Breaking News

CCN

CCN

Webzine cari-guadeloupéen créé en 2008. Notre premier objectif est d'établir par ce biais un véritable lien entre les caribéens, qu'ils soient francophones, créolophones, anglophones, hispanophones. L'information est donc pour CCN une matière première d'importance capitale.

URL du site internet: http://www.caraibcreolenews.com

Fort-de-France. Mercredi 09 novembre 2016. CCN/Fey. La question épineuse de la dépendance alimentaire de nos pays se pose avec une réelle acuité. En Guadeloupe et en Martinique, les rayons des hypermarchés regorgent presqu’essentiellement produits agroalimentaires importés. En effet, depuis le milieu des années 60, la balance commerciale des ces pays sous dépendance politique, n’a jamais cessé d’être déficitaire en grande partie à cause d’une alimentation beaucoup trop dépendante de produits made in FrancEurope. Un déficit de la production agricole trop souvent comblé par des importations. L’article que CCN reprend ci-dessous a d’abord été publié par le magazine «  Fey - le bon geste n°°33 » C’est à lire…

Pointe-à-Pitre. Mercredi 09 Novembre 2016. CCN. Après le cinéma avec la projection du documentaire Karukéra, le 05 Novembre dernier, l’Atelier Odysée vous propose son Petit Théâtre et vous présente la compagnie l'Aparthéâtre. Cette compagnie de Montpelier, vous propose des spectacles à la carte, s’installe et joue du théâtre là où on ne l'attend pas, dans l'intimité d'une maison, d'un appartement. Elle s'empare de l'intérieur pour y faire entrer une autre intimité, une autre réalité, celle qui touche, celle qui séduit, celle qui transforme le regard des spectateurs... Depuis dix ans, la compagnie a créé dix spectacles qu’elle produit régulièrement en France métropolitaine, à la Réunion, dans deux pays francophones (Belgique, Suisse) et aujourd’hui en Guadeloupe.

Fort-de-France. Mercredi 09 Novembre 2016. CCN. Emmanuelle Cosse, ministre du Logement et de l’Habitat durable, Ericka Bareigts, ministre des Outre-mer et Jean-Marc Mormeck, délégué interministériel à l’Egalité des chances des Français d’Outre-mer ont co-signé un courrier aux professionnels de l’immobilier pour leur rappeler le caractère illégal du refus de caution locative en raison d’une domiciliation bancaire Outre-mer. 

Basse-Terre, Capitale. Mercredi 09 Novembre 2016. CMA. Cette semaine à la Médiathèque Caraïbe (Laméca) du Conseil Départemental propose:

La Havane. Mardi 08 Novembre 2016. CCN À 24 heures des élections aux États-Unis, d'ailleurs les plus coûteuses de l'histoire de ce pays, nombreux sont ceux qui à Cuba se souviennent que depuis le début officiel du blocus imposé par Washington contre notre pays, le 7 février 1962, aussi bien les gouvernements démocrates que républicains ont appliquée cette politique qui peut être qualifiée de génocide contre tout un peuple.

À l'administration démocrate de John F. Kennedy, qui a signé il y a 54 ans l'ordre exécutif imposant le blocus sont venues se joindre celle de Lyndon Johnson, de Richard Nixon, de Gerald Ford, de James Carter, de Ronald Reagan, de George Bush, père, de William Clinton, de George Bush, fils et finalement celle de Barack Obama. Celui-ci lors de son second mandat a reconnu l'échec du blocus pour les objectifs stratégiques de la politique étasunienne vis-à-vis de Cuba et il a recommandé au Congrès de le lever.

Toutes les administrations étasuniennes, dans une mesure plus ou moins large,ont contribué au renforcement du blocus. Sous le mandat de Lyndon Johnson la loi de rajustement cubain a été adoptée. Celle-ci avait pour but d'encourager les départs illégaux de Cuba. Sous les deux administrations de William Clinton, du Parti Démocrate des pas fondamentaux ont été faits pour l'internationalisation du blocus. Sous son mandat a été appliquée la loi Torricelli, approuvée en 1992 par son prédécesseur George Bush, père. La loi Helms Burton a été adoptée et mise en exécution en 1996, également sous le mandat de Bill Clinton.

Comme l'a signalé le quotidien cubain Granma, les deux composantes essentielles de la politique de l'administration Clinton contre Cuba ont été l'application de sanctions économiques extra-territoriales et l'encouragement de la subversion interne contre notre pays.

Sous les mandats des républicains Ronald Reagan et George Bush, père et fils, les actions économiques, la subversion et les tentatives d'isoler Cuba se sont intensifiés.

La résistance de Cuba a été le facteur fondamental qui a obligé Washington à changer sa politique. La clameur mondiale contre cette mesure a conduit la diplomatie étasunienne à s'abstenir au vote de l'Assemblée Générale contre la politique de blocus fait historique après 24 défaites consécutives au sein de l'organisme international.

C'est pour cela qu'à la veille des élections aux États-Unis où les candidats des deux partis qui ont occupé la Maison Blanche durant plus d'un demi siècle de blocus, la majorité des Cubains a confiance au pouvoir de leur résistance, la clef pour affronter avec succès la politique impériale.

Toute l'actu de la Guadeloupe et des Caraïbes.

Articles Populaires