Breaking News

×

Avertissement

JUser::_load : impossible de charger l'utilisateur ayant l'ID 2474

Guadeloupe. Mutuelle. Thierry Beaudet : « Le début d’une nouvelle aventure »

05 Jan 2018
1170 fois
Au centre, Thierry Beaudet, président du groupe mutualiste VYV, et à sa droite Guy Cazimir, vice-président du groupe VYV Au centre, Thierry Beaudet, président du groupe mutualiste VYV, et à sa droite Guy Cazimir, vice-président du groupe VYV

Thierry Beaudet, le président de VYV le 1er groupe français de la protection sociale mutualiste a effectué son premier déplacement officiel dans notre région. Il était hier matin à La Creole Beach pour une conférence de presse accueilli par les dirigeants de la Mutuelle Mare-Gaillard (MMG) la quelle qui a co fondé le nouveau groupe. VYV représente aujourd’hui 10 millions de personnes protégées et offre 900 services de soins et d’accompagnement mutualistes. Un groupe qui pèse 9 milliards d’euros de chiffre d’affaires. Focus, avec Thierry Beaudet et Julienne Gane, directrice générale de la MMG.

 

Créé le 13 septembre dernier, avec localement à son bord la MMG, mutuelle très populaire en Guadeloupe créée en 1933, VYV est sur tous les fronts. Santé, prévoyance, décès : 900 établissements, soit 68 000 entreprises clientes, sont sous leur responsabilité, allant des centres de santé pluridisciplinaires aux mutuelles en passant par établissements pour jeunes enfants ou personnes âgées.

Tous les départements sont représentés, même si Thierry Beaudet se doit de rappeler que c’est « un groupe qui ne part pas de rien ». De rien non, puisque VYV est le résultat de l’union de mutuelles déjà fortes et notoires dans le paysage de la santé française.

Thierry Beaudet et Guy Cazimir president et vice president du regroupement mutuel VYV lors dune conference de presse donnee jeudi matin a lhotel La Creole Beach du Gosier

 

« J’ai beaucoup écouté mes amis mutualistes guadeloupéens » - Thierry Beaudet, président du groupe VYV

« J’ai beaucoup écouté mes amis mutualistes guadeloupéens qui me disent qu’il y a a priori deux sujets majeurs. Un sujet d’accès aux soins, comme dans d’autres départements français, peut-être plus car les guadeloupéens peuvent être exposés à des déserts médicaux, ils doivent faire face dans un certain nombre de cas de figure à des dépassements d’honoraires, et donc l’accès aux soins est un sujet qui n’est pas des plus faciles. Il y a un deuxième sujet, qui apparait très important : c’est celui du vieillissement de la population, et ça nous amène à réfléchir dés à présent à la perte d’autonomie, à la dépendance des personnes âgées. Là aussi on se dit qu’on a un deuxième champ d’initiatives très important à la fois pour favoriser le maintien à domicile, quand ce n’est plus possible peut-être imaginer des résidences intermédiaires avant de développer pourquoi pas des EHPAD quand il faut des structures davantage médicalisées. Il faut dire que dans l’hexagone, sur ces sujets là, le groupe VYV qui protège 10 millions de personnes, a déjà beaucoup d’expérience ».
 

Depuis sa création il y a seulement quelques mois, VYV a pour but de proposer des couvertures de santé plus globales et plus complètes, de se pencher sur la question du vieillissement de la population, si chère à nos cœurs guadeloupéens, par le biais de la construction de nouveaux services incluant les nouvelles technologies mais également d’investir, comme elle vient de le faire dans une start up de télémédecine et de téléconsultation.

« Nous voulons cultiver l’attachement des adhérents à leur mutuelle», revendique le président du groupe VYV, qui insiste en outre sur l’indispensable force des mutuelles associées pour prodiguer au groupe sa force. Thierry Beaudet, aux côtés de Guy Cazimir, vice-président du groupe, assure également pouvoir apporter des réponses de qualité par le biais des mutuelles locales, à condition que la sécurité sociale ne se désengage pas. Ce sont les désengagements de la Sécurité Sociale qui sont la principale source d’augmentation des cotisations des mutuelles. 

« Seuls, on était plus fragiles, unis nous sommes plus forts » - Julienne Gane, directrice de la MMG

Julienne Gane directrice generale de la Mutuelle de mare Gaillard qui fait partie du groupe VYV 002« Le président Beaudet a apporté la réponse : seuls, nous étions plus fragiles, unis nous sommes plus forts. C’est vraiment une opportunité pour la Mutuelle Mare-Gaillard, de pérenniser cette structure. Les adhérents sont attachés à leur mutuelle, et la MMG a 85 ans en 2018: c’est une institution en Guadeloupe. Donc notre objectif, c’est que l’ensemble de nos adhérents antillais puissent bénéficier au même titre que la France hexagonale, de tous les services avec tous les moyens  et les outils qui seront mis en œuvre par le groupe VYV. Les objets connectés, la télémédecine et téléconsultation … bientôt, très bientôt, l’ensemble de nos adhérents pourront bénéficier de tous ces services, puisqu’on travaille actuellement sur ces projets, afin que nos adhérents puissent en bénéficier, sans avoir à se déplacer. Tout seul, nous n’aurions pas pu les réaliser. Nous n’aurions pas eu les moyens en ressources humaines, en technicité... Nous déploierons aux Antilles tout ce que ce groupe va mettre en place à travers la stratégie de développement que nous définirons ensemble ». 

5
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Toute l'actu de la Guadeloupe et des Caraïbes.

Articles Populaires