrise en Sciences de l’Éducation de l’Université de Franche Comté de Paris (2004-2006) et actuelle directrice de l’institut national de formation professionnelle.Maguy Durce

Passionnée de Développement urbain et régional, qu’elle approfondit entre 2001 et 2004 dans le cadre d’une Maitrise réalisée sous les auspices de l’UEH / Université de Montréal / UQAM / McGill Université / CTPEA, elle s’est aussi entre 1993 et 2001 spécialisée en Administration des Entreprises.

Ses premières études universitaires de 1989 à 1992 à l’Ecole Normale Supérieure (Lettres Classiques) lui ont permis d’affiner son écriture.

Ministre du Commerce et de l’Industrie de 2006 à 2008, Membre de Cabinet de Président de la République, de Conseillère spéciale et exécutive de Premiers Ministres, Directrice du Centre Haïtien d'Appui et de Promotion des Entreprises (CHAPE) et Directrice Générale de l’institut National de Formation Professionnelle, elle a déjà apporté au président Jovenel Moise un apport considérable.

Elle est considérée comme l’une des haïtiennes les plus capables.

C'est l'une des femmes de l'équipe Moise, déjà au cœur du réacteur présidentiel et ancienne candidate à la présidence. Elle correspond à la volonté de "renouvellement" du président élu. Elle pourrait calmer la crise si elle parvient à remplacer Lafontant.

 

3- Le cas de Jean Robert Argand

Jean Robert Argand

Le 3ème nom du Hit-Parade des Premiers Ministrables est sans conteste celui de Jean Robert Argant le Coordonnateur général du Collectif du 4 décembre. Ancien Président de la Chambre de Commerce et de l’Industrie, il jouit d’une excellente réputation.

Lutteur infatigable en faveur de la production nationale, il rassemble autour de lui des secteurs divers de la vie nationale et pourrait être sans conteste un Premier Ministre prestigieux et respecté.

Il pourrait étonner par sa capacité à mobiliser une majorité de gens capables et trop souvent récalcitrants à servir. Sa nomination à la Primature serait un coup politique d'importance : il s'agirait d'une frappe en profondeur du chef de l'État dans les rangs de sa droite, du PHTK trop fermé sur lui-même depuis l’élection de Jovenel Moises.

Cité par de nombreuses voix de la société civile, Argant qui a été le premier à demander à Jovenel Moise de revenir sur son communiqué jetant de l’huile sur le feu pour éviter le chaos et une intervention militaire étrangère. Possède également une solide expérience dans le milieu des affaires et le sens de la sagesse. Argant a les défauts de ses qualités : il est avant tout un homme loyal intègre, un défenseur des valeurs de la république   et s’est construit une image d’haïtien courageux qui ne recule devant aucun sacrifice pour défendre sa patrie.

 

4- Le cas Daniel Rouzier

Daniel Rouzier est d’une importante famille de la bourgeoisie haitienne. Il fait partie de cette classe d’haitiens blancs venue de Petion Ville que Guy Lafontant a dénoncé au Parlement comme se réclamant du pouvoir et du droit de diriger le pays depuis 1806 en excluant les noirs de la classe moyenne et la paysannerie.

Daniel Gerard Rouzier

Ses points forts :

Homme de droit traditionnel, Daniel Rouzier est un intellectuel raffiné, doublé d’un investisseur intelligent qui a su fonder EPOWER une compagnie qui est supposée fournir de l’électricité à l’Etat. Il a travaillé dans de nombreuses compagnies en Haiti, surtout dans les ventes de voitures. C’est un membre influent de PromoCapital bank et de la Chambre de Commerce Haitiano-Americaine, ce qui lui a permis récemment de présenter la situation socio économique d’Haiti devant la nouvelle Ambassadrice des Etats Unis et d’attirer l’attention du Forum Economique qui depuis lors, voit en lui un possible remplacant du président Jovenel Moise.

En Mai 2011 le Président Michel Martelly dont il est le cousin l’avait choisi pour être Premier Ministre avant qu’il ne soit rejeté par le Parlement au profit de Gary Conille.

Malgré cette déconvenue, il a continué par bénéficier d’un contrat juteux en matière de fournitures d’électricité dénoncé à plusieurs reprises par la Banque Mondiale.

Dans la mouvance Martelly, Daniel Rouzier demeure l’un des pions du menu qui pourrait remonter à table tout en se réclamant d’un certain renouveau politique. Daniel Rouzier pourrait exprimer plus clairement sa compatibilité idéologique avec le PHTK et ramener l'aile modérée des bourgeois traditionnels à collaborer avec une majorité parlementaire noire anti-bourgeoise.

Ses points faibles :

Daniel Rouzier ne bénéficie d’aucune experience politique sauf avec Martelly a ses débuts avant son rejet de novembre 2011. Il n’a jamais été non plus dans l’administration publique dont il ignore les modes de fonctionnement et n’a jamais bénéficié d'une expérience parlementaire non plus. Il n’a aucun projet social d’envergure en province, ni université ni crèche pour enfants, donc son poids politique tout autant que celui du Président reste modeste. Il serait un médiocre assistant pour le Chef de l’Etat inexpérimenté.

On pourrait faire croire que Daniel Rouzier, un fervent catholique pourrait aider Jovenel a dirigé avec une main de fer en dictateur a l’image de son grand père du temps de Lescot qui au nom du catholicisme fit brûler la plupart des temples du vaudou et massacrer des milliers de pauvres gens lors de la campagne des rejetés ou pour être plus près de l’histoire à l’image de son père Gérard Rouzier, membre de la milice du dictateur Jean Claude Duvalier   ex-president de la Fédération Haitienne de Football et Ministre de la jeunesse et des Sports de Baby Doc dans les années 70. Mais cela ne suffit pas.

Gradué de Dartmouth College en comptabilité, Daniel Rouzier n’a jamais été non plus un comptable public même s’il a apporté une aide humanitaire symbolique   a Food for the Poor et aidé l’armée à renverser le président Aristide. En 2010, il a été appointé comme Consul Honoraire de la Jamaïque en Haïti, puis choisi le 15 Mai 2011, comme Premier Ministre le jour même de l’inauguration de Martelly. Il a vu la chambre des deputés le 21 juin 2011, le déclarant incompétent pour ce poste sous prêtexte que durant 5 ans il n’avait payé aucune taxe à l’Etat sauf 600 dollars haïtiens une seule fois et qu’il était le diplomate d’un autre pays.

Jusqu'alors, Daniel Rouzier a surtout été un pale lieutenant de Michel Martelly, davantage qu'une personnalité de premier plan. Sa capacité à mener la barque de l’administration pourrait conduire un gouvernement trop faible et comme avec Jack Guy Lafontant dirigé un cabinet ministériel largement inconnu. Il pourrait s'agir d'une lacune rédhibitoire. Le président Jovenel Moise serait-il prêt à revivre la defaite que lui a infligé jack Guy Lafontant.

Le président Jovenel Moise vient de vivre cette amère expérience entouré d’une multitude de conseillers et de ministres inaptes dirigés par un Premier Ministre coupe des masses. Leur seul recours maintenant est de se chercher des boucs émissaires par exemple attaquer le chef de la police comme des laches.

 

5- Le cas Olivier Barreau : Le patron de la BUH et de AIC

Au moment de la chute de Laurent Lamothe, le nom de Olivier Barreau, un autre haitien blanc a été le premier à être cité pour le remplacer dans l’entourage de Michel Martelly.

Olivier Barreau

L’arrivée de Evens Paul a été un accident. Et aujourd’hui la bourgeoisie de Pétion Ville veut sa revanche. On voulait déjà immédiatement après l’arrivée de Jovenel au pouvoir imposer Olivier Barreau, et Jacques Guy Lafontant arriva comme un autre accident de l’histoire.

On comprend pourquoi Jack Guy Lafontant expliqua au moment de sa démission qui l’est inacceptable de vouloir confier la direction du pays uniquement aux bourgeois de Petion Ville et écarter les fils du people. Il savait ce qu’il disait et comprenait que beaucoup d’entre eux ont secoué la ville pour reprendre leur pouvoir aux mains des libanais et de la classe moyenne noire.

Le Forum Economique qui voulait le depart de Lafontant a sorti finalement la carte de Petion Ville ou du Club de Bourdon Olivier Barreau. Mais oui !

Après Daniel Rouzier de la Capital Bank nous voici en face d’un autre Directeur de Banque le patron même de la BUH Banque de l’Union haitienne.

  • Ses points forts et points faibles

Olivier Barreau est un homme d’affaires ambitieux qui, à la tête de AIC et BUH, espère prendre le pouvoir sans rien en connaître au fond. Son premier point fort est qu’il est un ami de Martelly et un conseiller écouté de Jovenel Moise depuis un certain temps.

Diplômé du Collège des Assurances des New York, Olivier Barreau en décembre 2001, crée en Haïti la AIC : Alternative Insurance Company SA (AIC). Il siège au conseil de plusieurs sociétés de divers secteurs du pays, tels que le traitement et l’embouteillage d’eau, l’immobilier et la finance. En 2013, il fait l’acquisition de la majorité des actions de la Banque de l’Union Haïtienne (BUH) et en devient le président en mars 2015

Il promet alors des résultats positifs aussi bien dans le domaine bancaire qu’au niveau des assurances, de la gestion de patrimoine, des fonds de pension, ou encore du leasing ou crédit-bail. Rien de tout ceci n’a été concrétisé depuis lors. La BUH avait certes un déficit de près de 7 millions de dollars, mais aujourd’hui, la BUH n’est toujours pas un modèle de réussite.

Le partenariat entre Alternative Insurance Company (AIC) et la Banque Nationale de Crédit (BNC) afin d’offrir des produits d’assurance à travers les succursales de la banque n’a pas été un échec.

Les résultats de AIC quinze ans plus tard pour la population laissent à désirer et les objectifs chiffrés n’ont pas été atteints. La capacité d’accéder à des produits financiers demeure un vœu pieux même au niveau de l’assurance funéraire, qui concerne toutes les couches de la population.

Le produit Flexicash, qui combine l’assurance et l’épargne, une assurance vie à capitalisation n’est pas adaptée à toutes les bourses (la cotisation de 10 USD/mois par haïtien, imaginez 11 millions de personnes est un attrape nigaud).

Olivier Barreau cherche à s’enrichir sur le dos des pauvres sans offrir une alternative raisonnable. AIC profite du fait qu’en Haïti le cadre légal et juridique des assurances, se base sur l’absence de normes.

Et au niveau bancaire, il n’y a pas d’accès au crédit non plus. La BUH de Olivier Barreau compte au niveau des actionnaires environs 10 millions de dollars US. Les dépôts sont passés de 3 à 7 milliards de gourdes et il n’y a toujours pas d’accès en ligne. La population n’a aucune confiance dans cette banque opaque qui demeure au moyen âge.

Les domaines de l’éducation et de la culture. Sont toujours absents des projets de crédits. Toutes les prévisions sont à court terme… Pourquoi barrer l’avenir en confiant la primature à Barreau alors qu’il faut un Premier Ministre qui puisse débarrer le président, rétablir la confiance entre les acteurs et investir à long terme pour une meilleure qualité de vie des générations futures.  Le Parlement se prépare à lui donner un carnet sans moyenne.

 

 6- Le cas de Réginald Pierre Boulos

Réginald Pierre Boulos est un syrolibanais né en 1956 a étudié à la faculté de Médecine d’Haiti puis à Tulane University puis un certificat au MIT Sloan School of Management.

Reginal Pierre Boulos

Il est le Président de Boulos Investment Group et ancien Président de la Chambre de Commerce.

Son père Carlo Boulos un homme de bien a été ministre de la Santé de Papa Doc Francois Duvalier. Sa mère Aimée Abraham faisait partie d’une famille respectable et a enfanté pour le Dr Carlo Boulos 6 enfants (Frantz Boulos, Kathleen Boulos Weckering, Senator Rudolph Boulos, Marie Boulos, Dr. Carlo Boulos).

Réginald Boulos a voulu faire de la politique en s’associant d’abord à Jean bertrand Aristide puis aux militaires auteurs du coup d’Etat contre Aristide. Pour se couvrir, il fonda le Fond de Parrainage National (FPN) en 1992 et le CHS Centre Haïtien de la Santé lui servant de compagnies de blanchiment de ses avoirs et de crimes comme ceux des 200 enfants victimes, en 1996, victims des médicaments (Afébril et Valodon) empoisonnés par du diéthylène glycol, et produits par les Laboratoires Pharval appartenant à Boulos.

Plutôt que de reconnaître la responsabilité – directe ou indirecte – de Pharval dans l’affaire, Boulos fit comprendre dans une note que ce n’était que de la manipulation accusant des firmes étrangères Allemandes et Hollandaises. Si celles-ci ont payé des indemnités, la population n’a jamais rien reçu des 70 millions de dollars réclamés mais a vu au contraire les entreprises de Boulos prospérer par l’arrivée des Delimart à la chaine et des centres de ventes de voitures les plus chères au monde.

Devenu si riche, Reginald Boulos des 1996, crée Boulos Investment Group, ce qui lui permet de lancer en Haiti la Intercontinental Bank S.A. (1996–1998), puis de s’associer à la Sogebank. En 2003, Reginald Boulos prend en main le management du journal “Le Matin” puis lance une chaine de magasins dénommé Delimart, avant de fonder Autoplaza, ou il vend des voitures tout comme Daniel Rouzier. Enfin, Il investit dans la renovation de l’hotel “El Rancho” en Haiti.

Quelques temps après, Reginald Boulos, le manoeuvrier s’est arrangé pour s’associer à la famille Clinton après le seisme du 12 janvier et occuper un poste   au sein de la Commission Intérimaire. Pour la Reconstruction d'Haiti, ce qui lui a permis de tout faire pour écarter Mirlande Manigat trop intelligente selon lui et faciliter lors des elections frauduleuses de Gayot la victoire de Michel Martelly afin de faire fructifier ses avoirs malhonnêtes avec la complicité de Jean-Max Bellerive. Premier Ministre de René Préval cousin des Martelly.

Reginald Boulos est un activiste qui adore jouer en eaux troubles, renverser les gouvernements quand il n’arrive pas à les contrôler. Il a été derrière la chute du Premier Ministre Laurent Lamothe en vue de faciliter l’installation au pouvoir de sa marionnette Evans Paul K Plume.

Boulos, personnage machiavélique intéressé uniquement par la prise du pouvoir est prêt à tout pour écraser l’ancienne bourgeoisie mulâtre. Faciliter en Haïti une émigration massive de syriens dont près de 1600 sont arrivés sous Jovenel, bâtissant un empire de supermarchés sans aucunes contreparties sociales ni offres de crédits aux petites bourses. Un Jovenel moise ou tout élément de classe moyenne noire qui lui ressemble ne serait pour lui que du menu fretin

Un tel Premier Ministre serait une catastrophe et exacerberait davantage la crise actuelle. Même la vie du Président pourrait être en danger.

 

7- Le cas Jean Palerme Mathurin

Le nom de Jean Palerme Mathurin est reconnu en Haïti comme à l’étranger comme l’un des mieux formés au niveau économique en Haïti. Les américains disent du bien de lui et il pourrait s’engager dans la lutte contre les fortunes frauduleuses, les blanchiments d’argent et s’ouvrir à une économie libérale plus adaptée au pays sous diktat du FMI.

Jean Palerme Mathurin 2

Produit de l’Institut de la Défense Nationale française, Palerme Mathurin tout en étant bien préparé est consideré à Washington comme un élément qui pourrait contrarier la politique americaine en matière d’échanges économiques dans les caraibes et s’ouvrir à la concurrence chinoise et européenne dans la même ligne que la Bolivie, le Venezuela et Cuba sans être pour autant un homme de gauche ce qui le rend encore beaucoup plus dangereux parce qu’opportuniste.

  • Points forts et points faibles

Un autre point fort est le support entier dont il bénéficie auprès du chef de cabinet du Président Jovenel Moise, l’ex-ministre du commerce Wilson Laleau dont il était l’un des membres de cabinet.

Mais son point faible aujourd’hui, est que l’étoile de Laleau est entrain de pâlir vu les mésententes accumulées entre Laleau et le Président depuis que le chef de cabinet lui ait suggéré d’appliquer la politique du FMI en augmentant les prix de l’essence en Haïti et demande au président de rester sourd et aveugle face aux cris du peuple après avoir l’an dernier enfoncé un budget étouffant dans la gorge de la population.

Laleau est peut-être de couleur noire, mais il a le cœur blanc. En créole, on le dit si bien “Lalo pa manjé ak diri nwa”. Il déteste les masses aussi bizarres que cela puisse paraître.

Jean Palerme a de la chance d’être dans le cahier d’adresse de Laleau, un autre mauvais choix du president. Il pourrait faire un bon Ministre des Finances mais à surveiller de près car Palerme, ancien candidat à la présidence est un noir qui voit blanc lui aussi dit-on ! tout comme Laleau et qui peut être manipulé par la droite française.

Premier Ministre, il deviendra encombrant et l’avenir et le mandat présidentiel pourrait ne pas être garanti.

 

8- Le cas Leon Charles

Léon Charles est un ancien militaire FADH. Léon Charles a été dans la marine puis a été appointé comme chef de la police par Jean Bertrand Aristide au départ de Pierrot Denize. Il a été ensuite remplacé par Mario Andresol. Il n’a jamais été loyal à Aristide.

Leon Charles

Il a été intégré ensuite à l’Ambassade d’Haïti à Washington, où il s’est taillé de solides amitiés dans les services d’intelligence.

En 2004, il participe au renversement de la présidence Aristide et se trouve dans les rangs de l’armée étrangère dans diverses opérations.

Sous Martelly, Lamothe, Léon Charles est déstabilisé dans ses fonctions de diplomate.

Il est rappelé de Washington puis renvoyé à son poste par Lamothe dont il devient un piètre conseiller.

Il souffre d’accusations de corruption aux USA où IRS the American Internal Revenue Service lui crée des soucis dont il s’en est sorti depuis. Premier Ministre, il pourrait se révéler comme un fardeau de plus sur le dos de la présidence de Jovenel pas assez gros pour porter ce poids lourd.

 

9- Le cas Youri Latortue

L’ex-Président du Sénat est réputé proche du président Jovenel, Sénateur de l’Artibonite. Il connait bien la Primature ayant travaillé comme chef de sécurité et principal conseiller du Premier Ministre Gerard Latortue dont il pourrait bénéficier aujourd’hui de précieux conseils.

Youri Latortue

 

Il connait bien les normes de sécurité ayant été officier dans l’unité antigang des forces armées. Latortue détient une maîtrise en droit et est connu pour sa solide formation. Il détient de bonnes relations dans les pays asiatiques, particulièrement au Vietnam en charge du système de télécommunications du pays à travers la Natcom. Il est connu comme un battant et un gagnant.

Sa vision politique s’associe à celle du PHTK depuis sa rupture avec le RDNP de Mirlande Manigat et la fondation de son parti “Haïti en Action” très influent localement. Il est fidèle en amitié et comme un félin retombe toujours sur ses pieds. Il est incassable. Il apporterait à Jovenel la poigne dont il pourrait avoir besoin mais Youri s’applique aussi à maitriser la diplomatie.

 

10- Le cas Pierre Simon Georges

Il est celui que le président Jovenel Moise a choisi au sein de son cabinet ministériel pour gérer les affaires courantes à la place d’Aviol Fleurant jusqu’a l’arrivée d’un Premier Ministre dûment ratifié.

Simon Georges

Pierre Simon Georges paysan Originaire de Camp-Perrin, Marié et Père de 4 enfants, est Ministre de l’Environnement du Gouvernement Moïse–Lafontant depuis 20 mars 2017.

Il a été député de la 45e législature, trésorier au CEP et secrétaire général à la Chambre basse, Pierre Simon Georges est un vieux routier de la fonction publique.

Après le cyclone Mathew, il a mis en branle un programme de promotion des énergies alternatives au bois et un plan de réaménagement du territoire. Il a renforcé le statut d’observateur d’Haïti auprès du CBF (Caribbean Biodiversity Fund), l'initiation du processus d’accès au fonds vert du climat, et contrôle ses dépenses. Les dépenses effectuées au niveau du budget alloué au ministère n’excèdent pas 40%.

Ses principaux ennemis sont au Parlement dont le député de Dame-Marie Aklush Louis Jeune ou le député de Moron Sorel Yacinthe qui ne ratent pas une occasion pour traiter leur collègue de « magouilleur » constamment soudoyé par le pouvoir en place.

S’il devient le Premier Ministre de Jovenel Moise sa plus grande opposition pourrait venir du Parlement et par là, inquiéter et déstabiliser la présidence.

En outre, si le président de la République choisit l'option du renouvellement plutôt que celle du rassemblement, il pourrait être tenté d'aller "jusqu'au bout" de sa démarche en nommant un Simon Georges à la place de Jack Guy Lafontant sans trop changer de joueurs dans son équipe immediate. Jovenel prendrait alors un nouveau grand risque.

 

11- Le cas de Gabriel Fortune

Gabriel Fortune Ex Maire des Cayes, Ex-Député de la 46è Législature, Ex-Senateur de la République, Ex-délégué départemental du Sud, Ancien directeur régional des Affaires sociales, député de la 46e législature puis sénateur. Jean Gabriel Fortuné sur la liste des Premiers Ministrables intéresse ceux qui l’aiment et le détestent.

Gabriel Fortune

L'ex-étudiant en sociologie à la faculté des Sciences humaines et à l'Université Montréal est considéré depuis sa démission comme Maire des Cayes, comme le possible remplaçant de Jack Guy Lafontant. Les deux hommes se detestaient mutuellement.

Maitre d’hôtel, propriétaire de Hôtel “sous les manguiers des Cayes” originaire de Torbeck, il a derrière lui toute une suite de démissions et de batailles contre des concurrents politiques.

Il a été le principal tombeur de Rudolph Boulos et d'Ultimo Compère qui le dénonça comme des étrangers à exclure du Sénat.

Il a dénoncé certains de ses collègues du Parlement impliqués dans la drogue. Il a été derrière une tentative de renvoi du Premier Ministre Jacques Édouard Alexis. Il y a eu des manifestations hostiles à son égard aux Cayes à plusieurs reprises et ses entreprises ont été pillées. Il prétend que Jack Guy Lafontant voulait le faire déchouquer et il prend maintenant toutes les dispositions pour le remplacer. Il n’est pas au bout de ses ambitions.

En 2014, il faisait partie de ceux qui complotaient pour renverser Laurent Lamothe et maldre. Sa démission dans la commission à Boulos, il est revenu au-devant de la scène après l’investiture de Quart plume puis Maire des Cayes.

  • Points faibles

L’un de ses points faibles est sa haine de la liberté de la presse qui pourrait le desservir au cas où il serait choisi comme Premier Ministre parce qu’il ne pourra pas être un rassembleur encore moins le chef d’un gouvernement inclusif, paisible sur lequel pourra se reposer le Président.

Fortune n'est pas un choix d'ouverture et son expérience politique reste bruyante. S’il se fâche, il pourrait un jour exiger la mise en accusation du chef de l’État

 

 

 

 

 

 

Évaluer cet élément
(0 Votes)
CCN

Webzine cari-guadeloupéen créé en 2008. Notre premier objectif est d'établir par ce biais un véritable lien entre les caribéens, qu'ils soient francophones, créolophones, anglophones, hispanophones. L'information est donc pour CCN une matière première d'importance capitale.

Site internet : www.caraibcreolenews.com

Toute l'actu de la Guadeloupe et des Caraïbes.

Articles Populaires