Breaking News

Bolivie : 14° anniversaire de l'Etat Plurinational

29 Jan 2020 Par Boyanovsky Bazán
442 fois
Evo la nuit après sa démission... Et voilà ce qu'on a réservé à un chef d'Etat qui a eu ces résultats pendant son mandat... Evo la nuit après sa démission... Et voilà ce qu'on a réservé à un chef d'Etat qui a eu ces résultats pendant son mandat...

La Paz. Mercredi 29 Janvier 2020. CCN/Bolivarinfos/Françoise Lopez. Evo Morales a dirigé la rencontre réalisée au stade de Sport Espagnol pour le 14° anniversaire de l'Etat Plurinational de Bolivie : « Je vais continuer à faire de la politique avec plus de force et plus d'énergie jusqu 'à ce que les putschistes soient vaincus, » a-t-il déclaré.

« Nous allons revenir au Gouvernement mais pas avec des balles, avec la conscience du peuple. »

Devant un stade plein où était réunie une partie de la nombreuse communauté bolivienne qui vit en Argentine, des organisations sociales locales et boliviennes, le président Evo Morales a clôturé mercredi la cérémonie d'anniversaire de la création de l'Etat Plurinational de Bolivie le jour où s'achève son mandat constitutionnel interrompu par le coup d'Etat de novembre.

Un Evo qui dit avoir « plus de force » pour vaincre politiquement ceux qui l'ont renversé a envoyé un message clair à propos des élections du 3 mai : « S'il n'y a pas de division et pas de trahison, le néolibéralisme ne pourra jamais revenir. »

Auparavant, des colliers de fleurs autour du cou, Evo avait assisté en compagnie de son vice-président Álvaro García Linera dont la mandat s'achève aussi aujourd'hui, et de son ex-ministre de l'Economie candidat à la présidence Luis Arce, à une longue soirée culturelle dans laquelle n'ont manqué ni les danses ni la musique de son pays.

« Les grandes luttes nous ont laissé une idéologie anticolonialiste et maintenant anti-impérialiste, » a-t-il dit dans son discours et il a appelé à « industrialiser le lithium et à partir de là, à fixer le prix du lithium dans le monde. »

Il a salué la solidarité exprimée par différents pays, en particulier le Mexique et l'Argentine, déclenchant un cri unanime du public : «  Evo n'est pas seul, merde ! »

Il a affirmé que les dernières élections ont été gagnées au premier tour : « Aujourd'hui, 22 janvier, Evo et Álvaro devraient être en train de prêter serment » et il a ajouté : « Peu importe, nous sommes convaincus que nous allons continuer cette lutte démocratique. »

« La Bolivie a beaucoup d'espoir, beaucoup d'avenir. Ce qui vient maintenant, c'est comme récupérer la démocratie, » a dit Morales. « Je suis convaincu que c'est une question de temps. Nous allons revenir au Gouvernement mais pas avec des balles, avec la conscience du peuple, avec son vote, pacifiquement, démocratiquement. »

Il a mentionné les candidats Arce et Choquehuanca et il a cité un sondage sur Arce contre Carlos Mesa qui donnait près de 80% au candidat du MAS. « Avant les élections, je pensais que ça allait être mes derniers moments en politique mais maintenant qu'ils m'ont provoqué, je veux leur dire qu'ici, avec plus de force et plus d'énergie, je vais continuer à faire de al politique pour renverser les putschistes, » a-t-il affirmé...

traduction Françoise Lopez pour Bolivar Infos

Source en espagnol :

http://www.resumenlatinoamericano.org/2020/01/22/argentina-en-un-acto-multitudinario-evo-morales-ratifico-que-el-mas-ganara-las-elecciones-del-3-de-mayo-fotos/

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Toute l'actu de la Guadeloupe et des Caraïbes.

Articles Populaires