Breaking News

Guadeloupe. Discours d'Ary Chalus lors de sa rencontre avec les forces vives

18 Fév 2020
1459 fois

Basse-Terre. Capitale. Mardi 18 Février 2020. CCN. Le président Ary Chalus  a rencontré les forces vives à l'hippodrome Saint Jacques à Anse--Bertrand. CCN vous soumet le discours du Président Ary Chalus lors de cette rencontre. 

4c2bf194 41a9 447a 8877 f1fdd101b062Je veux d’abord exprimer la joie et la fierté que je ressens d’être devant vous aujourd’hui. Je souhaiterai aussi, au nom de la Guadeloupe, vous exprimer ma reconnaissance.

La Guadeloupe, grâce à vous, démontre tous les jours qu’elle n’est pas seulement une terre de beautés et de champions, c’est une Guadeloupe qui se donne les moyens de s’inscrire, sans complexe, dans la compétition mondiale.

Depuis quatre ans, nous nous sommes engagés au profit des guadeloupéens.

Cela en dépassant, souvent, le cadre strict de nos compétences.

Mais nous ne pouvions pas nous replier sur nos compétences quand il s’agit de servir la Guadeloupe ?

Lorsque les guadeloupéens souffrent, notre collectivité doit se sentir concerné et se doit d’intervenir pour lutter contre les situations précaires, la misère, la vie chère, le quotidien souvent difficile de nos compatriotes.

Sur l’eau, très vite, nous avons été convaincus que le retour à une situation normale était LA priorité.

Je souhaite vous présenter un état d’avancement des chantiers de la Région dans le domaine de l’eau potable.

Région, Département et EPCI, nous avons mis en œuvre un Plan d’Actions Prioritaires pour améliorer la distribution en eau potable de la population.

La région, bien que non compétente sur le sujet de l’eau porte 15 opérations sur les 38 que compte le plan.

Elle y investit plus de 36 Millions d’euros soit 51% des investissements contre 29% pour le département et 20% pour les EPCI.

L’intervention régionale permet de rénover 54 km de réseau et de doter la Guadeloupe de nouveaux ouvrages structurants:

3 nouveaux réservoirs sur Capesterre-Belle-Eau, l’optimisation du feeder de Belle-Eau-Cadeau, la réhabilitation des suppresseurs et la sécurisation des captages en rivière.

Toutes ces opérations ont été lancées en 2018.

Certains chantiers sont achevés comme à Vieux-Habitants où la région a assuré en direct la conduite des travaux de réhabilitation du captage de Beaugendre.

La rénovation de 7 km du réseau de distribution à Gourbeyre est réalisé à 60%.

Nous démarrons prochainement les travaux de renouvellement de 15 km de réseaux à Capesterre-Belle-Eau, auquel s’ajoutent les 5 km de création de nouveaux réseaux pour l’amélioration de l’alimentation en eau des quartiers de Routhiers / Fonds Cacao.

Les prochains gros chantiers, concernent 3 opérations mutualisées sur le territoire de Cap Excellence mais dont l’impact est beaucoup plus large :

  • Renouvellement de 5 km de réseaux d’eau potable du Feeder de Vernou et connexion au feeder de Belle-Eau-Cadeau,

  • Réhabilitation et renforcement de 8 km de la conduite d’adduction de Bras David, alimentant l’usine de Miquel à Pointe-à-Pitre

• Renouvellement de 8 km du réseau de distribution de Baie- Mahault.

Enfin, la région profite de ses interventions sur les portions routières pour renouveler les canalisations souterraines d’eau potable et assainissement.

Cela a été le cas notamment à Richeval Morne-à-l’Eau et à Terre- de-Haut.

La bonne gestion, devant des situations de plus en plus prégnantes et inédites, c’est de savoir combiner la prudence et l’audace.

La Région stratège doit anticiper les évolutions et les mutations de la société Guadeloupéenne et celles du monde pour prévenir les crises sociales et les déséquilibres économiques.

Se prémunir contre les risques naturels majeur et ceux liés aux dérèglements climatiques.

Inscrire notre archipel sur une trajectoire vertueuse : autonomie énergétique, souveraineté alimentaire, zéro déchets en 2035, 100% Très Haut Débit dès 2022

Notre feuille de route est claire et nous sommes en bonne voie.

Notre stratégie est gagnante!

Jean-Pierre PHILIBERT, président de la FEDOM, reconnaissait récemment dans une interview, qu’en Guadeloupe, comparativement aux autres régions d’Outre-Mer « l’activité économique était globalement bonne ».

Nous pouvons nous féliciter de la récente hausse significative des investissements (+ 6,4 % en 2018 selon l’IEDOM).

Au quatrième trimestre 2019, en Guadeloupe, le nombre de

demandeurs d’emploi de catégorie A baisse de 4,6 % sur le trimestre (soit –2 460 personnes) et de 7,8 % sur un an.

Les défaillances d’entreprises diminuent de - 26,3 % en glissement annuel.

La conjoncture économique reste favorable: le taux de croissance à +3,4 % en 2017 et +1,5 % en 2018.

Nous nous étions engagés, ici même et devant vous en 2016 à mettre l’administration régionale à votre service.

Nous tenons là encore, nos promesses!

En matière d’exécution budgétaire, l’année 2019 aura été la meilleure année sur la période 2015-2019 avec un montant total de 481,5 M € mandatés sur un budget de 573,8 M € et un taux d’exécution globale de 84,8% (81,70% en section d’investissement et 88,46% en section de fonctionnement).

Le traitement des factures en instance datant de plusieurs années et le délai global de paiement de nos prestataires ont diminué de façon significative par rapport aux années précédentes.

Pour ce qui relève des achats de la Région, la direction de la commande publique est chargée de mettre en œuvre des ateliers et séminaires sur les marchés publics afin de favoriser non seulement l’accès des TPE mais également des artisans souvent trop éloignés des procédures formalisées en matière de marchés publics.

Concernant l’ingénierie financière et conformément aux recommandations de la Chambre régionale des Comptes, nous engageons la mise en cohérence l’ensemble de l’offre régionale: Prêt croissance TPE, Prêt d’honneur, garanties bancaires.

En accord avec la collectivité de Martinique, une évolution significative de la structure SAGIPAR sera effectuée ainsi qu’une refonte du Fonds d’Investissement de la Région Guadeloupe (FIRG).

En 2017, la Région Guadeloupe présentait sa stratégie touristique « 2020 : 1 million de touristes, 1 milliard de chiffres d’affaires et 1 000 emplois pérennes ».

Une stratégie ambitieuse qui combine investissements pour la montée en gamme des hôtels, soutien aux gîtes et habitations « durables », mais également accompagnement financier pour la modernisation des équipements portuaires et aéroportuaires.

La dynamique impulsée consistant à faire de notre archipel une destination incontournable de la Caraïbe porte ses fruits.

Notre aéroport occupe aujourd’hui la 3e place du classement des aéroports des DOM-TOM ; la 10e place au niveau national et la 9e place à l’échelle caribéenne.

En 2019, l’aéroport a accueilli plus de 2,4 millions de passagers, c’est un record.

Nous sommes totalement engagés pour atteindre la cible de 3 millions de passagers aériens.

Car nous avons su impulser et alimenter cette ambition grâce à une approche partenariale du conseil régional, relayé et parfaitement exécuté par les équipes de l’aéroport et du CTIG.

Pari gagné donc, matérialisé également par l’arrivée de nouvelles compagnies aériennes :

Jet Blue dont le vol inaugural New-York JFK– Pointe-à-Pitre a atterri samedi 1er février.

Avec ses 3 rotations par semaine cette liaison nous rapproche de l’Amérique du Nord et élargi le profil de nos visiteurs.

Air Belgium, qui constatant le succès de notre destination, se renforce avec une liaison directe Bruxelles - Pointe à Pitre.

Pari gagné encore avec l’accroissement des rotations des compagnies aériennes déjà présentes dans notre ciel à l’image d’Air Canada ou encore d’Air Caraïbes et d’Air Antilles.

C’est résultats sont les fruits des opérations de marketing et de promotion de la destination Îles de Guadeloupe à l’étranger orchestré par la Région et le CTIG en partenariat avec les acteurs locaux.

C’est aussi le fruit des investissements importants consentis par la Région pour l’amélioration de la qualité de l’offre d’hébergement et de services qui se traduisent par la montée en gamme d’hôtels et l’augmentation du nombre et de la qualité des gîtes et des petites structures d’hôtellerie.

La réouverture réussie de l’hôtel Saint-Georges à Saint-Claude, le passage de l’hôtel la Toubana en 5 étoiles et la montée en gamme du Club Med laissent d’ores et déjà présager d’une nouvelle bonne saison touristique.

Nous avons respecter notre engagement à faire des îles de Guadeloupe, une destination compétitive et attractive.

Les transitions énergétique, écologique et numérique sont les leviers que la Guadeloupe a saisi à pleine main pour construire son nouveau modèle économique.

Dans la poursuite des dispositifs déployés en 2018 tels que le

réseau régional d’innovation ou le chèque Innovation, 2020 sera dédié à la mise en place de la technopole de services et la pose

des nouvelles composantes du parc technopolitain de Morne Bernard à Baie-Mahault.

La collectivité régionale concrétise, ce trimestre, l’installation de ZEBOX en Guadeloupe, la deuxième implantation de l’incubateur du groupe CMA-CGM.

« Ensemble pour une Smart Island, créatrice d’emplois et solidaire ».

C’est l’objet de l’accord de partenariat signé le 31 janvier entre la Collectivité Régionale et le groupe EDF.

Celui-ci s’étalera sur la période 2020-2022 et fixe notre volonté commune d'agir en faveur du développement durable des îles de Guadeloupe.

L’Agence Française pour la Biodiversité (AFB) a adopté en juin 2018, à l’unanimité, la convention cadre de préfiguration de l’Agence régionale de la biodiversité de la Guadeloupe.

A travers l’opération de rénovation de l’éclairage public pour les communes ; l’ingénierie régionale a permis de diminuer la facture énergétique des communes et réduire l’impact de notre mode de vie sur notre environnement tout en améliorant le service rendu aux Guadeloupéens!

Nous y avons investis plus de 28 millions d’euros, sur les réseaux, les luminaires et en développant des applications optimisant leur efficacité.

Pour la deuxième année consécutive notre consommation d’électricité a baissé de près de 3%!

Parallèlement à cette baisse de la consommation, la part des énergies renouvelables dans notre mix électrique a été portée à 21,24 %, c’est encore un record!

Notre transition écologique est matérialisée dans le Plan Régional de Prévention et de Gestion des Déchets qui sera adopté par notre assemblée plénière le 28 Février prochain.

En juillet 2019, la première pierre de la déchèterie de Pointe- Noire a été posée.

Notre objectif : une Guadeloupe 0 déchet d’ici 2035 pour devenir l’une des régions de France les plus éco-performantes.

Les navettes maritimes, en tant que « mode de transport propre », correspondant à notre volonté de dynamiser la croissance71455a5a 6c39 43d9 924a cb9e0c6af47c endogène tout en suivant un mode de développement durable et respectueux de notre art de vivre et de notre environnement.

L’environnement est resté au cœur de l’actualité 2019 et sous les feux des projecteurs des chaînes de télévision nationales et internationales lors du lancement de la 1ère conférence internationale sur les algues sargasses organisée par la Région Guadeloupe.

En septembre 2019 nous avons posé la première pierre de LIZIN SANTRAL, le futur atelier de transformation agro- alimentaire à Anse-Bertrand au service de la restauration collective, des agriculteurs et des agro-transformateurs.

Il figure parmi les projets d’envergure destinés à refaire de notre archipel une puissance agricole et à tendre vers notre souveraineté alimentaire.

Anse-Bertrand, et plus généralement le Nord Grande Terre reste au cœur de nos préoccupations relatives à l’aménagement et au rééquilibrage du territoire ; à l’image de la reconstruction en cours de l’hippodrome Saint-Jacques en vue de la création d’un pôle hippique polyvalent.Ce pôle sera doté d’un centre d’entraînement et d’un parc équestre, de stalles de départ, de boxes pour les chevaux et d’une tribune.

A ce jour cet hippodrome reçoit des courses Pari Mutuel Hippodrome (PMH).

Le futur hippodrome aura vocation à recevoir des courses Pari Mutuel Urbain (PMU) et pourra alors accueillir des chevaux provenant de toute la Caraïbe.

Le coût total de l’opération de redéploiement de l’hippodrome Saint-Jacques est estimé à 25 M€.

A ce jour :

  • La plateforme ainsi que les box provisoires sont réalisés ;

  • Les fouilles archéologiques sont terminées ;

  • La première tranche des travaux de terrassement et de fondations le sont également;

  • Les travaux des box ont débuté au mois de novembre 2019.

    Notre effort pour doter la Guadeloupe en équipements sportifs est conséquent; la collectivité régionale mobilise 22 millions € sur la période 2017-2020

    Les projets concernent 26 communes et une communauté d’agglomération.

    La Région Guadeloupe a respecté son engagement pour la réhabilitation de la piscine de rivière des pères!

Nous avons procédé à sa mise en eau vendredi 6 janvier; la contribution totale de la région s’est élevée à 693 600 € pour un coût final des travaux d’ 1 124 000 €

Nous poursuivrons, en 2020, notre accompagnement pour la restructuration du secteur de la pêche, conformément à nos ambitions; deux nouveaux dispositifs sont en phase opérationnelle

• l’aide régionale à la structuration des entreprises, votée le 14 août 2019

• l’aide au renouvellement de la flotte de pêche votée le 17 octobre 2019.

La Guadeloupe sera aussi, dès 2022, un archipel intégralement connecté en très haut débit grâce à une couverture à 100 % du territoire en fibre optique.

Nos îles du sud sont toutes connectées en très haut débit; le câble optique sous marin a été posé en novembre 2019.

Le déploiement terrestre se poursuit et la phase de commercialisation des bouquets très haut débit a démarré.

Nous avons concentrés plus de 80 M€ sur les zones les moins attractives pour les acteurs privés parce que chaque Guadeloupéen doit pouvoir bénéficier du même accès au très haut débit !

En ce début d’année 2020, d’autres grands défis nous attendent.

La disparition de France-Antilles doit nous interpeller sur les modèles économiques et les formats éditoriaux des médias d’information aux Antilles.

La Région Guadeloupe, s’associera à toute initiative qui s’engage à renouveler le modèle économique pour un journal quotidien de proximité, garantisse une couverture exhaustive et indépendante de l’actualité locale, nationale et internationale. 

Mes chers amis,
Nous sommes conscients que nous ne résoudrons pas, du jour

au lendemain, l’ensemble des difficultés que les Guadeloupéens ont à affronter quotidiennement.

Mais objectivement, la Guadeloupe avance!

Les beaux résultats obtenus par la Guadeloupe sur de nombreux fronts, sont le fruit du travail que nous avons mené depuis 2016, avec vous, forces vives de notre archipel!

Nous continuerons ensemble à changer l’avenir de notre Pays!

Et je sais pouvoir compter sur vous, chers amis ; ensemble nous saurons surmonter tous les obstacles, avec l'humilité sereine des hommes libres!

Réconciliés avec notre géographie et notre histoire, nous construisons notre destin.

Comme nous l’enseigne Ernest Pépin, puisions dans ces « présences bienveillantes qui sommeillent en nous ... et nous révèlent à nous même les sens de nos profondeurs ».

A l’image d’Henry Sidambarom, continuons à œuvrer pour une Guadeloupe unie, riche de sa diversité, une Guadeloupe qui façonne ses femmes et ses hommes à partir de valeurs essentielles telles que la famille, la justice, le travail!

Construisions ensemble l’avenir de notre archipel.

 

Évaluer cet élément
(0 Votes)
CCN

Webzine cari-guadeloupéen créé en 2008. Notre premier objectif est d'établir par ce biais un véritable lien entre les caribéens, qu'ils soient francophones, créolophones, anglophones, hispanophones. L'information est donc pour CCN une matière première d'importance capitale.

Site internet : www.caraibcreolenews.com

Toute l'actu de la Guadeloupe et des Caraïbes.

Articles Populaires