Breaking News

Guadeloupe. Aux adhérents journalistes et médias de l’UJMG

26 Mar 2020
139 fois

Basse-Terre. Capitale. Jeudi 26 mars 2020. CCN. Dans notre culture, les périodes qui marquent fortement notre population sont désignées sous le terme AN TAN. Après le terme AN TAN AN MWEN, AN TAN LESCLAVAJ, AN TAN EBOUE, AN TAN SORIN, et AN TAN LONTAN, la conscience individuelle et aussi collective retiendra AN TAN CORONAVIRUS.

C’est dans l’épreuve, dans les périodes d’incertitude que tout peuple s’attache à mobiliser le meilleur de lui-même. C’est-à-dire ses capacités (physiques, intellectuelles, morales et spirituelles...)  au service de l’intérêt collectif.  L’histoire juge toujours et saura retenir ceux qui ont œuvré utilement, là où ils se trouvent. Si leurs actions ont été bénéfiques à leur pays. Cela suppose un retour sans faille à la conscience.

Ainsi donc, chers adhérents,  le bureau de l’UJMG a cru bon de rappeler les journalistes à leur devoir premier, celui d’informer. L’UPF, pour sa part, n’a de cesse de rappeler que le commentaire, l’instrumentalisation de l’émotionnel ne doit en aucun cas polluer l’objectif d’une information éthique et labélisée pour renforcer l’entendement des téléspectateurs, des auditeurs et des lecteurs. Mais aussi des autorités. Dans deux communiqués, (dont l’un remis en préfecture par RJC et mentionné dans la page Facebook de la préfecture) destinés aux autorités et à nos adhérents, nous avions eu à rappeler qu’en cette période de survie, il fallait privilégier l’essentiel et de faire taire, les arrières pensées, les polémiques et subjectivités, qui altéraient les décisions et les mesures à mettre en oeuvre. Quand le bateau est dans la tempête, il faut un capitaine. Et la responsabilité dernière, c’est toujours quelqu’un.  L’histoire ensuite jugera !

Au moment  de faire peuple, l’heure plus que jamais est au pragmatisme, à la discipline collective et à l’efficacité. Et non à la confusion des messages de la polémique partisane, indécente, qui immobilise, déroute et fragilise. Et encore moins à la promotion électoraliste des « zanmi », des egos et propagande idéologique. C’est dire que la responsabilité des journalistes qui ne sont pas des animateurs, des politiciens,  et ceux qui alimentent les réseaux sociaux, ne peuvent être les nôtres. Si ou vlé yo respekté’w, respkté’w dabò.

En ces temps incertains, l’UJMG renouvelle sa solidarité envers ses membres et notre peuple. Des décisions ont été donc prises.

Organisation d’une permanence à la maison de la presse.

. Publication de nos communiqués sur la déontologie (autorités, adhérents et grand public).

Appel individuel de nos membres à suivre, à soutenir, et à diffuser dans leur médias respectifs nos communiqués.

Rencontre DURIZOT JOCELYN avec le préfet (soutien à nos médias « indigènes »  et journalistes. Déplacement…sécurité.. Facilités pour exercer leur mission »

Rencontre du président avec la directrice de l’ARS (faciliter les communiqués de l’ARS et autres décisions)

Remise à l’ARS plus de 400 masques pour les soignants (le 23/03/2020 à la Maison de la Presse).  Voir la vidéo

Echange avec le président du MEDEF et autres autorités et syndicats de l’économie.

Echange avec la présidente du conseil départemental.

Diffusion de documents et ouvrages à caractères historiques, relatant comment la Guadeloupe a eu à affronter les épreuves (épidémies- tremblement de terre Eruption et évacuation, et autarcie.)  Un pays sans histoire n’a pas d’avenir. V.Texte de l’historien Gérard Lafleur. La Guadeloupe an tan Sorin ou la créativité d’un peuple de DURIZOT JOCELYN. (Ouvrage remis gratuitement à nos principaux directeurs de publication et exposé à notre bibliothèque de la Maison de la Presse) 

Informer de notre actualité aux membres et autorités de l’UPF (et réciproquement) sous l’autorité de RJC, vice-président international de l’UPF, portant notre solidarité et compassion.

Lancement par RJC d’un forum au sein de l’UPF afin de connaître la situation dans les différents pays ;

Echanges réguliers avec les autres pays de la Caraïbe francophone et anglophone (RJC)

Enquête portant sur la réalité des réponses et diffusée aux autorités, quant au nombre de lits de réanimation disponibles (surtout en région du sud Basse-Terre).

Nous encourageons nos membres à nous faire part de leurs suggestions. Lespri pa ka resté adan on sèl tet. 

Pou fanmi aw, pou vou, pou péyi la, média aw,  kenbé rèd, fos é kouraj, pa moli.

 

Le 24/03/2020, Maison de la Presse, Basse-Terre

DURIZOT JOCELYN

Président de l’UJMG


https://www.dakarposte.com/%E2%80%8BFront-mondial-contre-le-coronavirus-les-medias-en-premiere-ligne-Par-Madiambal-DIAGNE-President-international_a38463.html

 

 

 

Évaluer cet élément
(0 Votes)
CCN

Webzine cari-guadeloupéen créé en 2008. Notre premier objectif est d'établir par ce biais un véritable lien entre les caribéens, qu'ils soient francophones, créolophones, anglophones, hispanophones. L'information est donc pour CCN une matière première d'importance capitale.

Site internet : www.caraibcreolenews.com

Toute l'actu de la Guadeloupe et des Caraïbes.

Articles Populaires