Breaking News

Haiti. Journée internationale des droits de l'enfant

21 Nov 2020
476 fois

Port-au-Prince. Samedi 21 novembre 2020. CCN. A l’occasion de la journée internationale des Droits de l’Enfant, le 20 novembre, la deuxième édition d’AGORA recevait des personnalités de référence, comme Arielle Villedrouin, directrice de l’Institut du Bien-Etre Social et de Recherches (IBESR), Me. Jacques Letang, avocat en charge de l’assistance légale d’un projet sur la justice juvénile financé par l’Union européenne et concrétisée par le BDHH et Terre des Hommes, Gertrude Séjour, directrice de la fondation Maurice Sixto, Delva Jean coordonnateur du projet Pwoteje'm se dwa'm, – un projet d'accompagnement des enfants victimes d'exploitation, discrimination, traite, violence et abandon et de respect des leurs droits, financé par l'Union Européenne, actuel Chef de projet et coordonnateur du centre éducatif AVSI sis à Cité Soleil et Marc Evens Lebrun, juriste et journaliste, qui représentait le regard et les devoirs de la presse.

Autour de Luckner Garraud, ils ont évoqué différents aspects des Droits de l’Enfant et leur réalité en Haïti : abandon et adoption, délinquance et assistance légale aux mineurs, Restavek, protection des enfants vulnérables...

« Droit à l’éducation, à la famille, à la santé et à une enfance heureuse et équilibrée : tous ces droits sont inscrits dans la convention des Droits de l’Enfant, qui a été signée par de nombreux pays, y compris Haïti, ce qui est une bonne chose. Pour nous Union européenne, la protection de l’enfance et la reconnaissance de ces droits constitue une priorité fondamentale que le parlement européen a acté à travers sa résolution de 2019 en plaçant le droit de l’enfant au cœur de nos politique » a rappelé madame Sylvie Tabesse, ambassadrice de l’Union européenne qui introduisait cette nouvelle AGORA.

Pour la directrice de l’Institut du Bien Etre Social, partenaire de l’Union européenne sur le terrain, « La protection de l’enfant ne peut pas se cantonner à des solutions standardisées, elle doit avoir une approche globale et intégrée dans le respect des droits des enfants, et aussi dans l’intérêt supérieur de ces derniers”.

Évaluer cet élément
(0 Votes)
CCN

Webzine cari-guadeloupéen créé en 2008. Notre premier objectif est d'établir par ce biais un véritable lien entre les caribéens, qu'ils soient francophones, créolophones, anglophones, hispanophones. L'information est donc pour CCN une matière première d'importance capitale.

Site internet : www.caraibcreolenews.com

Toute l'actu de la Guadeloupe et des Caraïbes.

Articles Populaires