Breaking News

Bolivie : Les putschistes ont été entraînés à l'Ecole des Amériques

01 Déc 2019
151 fois

Sucre. Dimanche 1 décembre 2019. CCN/Bolivarinfos/Françoise Lopez. Au moins 6 des conspirateurs impliqués dans le coup d’État qui a forcé le président constitutionnel de la Bolivie, Evo Morales, à démissionner, étaient d'anciens élèves de la tristement célèbre Ecole des Amériques, une dépendance de l'armée étasuniennes connue aujourd’hui sous le nom d'Institut de l'hémisphère Occidental pour la Coopération dans le domaine de la Sécurité.

Les principaux commandants de la police bolivienne qui ont aidé à lancer le coup d'Etat sont passés par le programme d'échange policier APALA conçu pour construire des relations entre les autorités étasuniennes et les officiers de ces corps dans les Etats latino-américains.

Malgré son influence et souvent à cause d'elle, le programme a peu de présence publique, révèle un article publié sur le site digital The Gray Zone.

Le défunt exégète de la CIA Phillip Agee avait dénonce dans un livre la façon dont le renseignement des Etats-Unis était traditionnellement basé sur le recrutement d'officiers de l'Armée et de policiers étrangers et même d'attachés d'ambassades comme agents essentiels du changement de régime et des opérations de contrespionnage.

En Bolivie, le rôle des officiers de l'armée et de la police entraînés par les Etats-Unis a été essentiel pour forcer ce « changement de régime. »

Les agences du Gouvernement des Etats-Unis comme l'USAID ont financé ouvertement des groupes anti-Morales pendant des années.

Mais la façon dont les forces de sécurité ont été utilisées comme Cheval de Troie par les services de renseignement des Etats-Unis est moins connue. Cependant, après le coup d'Etat, il a été impossible de nier l'importance de ce facteur, souligne le texte du journaliste.

Il considère que le complot putschiste n'aurait pu réussir sans l'approbation enthousiaste de commandants de l'Armée et de la Police du pays. Et leur consentement a été fortement influencé par les Etats-Unis où beaucoup ont été préparés et éduqués pour l'insurrection.

Des enregistrements audio révélés après les événements du 10 novembre montrent que l'ancien maire de Cochabamba, également ancien candidat à la présidence, Manfred Reyes Villa, avait joué un rôle central dans ce complot.

Reyes est un ancien élève de WHINSEC (l'Ecole des Amériques) qui réside actuellement aux Etats-Unis.

Les 4 autres qui se sont présentés ou ont donné leur nom dans l'enregistrement audio sont le général Remberto Siles Vasquez, le colonel Julio César Maldonado Leoni, le colonel Oscar Pacello Aguirre et le colonel Teobaldo Cardozo Guevara. Tous 4 ont suivi des cours à l'Ecole des Amériques.

Cardozo Guevara, en particulier, se vante de ses liens avec des officiers d'active.

Les identités de ces personnes ont été confirmées grâce à la vérification croisée des données des listes d'élèves de l'Ecole des Amériques avec Facebook et des articles de médias locaux boliviens, en plus des enregistrements révélés.

L'Ecole des Amériques est un lieu bien connu d'éducation pour les putschistes latino-américains qui remonte à la Guerre Froide.

Les diplômés ont menés à bien de brutaux changements de régimes et des représailles de Haïti au Honduras et certaines des juntes qui ont le plus de sang sur les mains dans l'histoire de la région ont été dirigées par d'anciens élèves de cette école.

Pendant longtemps, ceux qui manifestaient contre la guerre ont organisé une veille de protestation devant le siège de l'Ecole des Amériques sur la base militaire de Fort Benning, près de Columbus, Georgia.

traduction Françoise Lopez pour Bolivar Infos

Source en espagnol :

http://www.resumenlatinoamericano.org/2019/11/21/bolivia-cupula-golpista-recibio-entrenamiento-en-escuela-de-las-americas/

Évaluer cet élément
(0 Votes)
CCN

Webzine cari-guadeloupéen créé en 2008. Notre premier objectif est d'établir par ce biais un véritable lien entre les caribéens, qu'ils soient francophones, créolophones, anglophones, hispanophones. L'information est donc pour CCN une matière première d'importance capitale.

Site internet : www.caraibcreolenews.com

Toute l'actu de la Guadeloupe et des Caraïbes.

Articles Populaires