Breaking News

CCN

CCN

Webzine cari-guadeloupéen créé en 2008. Notre premier objectif est d'établir par ce biais un véritable lien entre les caribéens, qu'ils soient francophones, créolophones, anglophones, hispanophones. L'information est donc pour CCN une matière première d'importance capitale.

URL du site internet: http://www.caraibcreolenews.com

Gosier/Basse-Terre-Capitale. Mardi 12 novembre 2019. CCN. Épisode oublié ou pas connu des plus jeunes, mais durant la seconde guerre mondiale, la Guadeloupe a subi de 1941 à 1943 la dictature de Constant Sorin, un gouverneur colonial qui s’était rallié aux thèses Pétainistes.

C’est aussi à cette époque surnommée avec une nostalgie souvent craintive par ceux qui l’ont vécu « An tan Sorin » qu’il y eut de nombreux guadeloupéens à résister à leur manière au pétainisme, idéologie très proche de thèses hitlériennes. Ils partaient alors en « dissidence. 

Le néo Gouverneur installé en Guadeloupe depuis un peu plus d’un an, a semble-t-il chaussé les bottes de Sorin. Ce fonctionnaire colonial aux ordres du Président Macron, a multiplié les initiatives et mis nombre élus sous pression. Le dernier acte, son dernier « coup », a été de vouloir profiter de la mise en chantier d'un syndicat unique de l’eau pour tenter de « casser » voire , liquider le SIAEG, jetant ainsi à la rue des dizaines de salariés. Il l’a dit avec « autorité » dans la lettre que nous publions (Doc 1). Cette décision a tout de même soulevé l’indignation des élus de la CARL (doc 2) qui ont remis le néo Gouverneur à sa place. La Présidente du Conseil Général, Josette Borel Lincertin, s'est aussi fendue d'un courrier (Doc 3) où elle donne un avis contraire à la "décision" qui se veut unilatérale du Néo Gouverneur. Et depuis Paris, Ary Chalus, président de région qui a rencontré Emmanuel Macron, a lui aussi mis une couche (doc4). Ce n'est pas encore la dissidence, car nos élus, à la veille de élections municipales, semblent être très frileux. Peut-on imaginer à défaut d'une dissidence, à minima une fronde de ces élus qui courbent sans cesse l'échine ?

Pointe-à-Pitre. Lundi 11 novembre 2019. CCN. Après des opérations de terrassement sur une parcelle de foncier départemental contiguë au domaine de Beauport à Port-Louis, le Conseil départemental indique que toutes les diligences légales sont mises en œuvre afin d’interrompre ces travaux qui s’effectuent sans autorisation.

Fort-de-France. Lundi 11 novembre 2019. CCN. Khalida Jarrar, députée palestinienne, avocate, dirigeante du Front Populaire de Libération de la Palestine (FPLP) a été kidnappée à son domicile à Ramallah en Palestine, dans la nuit du jeudi 30 octobre par un commando de l'armée israélienne, de 80 soldats.

Elle avait été libérée l'an dernier après 2années de "détention administrative" grâce à la pression d'une solidarité mondiale.

Cette pratique de rapt est quotidienne. Chaque mois ce sont environ 600 perosnnes qui sont capturées, dont environ une centaine de mineurs, et sont maintenues en " détention administrative ", c'est à dire sans qu'aucun grief ne leur soit notifié, sans inculpation, san procès, sans condamnation, sans durée, sinon celle du bon vouloir du pouvoir sioniste. Le gouvernement isrélien lui reproche son action de défense des victimes de la violence arbitraire, sa dénonciation de la torture, et pour le respect des droits humains. 

Un réseau de solidatité a lancé une mobilisation intrnationale du 8 au 11 novembre 2019 pour sa libération et celle des prisonniers politiques palestiniens combattants pour la liberté et pour la vie de leur peuple, enfermés dansles pisons de l'occupant israélien.

Le PKLS condamne une fois de plus la barbarie du terrorisme sioniste qui sévit en Palestine.

Nous exigeons la libération immédiate, sans condition de Khalida Jarrar et de touts celles, tous ceux, qui sont victimes du sionazisme.

Liberté pour Khalida Jarrar et tous les prisonniers palestiniens !

Martinique le 6 novembre 2019

Pour le PKLS

Jean Pierre Etile

La Havane. Palais de la convention. Lundi 11 novembre 2019. CCN. Tout d’abord, nous adressons nos très sincères remerciements à l’Institut Cubain pour l’Amitié entre les Peuples de sa précieuse invitation qui nous permet d’intervenir devant cette honorable assemblée.

Pointe-à-Pitre. Lundi 11 novembre 2019. CCN. Ce mercredi 6 novembre à 10h, au Palais de la Collectivité à Basse- Terre, la Présidente du Conseil Départemental, Mme Josette Borel-Lincertin, et Mme Addy Catan-Bourjac, procèderont à la signature de la convention formalisant le don du fonds photographique Adolphe CA T AN au Département.

Toute l'actu de la Guadeloupe et des Caraïbes.

Articles Populaires