Breaking News

Venezuela : Les chavistes doivent retourner à l'Assemblée Nationale et « trouver un accord pour la transition »

13 Jui 2019
386 fois

Caracas. Jeudi 13 juin 2019. CCN/Bolivarinfos/ Françoise Lopez. Désespérés parce qu'aucune de leurs machinations contre le Gouvernement légitime de Nicolás Maduro n'en est venue à bout, les émissaires de Donald Trump essaient de « convaincre » les chavistes de ce qu'il faut faire. Ainsi, le représentant spécial des Etats-Unis pour le Venezuela, Elliott Abrams, veut qu'ils occupent à nouveau leurs sièges à l'Assemblée Nationale et trouvent un accord de transition politique avec l'opposition.

Abrams, aussi connu comme «le génocide de Mozote» (à cause du massacre qui a eu lieu au Salvador à l'époque du terrorisme d'Etat) est celui qui, au début, soutenait que toutes les options, y compris l'usage de la force armée, étaient sur la table. Maintenant, en voyant que le Venezuela « est respecté » modère son discours et estime « prématuré » d'appliquer l'article 187, numéro 11, de la Constitution. Ce paragraphe donne la possibilité à l'Assemblée Nationale d'autoriser des missions militaires étrangères en territoire vénézuélien.

« Le chavisme doit prendre une décision (…) La chose la plus importante qu'ils pourraient faire pour résoudre la crise politique au Venezuela est de retourner à l'Assemblée Nationale et d'occuper leurs sièges, » a-t-il déclaré.

Il a précisé que toutes les groupes et les partis démocratiques ont besoin de développer un cadre pour la transition qui débouche sur des élections. « L'Assemblée Nationale, en tant que seul corps élu prévu dans la Constitution est l'instance qui peut le mieux gérer ce processus, » a-t-il déclaré.

Abrams continue à donner des « conseils » et affirme que le départ doit être proposé par les Vénézuéliens : « Les Vénézuéliens doivent être capables de s'unir et de prendre les décisions dans la crise qu'affronte leur pays grâce à des élections libres et justes qui reflètent la volonté de la majorité, pas d'une minorité corrompue qui détient le pouvoir. »

Il a fait cette déclaration après que le secrétaire d'Etat des Etats-Unis, Mike Pompeo, ait signalé sur un enregistrement audio privé auquel The Washington Post a eu accès, des divisions dans l'opposition vénézuélienne : « Notre problème, qui est de maintenir l'opposition unie, a été très difficile. Au moment où Maduro s'en ira, ils lèveront tous le doigt et diront « soutenez-moi, je suis le prochain président du Venezuela.» 

Les chavistes ont quitté l'Assemblée Nationale en 2016 après qu'elle ait été considérée « dans l'illégalité. »

traduction Françoise Lopez pour Bolivar Infos

Source en espagnol :

http://www.resumenlatinoamericano.org/2019/06/07/la-soberbia-imperial-de-elliot-abrams-lo-lleva-a-aconsejarle-al-chavismo-que-regrese-al-parlamento-ilegal-para-pactar-transicion/

Évaluer cet élément
(0 Votes)
CCN

Webzine cari-guadeloupéen créé en 2008. Notre premier objectif est d'établir par ce biais un véritable lien entre les caribéens, qu'ils soient francophones, créolophones, anglophones, hispanophones. L'information est donc pour CCN une matière première d'importance capitale.

Site internet : www.caraibcreolenews.com

Toute l'actu de la Guadeloupe et des Caraïbes.

Articles Populaires