Breaking News

Guadeloupe. Santé : Le service de cardiologie du CHBT bientôt centre expert en Hypertension

09 Jan 2018
1196 fois

Basse Terre-Capitale. Mercredi 10 janvier 2017. CCN. Au moment ou le CHU de Pointe àPitre renaît à peine de ses « cendres , Le Dr André Atallah, chef du service de cardiologue au CHBT qui fait partie du groupe  d’experts et coordinateur médical du réseau Gip-Raspeg-HTA-GWAD  a accepté de répondre aux questions de CCN. C’est à lire..

CCN : Le service de cardiologie du CHBT va être labellisé centre expert en HTA par la Société Européenne d’HTA. Cela consiste en quoi ?

 

Dr AA : En effet, lors du 11ème meeting international organisé par la Société Française d’HTA (Hypertension Artérielle), à la mi-décembre à Paris une réunion s’est tenue sous l’égide du Conseil d’administration de la Société Française d’HTA et ayant pour but de valider les centres qui seront labellisés centres experts par la Société Européenne d’HTA. Il appartient en effet à chaque société nationales en Europe de valider les structures qui remplissent les conditions afin d’obtenir ce label. Le vrai nom est HBPC : High Blood Pressure Clinic. Le service de cardiologie du CH de Basse-Terre fait partie des structures figurant dans cette liste.

Il y a un dossier à remplir et des conditions d’éligibilité rigoureuses, comprenant entre autre

-          Une activité de consultation/hospitalisation suffisante dans le domaine de l’HTA

-          La présence d’au moins 2 médecins compétents dans la prise en charge des Hypertensions artérielles compliquées ou complexes

-          Avoir au moins 1 voire 2 médecins membres des sociétés françaises et européennes d’Hypertension Artérielle

-          Un plateau technique capable de prendre en charge des HTA résistances

-          Une participation régulière aux journées nationales et européennes d’HTA

-          Des publications à des congrès nationaux et internationaux en HTA

-          Des publications scientifiques dans des revues avec comité de lecture, revus nationales et internationales.

CCN : Quels ont été les faits marquants de ce meeting international sur l’HTA

Dr AA. Autre fait marquant, la remise à tous les congressistes de la fiche recommandations « HTA du sujet noir ». Ces recommandations sont dorénavant disponibles pour tous sur le site de la Société Française d’Hypertension Artérielle (SFHTA). C’est le fruit d’un long travail coordonné par le Professeur J-J Mourad, ancien président de la SFHTA, que nous avions déjà eu l’honneur d’avoir comme invité en Guadeloupe lors d’un congrès. Des experts de plusieurs pays y ont collaborés. J’ai fait partie du groupe d’expert. Ce document se veut pédagogique et didactique pour nos confrères. A titre d’exemple, il est prouvé que certaines classes thérapeutiques ont une efficacité moindre dans la population noire. Cependant, les différences notées selon les populations, à travers des études menées à travers le monde, et celles que nous avons menées aux Antilles-Guyane, s’atténuent lorsque le niveau socio-économique est le même. Pour faire bref, dans certains pays tels l’Angleterre ou les USA, les différences entre blancs et noirs sont atténuées lorsque le niveau socio-économiques est le même entre population blanche et noire.

 

Et surtout, il y a eu la  présentation  d’un rapport intitulé « Stratégie Nationale de Santé face aux maladies hypertensives ». Plusieurs réunions de travail ont été nécessaires afin d’aboutir à l’élaboration de ce document. J’ai là aussi eu l’honneur de faire partie des experts retenus. J’avais en charge avec mes amis et collègues le Dr Inamo de Martinique et le docteur Baguet de la Réunion de la partie concernant les outre mer. C’est le professeur Menard, ancien directeur général de la santé (cardiologue de formation) qui avait la charge de cette présentation. L’objectif est de remettre ce rapport aux « nouveaux » décideurs politiques et aux différentes structures sanitaires en France.

 

CCN : Dans ce rapport, quels sont les éléments forts concernant nos pays qui figurent  dans ce rapport?

 

Dr AA : En fait, l’ensemble des 18 thématiques (il y avait 18 thèmes retenus pour l’élaboration de ce rapport) nous concernent en outre-mer.  Plus particulièrement concernant  les outre-mer,  je fais apparaître certaines thématiques prioritaires à mon avis :

-           Les inégalités sociales de santé (les personnes en situation de pauvreté administrative ou tributaires des minima sociaux, les chômeurs de longue durée sont bien moins pris en charge que le reste de la population et ce malgré l’apport indéniable de la CMU)

-           Les disparités homme- femme (l’HTA est plus fréquente chez la femme du fait de la prévalence de l’obésité, mais la prise en charge est moins bonne chez les hommes, en terme de dépistage et du suivi du traitement

-           L’importance de l’obésité et aussi de la sédentarité (un paradoxe pour une terre de champions). Un nouveau plan obésité outre-mer est nécessaire à mon avis. 

Évaluer cet élément
(3 Votes)
CCN

Webzine cari-guadeloupéen créé en 2008. Notre premier objectif est d'établir par ce biais un véritable lien entre les caribéens, qu'ils soient francophones, créolophones, anglophones, hispanophones. L'information est donc pour CCN une matière première d'importance capitale.

Site internet : www.caraibcreolenews.com

Toute l'actu de la Guadeloupe et des Caraïbes.

Articles Populaires