Breaking News

Guadeloupe. Morne à l’eau : Un ex maire communiste est encore mort. !

27 Fév 2018
959 fois

Morne à l’eau. Mardi 27 février 2018. Deux ans après la disparition de Jean Claude Lombion qui fut jusqu'à son décès (avril 2016) le 2ème maire communiste de Morne à L’eau, c’est au tour de Julien Chovino de tirer sa révérence.

 

Ces deux hommes, ces deux maires avaient en commun, non seulement d’avoir été chefs d’édilités de la ville de Morne à l’Eau, mais aussi et surtout d’avoir été militants du Parti Communiste Guadeloupéen (PCG). Il faut rappeler que ces deux ex maires communistes ont tous les deux connus des destins quasi similaires, quand à leur fidélité ou plutôt leur infidélité aux idéaux du PCG.

Quand Julien Chovino, démissionne de son fauteuil de maire ( 2005), il est déjà en grande difficulté avec son parti. Il a très mal géré la grève des emplois communaux de 2002 déclenchée par l’UTC-UGTG et surtout Chovino, ne semble plus vouloir répondre aux injonctions du comité central du PCG qui lui adresse un certains nombre de reproches quand à sa gestion de la ville.

C’est donc, un autre communiste, Jean Claude Lombion, qui fut jadis l’un des fers de lance de l’Union des Jeunesse Communistes (UJCG) caribéen convaincu, qui succéde à Chovino en 2005. .

En 2008, Lombion se présente aux municipales, il décide alors de prendre s ses distances avec son parti et créé le Mouvement Populaire Mornalien (MPM) qui se définit selon JC Lombion, (président du MPM) comme une «  force incontournable dans le paysage mornalien et au delà.. »

Même si lors de réélection, en 2014, Lombion est avec Victor Arthein à la une des «  Nouvelles Etincelles » (L’organe du PCG) au sein du Parti, Jean Claude Lombion, n’est plus alors considéré come un militant actif. Il n‘est d’ailleurs plus membre du comité central, on ne le verra pas à la traditionnelle fête de l’Etincelle,

En fait tout comme Julien Chovino quand il meurt en en avril 2016, Lombion est un élu classé Divers Gauche.

Julien Chovino quand à lui, n’a jamais été exclu du PCG, mais après avoir démissionné de son poste de maire, on ne le verra pas d’avantage aux réunions PCG. Ces deux ex militants du PCG ne sont d’ailleurs pas les seuls élus à s’éloigner de leur parti. Longtemps avant eux il y a eu l’un de cofondateurs, du PCG Rosan Girard ex député maire du Moule, qui lui aussi avait pris congé du PCG.

Plus tard dans le nord Grande-Terre, qui fut l’un des bastions du PCG,(Port louis, Petit Canal, Moule) un autre maire communiste a lui aussi connu une trajectoire similaire : Florent Mitel, l’ex maire et conseiller général de Petit-Canal, à la fin de son mandat, s’éloigne des instances de son parti, sans jamais démissionner, c’est une constante chez ces élus communistes : on ne suit pas la ligne du parti, mais on ne va pas jusqu’au clash. A qui la faute ?

Victor Arthein, actuel maire de Port Louis, élu sous lui aussi sous l’étiquette communiste, (2014) mais qui s’est éloigné au PCG aux dernières élections régionales en faisant campagne avec Victorin Lurel est-il toujours le communiste que ses camardes ont connu ? Le PCG suit son chemin, et ne dit rien…

Évaluer cet élément
(0 Votes)
CCN

Webzine cari-guadeloupéen créé en 2008. Notre premier objectif est d'établir par ce biais un véritable lien entre les caribéens, qu'ils soient francophones, créolophones, anglophones, hispanophones. L'information est donc pour CCN une matière première d'importance capitale.

Site internet : www.caraibcreolenews.com

Toute l'actu de la Guadeloupe et des Caraïbes.

Articles Populaires