Breaking News

#COVID-19 Josette BOREL-LINCERTIN annonce 1 million d’euros pour soutenir l’économie et demande une révision du contrat de convergence et de transformation

02 Mai 2020
670 fois

Pointe-à-Pitre. Samedi 2 mai 2020. CCN. En introduction de la conférence territoriale de l’action publique (CTAP), ce mercredi, la présidente du Conseil départemental, Josette Borel-Lincertin, a annoncé que le Département participera à hauteur de 1 million d’euros au fonds national de solidarité financé par l’Etat et les régions pour soutenir et accompagner les entreprises de Guadeloupe dans la crise du COVID 19.

Empêché d’intervenir de manière directe en faveur des filières économiques ou des entreprises, comme tous les départements depuis la mise en oeuvre de la loi NOTRé en 2015, le Conseil départemental de la Guadeloupe ira donc au-delà de ses compétences strictes pour participer à ce fonds en utilisant une faculté ouverte par le Gouvernement dans les ordonnances promulguées au début de la crise.

« C’est une faculté. Mais cette faculté vaut pour moi obligation d’action pour la Guadeloupe », a indiqué Josette BOREL-LINCERTIN dans son discours introductif à la CTAP à laquelle les représentants des chefs d’entreprise ont participé.

La présidente du Département a également confirmé le souhait de la collectivité de participer à la mise en place d’un dispositif spécifique d’aide en direction des entreprises de l’économie sociale et solidaire qui interviennent dans les domaines des services à la personne, l’insertion, l’emploi, la formation ou encore l’action sociale.

« Le principe a été arrêté. Il nous permettrait de mobiliser un fonds intervenant en complément des aides de droits communs ou régionales, dans une fourchette comprise entre 1500€ et 3000 euros », a déclaré la présidente du Conseil départemental.

Enfin, Josette BOREL-LINCERTIN a plaidé pour une révision du plan et du contrat de convergence et de transformation à l’aune de la crise du COVID-19 et de ses impacts sur notre économie. Cet outil de planification des investissements de l’Etat, du Département, de la Région et des EPCI a été signé en 2019 et court jusqu’en en 2022.

« La crise a mis au jour de nouvelles priorités qu’il faudra traduire dans ce document. Ce qui suppose de nous poser les bonnes questions sur les chantiers prioritaires à conduire », a estimé la présidente qui souhaite que ce travail soit engagé rapidement par les services de l’Etat et les collectivités locales.

Dans son intervention, la présidente du Conseil départemental a également insisté sur l’impact que la crise aura sur les ressources budgétaires des collectivités qui sont très directement liées à l’activité économique (octroi de mer, taxe sur les carburants, contribution sur la valeur ajoutée des entreprises, droits de mutation à titre onéreux,...).

A l’instar des parlementaires Hélène VAINQUEUR-CHRISTOPHE, Victoire JASMIN et Victorin LUREL, qui ont porté cette demande dès le début de cette la crise, Josette BOREL-LINCERTIN souhaite des engagements précis du Gouvernement sur le maintien des recettes des collectivités afin de jouer pleinement leur rôle dans la relance nécessaire de l’économie.

La présidente du Département a réaffirmé que le Département sera un acteur prépondérant de cette relance en rappelant que le Conseil départemental est mobilisé depuis le début de la crise pour que ses dispositifs de solidarité et ses politiques sociales soient opérationnels au moment où les Guadeloupéens en ont le plus besoin.

« Nous savons que nous serons très fortement sollicités dans les semaines et les mois à venir, et en tout premier lieu sur le front du RSA, vers lequel vont affluer de nombreuses personnes que la crise a privé de revenus ».

Elle a aussi rappelé que le Département a notamment décidé d’un soutien à l’agriculture en annulant le loyer 2020 des 300 exploitants installés sur du foncier départemental.

S’agissant de son rôle dans l’activité économique, la présidente du Conseil départemental a précisé qu’après avoir suspendu la totalité de ses chantiers au moment

de la mise en confinement, le Département a commencé à relancer certains d’entre eux, dans le respect des recommandations formulées par l’Organisme professionnel de prévention du BTP, après un échange avec nos maîtres d’œuvre.

Ainsi ont repris, depuis la mi-avril :
- les travaux de fauchage et d’élagage sur nos routes départementales ; - le chantier de la Maison du volcan aux Bains jaunes à Saint-Claude ;
- les travaux d’extension des Archives départementales.

Dans les tout prochains jours, ce sont les travaux de la Maison départementale de

l’enfance, les travaux d’accotements et d’enrobés sur les routes départementales, la maintenance des ports et les travaux dans les collèges et les bâtiments qui reprendront.

Évaluer cet élément
(0 Votes)
CCN

Webzine cari-guadeloupéen créé en 2008. Notre premier objectif est d'établir par ce biais un véritable lien entre les caribéens, qu'ils soient francophones, créolophones, anglophones, hispanophones. L'information est donc pour CCN une matière première d'importance capitale.

Site internet : www.caraibcreolenews.com

Toute l'actu de la Guadeloupe et des Caraïbes.

Articles Populaires