Breaking News

Haïti. Jovenel Moïse a donné de grands cadeaux pour faire passer son Premier ministre

17 Mar 2017
651 fois

Port-au-Prince. Vendredi 17 mars 2017. Peu à peu, les langues se délient sur les négociations entre le Palais national, les parlementaires et certains responsables politiques pour obtenir la ratification de la politique générale du Premier ministre nommé Jack Guy Lafontant. Sur les 18 postes ministériels et les nombreuses directions générales, Jovenel Moïse a fait beaucoup de largesses pour ouvrir le chemin pour le Dr Lafontant vers la Primature…

Le chef de l’État n’a pas lésiné sur les moyens « persuasifs » dont il dispose pour faire voter la politique générale de son Premier ministre au Parlement. Jack Guy Lafontant a obtenu la bénédiction du Sénat au prix fort. À l’issue d’une séance marathon de deux jours, mercredi et jeudi, les sénateurs ont estimé que M. Lafontant étaient apte à diriger le gouvernement. Aucun sénateur n’a voté contre sa politique générale. Un exploit pour quelqu’un qui, au départ, était considéré comme perdu d’avance.

Intervenant jeudi soir à l’émission « Sa k ap kwit » sur Télé 20, le coordonnateur a.i de l’OPL, Irvelt Chéry, a révélé que lors des discussions avec le chef de l’État sur la formation du gouvernement, Jovenel Moïse lui a fait savoir qu’il avait cédé cinq postes ministériels aux sénateurs et six postes ministériels aux députés. « Le président avait rencontré la COPOL, il nous a dit ce qu’il a donné au Parlement et ce qui reste pour discuter avec les partis politiques. Pour répéter le président, il dit avoir donné cinq postes au Sénat et six postes aux différents blocs à la Chambre des députés », a rapporté l’ancien sénateur de la République.  

Le sénateur Jean-Renel Sénatus a, de son côté, confié, jeudi matin, à Radio Magik 9 que son bloc au Sénat a eu droit au ministère des Affaires sociales et du Travail que va diriger Roosevelt Bellevue. « C’est un sénateur du groupe APRIS qui a proposé au Premier ministre et au président le ministre des Affaires sociales », a-t-il dit, soulignant que lui personnellement n’a eu ni ministère ni direction générale. Cependant, le parlementaire souhaiterait que la section Famille soit ajoutée au ministère des Affaires sociales.

Outre le bloc APRIS, au Sénat, il y a des sénateurs élus directement sous la bannière de PHTK, il y a des élus de AAA et du parti Bouclier, entre autres forces politiques et de pression. Le sénateur Nenel Cassy, membre du groupe des quatre de tendance Lavalas en opposition frontale au pouvoir en place, a fait savoir au Nouvelliste que son groupe n’avait aucun poste ministériel ni n’avait non plus participé aux discussions pour former le gouvernement.  

S’agissant de la Chambre des députés, il y a le bloc majoritaire PHTK et alliés (APH) qui, entre autres, a le contrôle du ministère de l’Environnement avec Pierre Simon Georges à sa tête et a aussi fait reconduire Aviol Fleurant, le seul ministre de l’administration Privert, au ministère de la Planification et de la Coopération externe. Dans cette branche du Parlement, il y a aussi les Blocs G-PEP, GPI, GPS et OPL-VERITE et alliés avec qui le palais national avait à négocier.

Le responsable de l’Organisation du peuple en lutte, Irvelt Chéry, a confirmé que la Coalition politique des forces vives de la nation (COPOL) qui regroupe les organisations politiques OPL, VERITE, INITE, LAPEH et ADEBHA, a eu deux postes ministériels : Eunide Innocent, ministre à la Condition féminine et aux Droits des femmes, et le ministère de la Défense avec Hervé Denis.  

Alors que la commission sénatoriale qui étudiait les pièces du Premier ministre nommé Jack Guy Lafontant a publiquement fait savoir que ce dernier n’était pas éligible à cause de plusieurs anomalies et irrégularités dans ses dossiers, les amendements apportés dans la Constitution de 1987 lui permettent de présenter sa politique générale malgré tout, le Premier ministre n’a pas profité du temps d’intervention qu’il avait à la tribune du grand Corps pour apporter des explications au pays sur sa situation personnelle et laisse planer le doute sur la véracité de toutes les accusations portées contre lui.

Jack Guy Lafontant doit passer maintenant l’étape de la Chambre des députés où une commission travaille depuis jeudi sur ses pièces. Selon toute vraisemblance, le Premier ministre a le vent en poupe et pratiquement rien ni personne ne peut plus lui barrer la route de la Primature.  

Évaluer cet élément
(0 Votes)
CCN

Webzine cari-guadeloupéen créé en 2008. Notre premier objectif est d'établir par ce biais un véritable lien entre les caribéens, qu'ils soient francophones, créolophones, anglophones, hispanophones. L'information est donc pour CCN une matière première d'importance capitale.

Site internet : www.caraibcreolenews.com
Connectez-vous pour commenter

Toute l'actu de la Guadeloupe et des Caraïbes.

Articles Populaires